Villeurbanne : les Atelières mettent la clé sous la porte

Villeurbanne : les Atelières mettent la clé sous la porte
LyonMag

Muriel Pernin a annoncé, effondrée, la fin des Atelières.

Un peu plus d'un an après sa création, l'atelier met la clé sous la porte.

En fin d'année, la présidente fondatrice avait tenté de réunir 500 000 euros par le biais d'investisseurs et d'une plate-forme de financement participatif, selon le Progrès. Aucune de trois banques qu'elle avait sollicité n'a voulu suivre.

L'atelier de fabrication de lingerie haut de gamme, qui employait une trentaine de personnes, travaillait notamment pour Agnes B. et Maison Lejaby.

La liquidation de la société coopérative d'intérêt collectif pourrait être prononcée ce vendredi, à 9h30, pendant le rendez-vous au tribunal de commerce. "Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour aider mon personnel à retrouver un emploi", affirme Muriel Pernin au Progrès. Un dernier combat à mener, en somme, pour les Atelières.

Tags :

atelières

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Gone de Villeurbanne le 05/03/2014 à 21:59

Pourquoi accuser les banquiers et non les deux principaux dirigeants de cette aventure ?
Ce qui est dramatique c'est que cette belle histoire se termine mal.
En espérant que ces ouvrières compétentes et qualifiées puissent rebondir rapidement.

Signaler Répondre

avatar
Hubert de C. le 05/03/2014 à 11:15

Dommage, c'était une belle histoire. La frilosité des banquiers est honteuse et l'on devrait légiférer dans ce domaine, car elle est la source de très nombreuses pertes d'emploi. Les banques sont renflouées par l'état sans aucune contre partie et elles en profitent avec mépris.

Signaler Répondre

avatar
Candide le 05/03/2014 à 09:55

Elles n'ont qu'à jouer au foot. Pour le foot, 10 banques ont prêté près de 300M€ à Aulas,même la CDC a mis au pot, le foot est d'intérêt général, le CG a garanti pour 40M€ les obligations de Vinci. Trouver 500000€ pour que des personnes continuent à travailler dignement est impossible, le foot créerait des emplois, pas la confection. Collomb a tout fait pour Aulas, qu'à -t-il fait pour les Atelières? Drôle de monde, un monde socialiste?

Signaler Répondre

avatar
ChangementMaintenantsvp le 04/03/2014 à 15:53
yan a écrit le 04/03/2014 à 11h48

Que fait notre ministre made infrance?

Bruxelles lui a dit "il n'y a plus de souveraineté nationale" donc il passe son temps en voyage et sur les plateaux télés.

Signaler Répondre

avatar
yan le 04/03/2014 à 11:48

Que fait notre ministre made infrance?

Signaler Répondre

avatar
fit le 03/03/2014 à 21:24

Les banquiers préfèrent financer des appartements a crédit avec 1/3 d'apport, et une hypothèque sur le bien immobilier, le risque est quasi nul pour le banquier.

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 03/03/2014 à 21:10

Gérer c'est prévoir.

Signaler Répondre

avatar
Provocateur le 03/03/2014 à 19:23

Il est tant de retrouver nos frontières ! Avec une tva quasi nulle pour le made in France et modulée suivant les produits importés, la France aurait résolu ou réduit un certain nombre de problèmes. Entre-autres : chômage, pauvreté, précarité, pollution environnementale liée au transport. Allez un peu de courage M. Montebourg !

Signaler Répondre

avatar
marcel le 03/03/2014 à 18:48

Il y a 20 ans les salariés des chaussures Bailly implantées à Villeurbanne, ont vécus la même histoire et sort !

A l'époque la vente du stock devais permettre le démarrage d'une scoop. Un syndicat menait la danse...

Des salariés sont partis en formation durant des mois.

Pour finir, l'argent manquait.

Je croise les doigts pour que les Ateliéres, retrouvent rapidement des emplois.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.