Explosion mortelle en Haute-Loire : des démineurs de Lyon sur place

Explosion mortelle en Haute-Loire : des démineurs de Lyon sur place
Les services de déminage de Lyon ont été appelés sur place - LyonMag

Les circonstances du drame ayant eu lieu samedi après-midi à Bas-en-Basset en Haute-Loire se précisent.

Trois adolescents ont été tués après l’explosion d’un cabanon dans lequel ils se trouvaient ; un quatrième jeune se trouve toujours dans un état grave.
Selon les premiers éléments recueillis par les militaires de la Gendarmerie de Haute-Loire, épaulés par les services de déminage de Lyon, la piste d’un "jeu qui a mal tourné" est privilégiée.

Des traces importantes d’acétone et d’acide chlorhydrique ont été retrouvées sur le lieu du drame ; ce mélange de composants est "couramment utilisé par les amateurs de jeu air-soft pour créer des engins fumigènes", a précisé ce dimanche après-midi Yves Dubuy, vice-procureur du Puy-en-Velay.
Les adolescents auraient ainsi été victimes "de l'instabilité des éléments chimiques qu'ils manipulaient, composants très sensibles à la chaleur alors qu'il faisait très chaud samedi après-midi".

Une information judiciaire devrait être ouverte pour déterminer les causes exactes de la mort des trois adolescents, âgés de 13 à 16 ans. Une autopsie des corps aura également lieu à l’institut médico-légal de Saint-Étienne. "Ces enfants ont été victimes d'un jeu imbécile, conseillé par des gens irresponsables", a conclu Yves Dubuy.

Une marche blanche en hommage aux victimes a également débuté en fin d’après-midi sur la commune de Bas-en-Basset, très choquée par ce drame.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Commissaire a rien le 15/06/2015 à 15:49

QUAND MES ENFANTS ONT EU 8 ans JE LES AI INITIÉS À L'INFOMATIQUE ET A BIEN D'AUTRES TECHNIQUES qu'il m'a fallu apprendre avant. !!!!!!! Je n'incrimine personne mais il paraît que tout le village savait ( mais prit être qu'on leur a expliqué qu'il ne fallait jamais en faire plus qu'une balle de PING PONG' et qu'ils ont pris les gens pour des vieux cons. .......!

Signaler Répondre

avatar
unAutreLyonnais le 15/06/2015 à 13:40

Boarf, ce n'est que le résultat de la suppression de la Physique-Chimie à partir de la 6eme: au moins, on "retenait" ce qui était dangereux. Mais maintenant, il faut laisser les jeunes "faire leurs propres expériences".
Gamins inconscients, les parents sont tout aussi ignorants, sans aucun doute mais surtout Education Nationale de merde, ouais!

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 15/06/2015 à 06:59

ON NE PEUT PAS SURVEILLER DES ADOS COMME DES ENFANTS. !!!!!!! Et à cet âge on fait des expériences. SEULE L'INFORMATION ( prof de chimie - Parents etc etc.....) AURAIT PU LES AIDER. .......!

Signaler Répondre

avatar
N imp le 15/06/2015 à 00:11

L'air soft est interdit aux mineurs, et je ne parle pas des explosifs (Pour faire des fumigènes une balle de ping-pong suffit) ou sont les parents ?...

Signaler Répondre

avatar
AeDe le 14/06/2015 à 18:28

"Ces enfants ont été victimes d'un jeu imbécile, conseillé par des gens irresponsables"
Eh bien, il va falloir retrouver ces derniers et les responsabiliser.

Signaler Répondre

avatar
mam le 14/06/2015 à 18:27

même à cet âge là les gamins ça se surveille.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.