Attentat : Yassin Salhi bientôt mis en examen, sa version des faits n'a pas convaincu les enquêteurs

Attentat : Yassin Salhi bientôt mis en examen, sa version des faits n'a pas convaincu les enquêteurs
La société Air Products à Saint Quentin Fallavier - LyonMag

Après quatre jours de garde à vue, l’auteur présumé de l’attentat de Saint-Quentin-Fallavier avait rendez-vous chez le juge antiterroriste ce mardi matin.

Le procureur de Paris a requis la mise en examen de Yassin Salhi et son placement en détention provisoire. Plusieurs chefs d'inculpation ont été retenus par le parquet et une information judiciaire pour assassinat en lien avec une entreprise terroriste a été ouverte.

"L'ensemble de ces éléments laisse entrevoir un mobile terroriste au geste de Yassin Salhi", a annoncé François Molins à la presse, fustigeant la "mémoire sélective" de l'habitant de Saint-Priest, qui a "refusé de s'exprimer" sur la mise en scène macabre de la tête d'Hervé Cornara accrochée au grillage et les photos prises puis envoyées en Syrie, il ne s'en souviendrait pas.
Une altercation avec son employeur a été confirmée par les enquêteurs qui ont rappelé que quelques jours avant le drame, Hervé Cornara avait "enguirlandé" Yassin Salhi, coupable d'avoir laissé choir une palette transportant un matériel couteux. "Le choix de tuer quelqu'un à qui il en voulait n'exclut pas le mobile terroriste", a tempéré le procureur de Paris. qui remet donc en cause la défense du suspect.

Le parcours de Yassin Salhi a également été tracé par les enquêteurs. Il "fréquentait un milieu islamiste radical", s'était rendu plusieurs fois au Maroc et en Arabie Saoudite. Il avait également déménagé durant un an en Syrie avec femme et enfants selon sa soeur avant de revenir à Besançon. Il y aurait intégré une école coranique et à son retour, se plaignait "du manque d'implication religieuse de son épouse".

Les enquêteurs se penchent désormais sur le profil de Yunes-Sébastien, son contact en Syrie. Un converti à l'Islam, oeuvrant pour l'Etat islamique, qui a confirmé à des contacts être la raison pour laquelle Yassin Salhi est passé à l'acte à Saint-Quentin Fallavier. Il aurait également "demandé la permission à Daech de publier" les deux photos envoyées par Salhi avec la tête et le corps d'Hervé Cornara.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
limousin le 01/07/2015 à 15:15
La vérité a écrit le 01/07/2015 à 14h59

C'est un meurtre odieux que seul un fou de Dieu pouvait commettre ! Car nous si on se dispute avec notre patron , on lui coupe rarement la tete !!

à la vérité :

"on lui coupe RAREMENT la tête"...

mais est-ce que vous mesurez ce que vous écrivez ?
Avez-vous une conscience pour écrire cela ?

Signaler Répondre

avatar
La vérité le 01/07/2015 à 14:59

C'est un meurtre odieux que seul un fou de Dieu pouvait commettre ! Car nous si on se dispute avec notre patron , on lui coupe rarement la tete !!

Signaler Répondre

avatar
vizir le 30/06/2015 à 15:20
Oki a écrit le 30/06/2015 à 15h08

Le coup du gars qui devant l'évidence dit "on n'y peut plus rien" on connaît aussi...
"C'est pas vrai, c'est pas grave, c'est pas nous"... c'est le mode de fonctionnement des gens qui nous mettent dans le purin où nous sommes actuellement.

ce sont deux modes de fonctionnement à la fois idiots et inutiles mais je répondais sur ce coup à Robert adepte du "je vous l'avais dit" et qui n'a rien fait

Signaler Répondre

avatar
la secte le 30/06/2015 à 15:18
Commissaire a rien a écrit le 30/06/2015 à 14h13

IL FAUDRAIT INSTALLER DES CAMÉRAS DANS TOUS LES LIEUX DE CULTE. !!!!!!! Mais bien-sûr les politiques ne voudront pas car ils font partie de la SECTE. .......!

et pour ceux qui prient dans leur salon ?

Signaler Répondre

avatar
Oki le 30/06/2015 à 15:08
vizir a écrit le 30/06/2015 à 13h07

le coup du visionnaire qui arrive après les faits, on le connait..

Le coup du gars qui devant l'évidence dit "on n'y peut plus rien" on connaît aussi...
"C'est pas vrai, c'est pas grave, c'est pas nous"... c'est le mode de fonctionnement des gens qui nous mettent dans le purin où nous sommes actuellement.

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 30/06/2015 à 14:13

IL FAUDRAIT INSTALLER DES CAMÉRAS DANS TOUS LES LIEUX DE CULTE. !!!!!!! Mais bien-sûr les politiques ne voudront pas car ils font partie de la SECTE. .......!

Signaler Répondre

avatar
SED LEX le 30/06/2015 à 13:38

""" Il avait également déménagé durant un an en Syrie avec femme et enfants selon sa soeur avant de revenir à Besançon. Il y aurait intégré une école coranique et à son retour, se plaignait "du manque d'implication religieuse de son épouse"."""

Et personne n'a rien vu alors qu'il continuait à percevoir
les allocations de la CAF.

Signaler Répondre

avatar
vizir le 30/06/2015 à 13:07
André a écrit le 30/06/2015 à 12h52

Combien y en a-t-il des Yassin Salhi en France ? Evidemment les politiques conserveront le silence. Je ne vais rien vous communiquer non plus afin de ne pas rendre service à qui l'on connaît. Personne n'a voulu m'écouter déjà en 2008;. Maintenant va allez comprendre vos douleurs avec la suite des événements

le coup du visionnaire qui arrive après les faits, on le connait..

Signaler Répondre

avatar
André le 30/06/2015 à 12:52

Combien y en a-t-il des Yassin Salhi en France ? Evidemment les politiques conserveront le silence. Je ne vais rien vous communiquer non plus afin de ne pas rendre service à qui l'on connaît. Personne n'a voulu m'écouter déjà en 2008;. Maintenant va allez comprendre vos douleurs avec la suite des événements

Signaler Répondre

avatar
Lapreuve le 30/06/2015 à 12:33

Faut sacrément être en surdose d'islamophilie pour croire que cet assassin aurait décapité Hervé Cornara pour un litige patron employé et non au nom de l'islam.

Et après le comportement post meurtirer de cet assassin islamique, les islamophiles veulent faire gober que la taqîya n'est pas pratiqué dans l'islam.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.