Clap de fin pour les Atelières de Villeurbanne ?

Clap de fin pour les Atelières de Villeurbanne ?
LyonMag

Fin de l'aventure pour les ex-Lejaby.

La coopérative des Atelières située à Villeurbanne saura mardi si elle est liquidée. Selon une information du Figaro, l'entreprise s'est déclarée en cessation de paiement le 5 février dernier.

Muriel Pernin, fondatrice des Atelières ne se ferait plus guère d'illusion, affirmant au quotidien que "selon toute vraisemblance, la société sera liquidée". L'année dernière, elle avait déjà échappé de peu à une liquidation grâce à une souscription publique qui avait permis de récolter 40 000 euros et à une levée de fonds auprès des entreprises. En tout 657 150 euros avait été obtenus auprès d'investisseurs privés. Une source de revenus inespérée, qui leur avait permis de sortir une nouvelle collection en septembre dernier.

Pour expliquer cet échec, Muriel Pernin pointe l'inertie des banques qui ont tardé à débloquer les fonds promis. "Du coup, nous avons lancé notre e-boutique avec notre collection en décembre, bien trop tard pour profiter des achats de Noël", explique-t-elle au Figaro. Autre cause : la crise en Russie. En effet, le marché russe est l'un des plus gros marché du monde pour la lingerie de luxe, mais la crise qui sévit actuellement a fait baisser le nombre de commandes.
La décision du tribunal de commerce de Lyon est attendue ce mardi.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Dommage le 21/02/2015 à 12:24
Emile a écrit le 21/02/2015 à 09h38

Beaucoup trop !

C'est vrai , il vaut mieux donner de l'argent pour le foot, c'est l'avenir de l'humanité.

Signaler Répondre

avatar
Emile le 21/02/2015 à 09:38
Kestion a écrit le 17/02/2015 à 08h04

Combien d'argent public direct et indirect à coûté ce naufrage ?

Beaucoup trop !

Signaler Répondre

avatar
médias le 20/02/2015 à 19:42

Mais où est le Front de gauche?

Signaler Répondre

avatar
Triste fin le 17/02/2015 à 09:56

Toujours triste quand un entrepreneur échoue, quand des salariés se retrouvent sur le carreau..
Mais rien de surprenant, tout cela était prévisible : modèle économique pas fiable, inexpérience des dirigeants...
Dès 2013, les comptes de la société laissait peu de doutes sur la fin de l'histoire : 389 300€ de chiffres d'affaire pour une perte d'exploitation de 608 700€ ! (http://www.societe.com/societe/les-atelieres-788819084.html)
Le refinancement de la société, sous la pression médiatique et politique, n'a fait que repousser l'échéance et perdre de l'argent à la BPI et aux donateurs.

Signaler Répondre

avatar
Vous avez dit acharnement thérapeutique? le 17/02/2015 à 09:33

La compagne de Jean-Paul BRET n'aura réussi qu'à prolonger artificiellement la vie d'une Société en coma dépassé que quelques mois...

Signaler Répondre

avatar
Kestion le 17/02/2015 à 08:04

Combien d'argent public direct et indirect à coûté ce naufrage ?

Signaler Répondre

avatar
brutus le 17/02/2015 à 07:51
nonmaiscepaspourdire a écrit le 17/02/2015 à 07h24

Des compétences, un savoir faire et beaucoup de courage qui devraient disparaitre. Mais nos gouvernements successifs ont choisi la finance plutôt que les citoyens, Quand allons-nous réagir ?

réagir pour faire quoi?tu étais prêt à acheter de la lingerie de luxe?Le gouvernement n'a rien à faire dans ce cas à moins de nationaliser tout!!!
Pour que l'entreprise survive ,il faut des bons de commandes et il s'avère que la Russie l'un des principaux clients est en crise:arrêtons de tout mettre sur le dos de l'Etat...
Par contre ce qu'on peut reprocher au différents gouvernements c'est de procéder au matraquage fiscal et aux charges sociales tueuses d'emploi ajoutés à la complexité administrative qui conduisent à notre chômage endémique face à une concurrence mondialisée qui n'a pas ces boulets bien connus de la France " Courteline" et aux RTT à foison

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 17/02/2015 à 07:24

Des compétences, un savoir faire et beaucoup de courage qui devraient disparaitre. Mais nos gouvernements successifs ont choisi la finance plutôt que les citoyens, Quand allons-nous réagir ?

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 16/02/2015 à 17:34

Je ne sais rien de cette entreprise mis à part ce que l'on en entend par ci par là dans les médias
Par contre, faire de la lingerie même haut de gamme en France, il fallait vraiment oser
On peut au moins leur reconnaître ce courage qui peut paraître suicidaire effectivement
Je rappelle qu'avec un salaire chargé en France, on paie une vingtaine de vietnamiennes ou de chinoises et plus de 30 bangladaises
On ne parle évidemment pas des conditions de travail ou des couvertures sociales... Mais que faire ?
Reste que je trouve vaches certaines critiques. On ne peut quand même pas leur en vouloir d'avoir essayé !

Signaler Répondre

avatar
Arpagon le 16/02/2015 à 15:59

Oui mais personne n'a dit comment les égyptiens vont pouvoir payer leur achat !! S'agit il d'une vente d'un prêt ou encore d'un don ? Mystère !!

Signaler Répondre

avatar
lamentable le 16/02/2015 à 14:01
voireuil a écrit le 16/02/2015 à 13h53

C'est sur Villeurbanne... Les banques ont bon dos!

Grattez côté politique!

N'oubliez pas que le PS a toujours gaspillé l'argent des entreprises et des particuliers... donc, les hausses fiscales en tout genre...

Mais ça, mais ça, chuut ! Il ne faut pas le dire... il y a eu des aides publiques, probablement!

Enfin, monter sa boîte en France aujourd'hui, est simplement suicidaire... sauf à avoir des amis politiques qui ont le bras très long et subventionnent!

Voireuil s'en prend maintenant aux ouvrières...Voireuil le mec qui s'en prend sous pseudos au femmes, aux ouvriers, aux immigrés, à ceux qui ne sont pas comme lui des trolls de droite réfugiés derrière un clavier et un pseudo

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 16/02/2015 à 13:53

C'est sur Villeurbanne... Les banques ont bon dos!

Grattez côté politique!

N'oubliez pas que le PS a toujours gaspillé l'argent des entreprises et des particuliers... donc, les hausses fiscales en tout genre...

Mais ça, mais ça, chuut ! Il ne faut pas le dire... il y a eu des aides publiques, probablement!

Enfin, monter sa boîte en France aujourd'hui, est simplement suicidaire... sauf à avoir des amis politiques qui ont le bras très long et subventionnent!

Signaler Répondre

avatar
contribuable villeurbannais le 16/02/2015 à 13:50

Bygmalion bis les atelieres cite plume meme comb

Signaler Répondre

avatar
bd69 le 16/02/2015 à 13:49

Dommage cette PME avait donné du boulot à de nombreux élus PS de Villeurbanne

Signaler Répondre

avatar
fou de lingerie le 16/02/2015 à 13:48

Hollande vend des Rafales aux Egyptiens ne pourrait il pas vendre des petites culottes à Poutine

Signaler Répondre

avatar
toto le 16/02/2015 à 13:43

De CTV aux atelieres ..... Un parcours jonché de roses !!!

Signaler Répondre

avatar
Bretville le 16/02/2015 à 13:31

On y sera au tribunal. N'y aurait il pas un peu de pognon du contribuable villeurbannais comme du temps de CTV

Signaler Répondre

avatar
Ca sent pas bon le 16/02/2015 à 13:20

Mon petit doigt me dit que...

Signaler Répondre

avatar
droite villeurbannaise le 16/02/2015 à 12:47

Il faudra se plonger sur les éléments remis par l'équipe dirigeante pour obtenir 800 000€ d'aides et de financements bancaires. La crise russe n'a rien à voir avec la réalisation de 28% du business plan. Cela ressemble fortement à une falsification de la réalité.

Signaler Répondre

avatar
Pol le 16/02/2015 à 12:02

C'´est sur qje faire une ligne de lingerie quand on est gonelle comme toi ca l a fout mal

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.