Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo LyonMag

La BPI déplore la “polémique publique” des Atelières

Photo LyonMag

La banque publique d'investissement a fait part des ses regrets, dans un communiqué paru ce vendredi, de la "polémique publique" lancée par les Atelières. Désireuse de pousser les investisseurs à se mobiliser, Muriel Pernin présidente des Atelières a bien joué le coup en appelant au secours Arnaud Montebourg et en expliquant à toute la France que son entreprise était au bord de la liquidation.

Jeudi, une nouvelle souscription a été proposée pour le refinancement du groupe, une coopérative composée notamment d'ex-ouvrières du fabricant de lingerie Lejaby et qui connait de grande difficulté financière.

La BPI estime que les conditions d'une contribution de sa part et de ses partenaires bancaires ne sont actuellement pas réunies par Les Atelières. Selon la banque publique, l'entreprise n'est pas assez viable et n'a pas la possibilité de rembourser un emprunt : "300 000 euros de ventes pour 850 000 euros de dépenses aux derniers comptes", déplore-t-elle.

Elle assure que si un apport en fonds propres supplémentaire, via une souscription publique, est confirmé lors de l'assemblée générale des Atelières, et si le plan d'affaires confirme les perspectives de revenus pour 2014, la BPI : "contribuera à un plan de financement en accordant sa garantie aux prêts accordés par les établissements bancaires, le cas échéant à hauteur de 70%".

 Réponse le 21 mars.



Tags : atelières | Lejaby |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.