Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le Blog éco

La Caisse d'épargne Rhône-Alpes et la banque Martin Maurel résistent à la crise financière, les petits actionnaires de Smoby déposent plainte contre le conseil d'administration, Siparex lance un nouveau fonds d'investissement pour les PME...

 

En hausse
Olivier Klein
Le patron de la Caisse d’épargne Rhône-Alpes vient de publier des résultats positifs. La banque n’a pas été affectée par la crise des subprimes puisque le produit net bancaire progresse de 2,5% à 530 millions d’euros tandis que le résultat d’exploitation augmente de 4 millions à 180 millions d’euros. Et avec 3100 salariés, la Caisse d’Epargne a réalisé un résultat net de 139 millions. Prochaine étape pour la banque : se préparer à l’ouverture du livret A à la concurrence. Pour compenser le manque à gagner qui pourrait s’élever à 40 millions d’euros, la Caisse d’épargne va donc  lever 60 millions d’euros afin de développer ses services aux entreprises en investissant davantage dans les PME.

En baisse
Jean-Christophe Breuil
Après sa mise en examen pour abus de biens sociaux, blanchiment, et présentation de comptes inexacts, l’ex-Pdg de Smoby va devoir affronter l’Association des petits porteurs actifs (Appac). Elle a en effet été saisie par 80 petits actionnaires de l’ex-numéro 1 français du jouet et envisage donc de déposer une plainte visant le conseil d’administration de Smoby et les commissaires aux comptes de l’entreprise. Jean-Christophe Breuil avait succédé à son père à la tête de l’entreprise en 1993 et avait racheté plusieurs concurrents notamment le numéro 2 français du jouet, Berchet, en 2005. Résultat : le groupe s’était endetté pour près de 275 millions d’euros. Jean-Christophe Breuil avait aussi monté des filiales à l’étranger que les enquêteurs soupçonnent d’avoir été utilisée par l’ancien patron pour détourner de l’argent de l’entreprise. Quant à Smoby, il avait été racheté en mars par l’Allemand Simba qui va supprimer la moitié des 1350 salariés.


Cegid vient de racheter GD Informatique, un éditeur lyonnais de logiciels comptables spécialisé dans l’hôtellerie, qui a réalisé 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires l’année dernière. Cette opération confirme la stratégie du groupe qui veut se renforcer sur les secteurs d’activité où il est déjà présent, dont l’hôtellerie. L’entreprise fondée par Jean-Michel Aulas veut aussi se diversifier dans les logiciels à destination des collectivités locales et des associations.

Siparex, le fonds d’investissement lyonnais dirigé par Dominique Nouvellet, vient de lever 150 millions d’euros pour développer ses activités d’investissement dans les entreprises de taille moyenne. Une activité gérée par le fonds Siparex Middle Market II, qui fait partie du groupe Siparex. Siparex Middle Market II a déjà réalisé quatre opérations d’investissement pour un montant total de 25,7 millions d’euros.

Le drômois Stéphane Courbit, ancien fondateur d’Endemol, veut racheter Carrère, le deuxième groupe audiovisuel français, aujourd’hui au bord du dépôt de bilan. L’entreprise, qui produit notamment les séries TV “Commissaire Moulin” et “Maigret”, s’est endettée à hauteur de 50 millions d’euros pour financer sa croissance externe alors qu’elle réalise 144 millions d’euros de chiffre d’affaires. En plus, Carrère doit affronter une conjoncture difficile à cause notamment de la suppression de la publicité sur les chaînes publiques qui va peser sur les commandes de France Télévision.

AST Groupe, le promoteur lyonnais de maisons individuelles, accélère son déploiement en France. Après avoir ouvert 30 agences l’année dernière, il vient d’inaugurer trois implantations en région parisienne et va s’installer à Metz et Nancy. Avec la hausse du prix des matières premières, Alain Tur, le Pdg, n’a pas réussi,  l’année dernière, à augmenter son résultat net qui passe de 7 à 5 millions d’euros. En 2007, AST Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 90 millions d’euros en hausse de 15% malgré une baisse des ventes dans le secteur immobilier. Alain Tur veut aussi se développer sur le créneau de la maison en bois et va investir 10 à 15 millions d’euros pour construire les premiers modèles en 2011.

La banque Martin Maurel a bien résisté à la crise financière puisque son bénéfice net a grimpé de 28% à 19 millions d’euros en 2007. Le produit net bancaire atteint 91 millions d’euros en hausse de 16,5%.

La semaine boursière

Les hausses
Setforge : le fabricant lyonnais de pièces forgées, dont le siège est à Lyon, gagne 16% à 14 euros. Il efface ainsi ses pertes depuis le début de l’année.
Somfy : le spécialiste des volets roulants a vu son cours progresser de 6,7% à 169,99 euros
Piscine Desjoyaux : le titre reprend 6% à 43,97 euros mais reste en retrait de 22,1% depuis le 1er janvier.

Les baisses
Billon : le titre du fabricant lyonnais de textile abandonne 17% à 55 centimes d’euros
Teamlog : mauvaise semaine pour la SSII grenobloise. L’action baisse de 11% à 3,54 euros.
Siparex : le titre chute de 9% à 25 euros

L’agenda de la semaine
Sperian Protection publiera mercredi son chiffre d’affaires du premier trimestre de même que Tessi. Puis jeudi, ce sera le tour de Cegid, d’Orapi et de Cap Gemini. Enfin, lundi 21 avril, Esker dévoilera aussi ses résultats sur le début de l’année.



Tags : cegid | smoby | Stéphane Courbit | AST Groupe | Tur | Olvier Klein | banque martin Maurel | Siparex | Endemol | Jean-Christophe Breuil |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.