Fillette tuée à Chaponnay : un an ferme requis contre le chauffeur-livreur

Fillette tuée à Chaponnay : un an ferme requis contre le chauffeur-livreur
LyonMag.com

Le 30 juin 2014, Eden, une petite fille âgée de 18 mois, était renversée
dans sa poussette alors qu’elle se promenait avec sa grand-mère dans
Chaponnay. L’auteur des faits était jugé ce lundi à Lyon.

Le chauffeur livreur, qui avait provoqué la mort de la fillette, conduisait sans permis et était sous l'emprise du cannabis, selon les tests effectués par les enquêteurs. Il avait par la suite été mis en examen pour homicide involontaire et placé en détention provisoire. Moins d’un an après le drame, l’homme était jugé ce lundi en correctionnelle.

Et le ministère public a requis un an de prison ferme et deux avec sursis ainsi qu’une obligation de soins à l’encontre de l’homme de 38 ans. Le jugement a été mis en délibéré au 29 juin prochain. 

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jeanstaff le 03/06/2015 à 08:01

SANS PERMIS, PLEIN DE DROGUE, C'EST PAS NORMAL QU'IL PRENNE JUSTE 1 AN, IL À TUÉ UN ENFANT…….
MAIS LES JUGES À QUOI PENSENT-ILS, SI C'ÉTAIT LEUR
ENFANT………QUE FERAIENT-ILS??

Signaler Répondre

avatar
jbdjf le 03/06/2015 à 07:45

1 an.... seulement...

Signaler Répondre

avatar
Glove le 02/06/2015 à 19:57

Pauvres parents

Signaler Répondre

avatar
man le 02/06/2015 à 12:49

C EST SCANDALEUX. VU LES CIRCONSTANCES. IL RECOMMENCERA LORSQU IL SERA SORTI DANS ALLEZ 3 MOIS.
LA FRANCE ENCOURAGE LES VOLEURS LES DELINQUANTS LES ASSASSINS. MR TOUT LE MONDE QUI SE LEVE TOUT LES MATINS POUR TRAVAILLER N INTERRESSE PERSONNE.
IL FAUT QUE CETTE JUSTICE INJUSTE CHANGE AU PLUS TOT.

Signaler Répondre

avatar
Justice honteuse! le 02/06/2015 à 11:48

Cette honte, mais c'est honteux, justice criminelles, justice qui sert les assassins, honte a vous, quand je pense a ce bébé de 18 mois et ses parents, sa famille, cette souffrance.

Honte à eux! Justice immonde!

Signaler Répondre

avatar
JusticeA2vitesses le 02/06/2015 à 11:10

Pas cher payé vu les circonstances aggravantes....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.