Quatre candidats à la reprise de Majorette

Quatre entreprises se sont portées candidates pour reprendre Majorette, le fabricant de voitures miniatures fondé par le Lyonnais Emile Véron. Majorette avait été racheté en 2003 par le numéro 1 français du jouet, Smoby. Mais Smoby avait été placé en redressement judiciaire le 9 octobre 2007 et le repreneur de Smoby, l’Allemand Simba, n’a pas repris Majorette.
Parmi les candidats à la reprise de Majorette, il y a notamment MI29, qui était d’ailleurs candidat pour reprendre Smoby. Ce fonds d’investissement français est déjà présent dans le secteur du jouet puisqu’il est entré au capital de Bigben Interactive, un éditeur français de jeux vidéo, aux côtés de la Deutsche Bank en 2005. L’offre de MI29 a été plébiscitée par les salariés de Majorette lors d’un comité central d’entreprise.
Autre candidat à la reprise, Norev, une entreprise française qui fabrique des voitures miniatures et qui a tenté de reprendre Solido, une filiale de Smoby concurrente de Norev, quand Smoby était en redressement judiciaire.
Plus étonnant, Emile Véron, le fondateur de Majorette et âgé de 82 ans, a aussi déposé une offre de reprise. Après avoir créé l’entreprise en 1961, il avait dû déposer le bilan en 1992.
Enfin, une entreprise de l’Ain, qui fabrique des répliques miniatures de voitures et de camions, est également sur les rangs.
Le tribunal de commerce de Lons-le-Saulnier examinera ces offres lundi 10 mars.
Emmanuel Derville

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.