Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Lyon : la chauffeur UberPop avait 70 ans !

Photo d'illustration - LyonMag

Mercredi matin, la brigade des professions réglementées a interpellé une femme de 70 ans dans le quartier de la Part-Dieu.

Cette habitante de Rillieux-la-Pape transportait une cliente dans sa voiture, cette dernière avait réservé la course via l'application Uber Pop. Par ailleurs, la septuagénaire ne disposait pas d'autorisation de stationnement. Elle sera convoquée devant la justice en février 2016.



Tags : uberpop | Uber |

Commentaires 3

Déposé le 02/07/2015 à 13h12  
Par Tatonette Citer

Claudard a écrit le 02/07/2015 à 12h40

Et alors ? Je n'ai pas souvenir que malgré l'avis populaire, que le permis a été soumis à une limite d'age ou de santé ? Le voisin de ma grand mère, dans les Mont d'Or, à 93 ans, il boite, il voit très mal et n'entend rien et continu à rouler, il a même renverser un motard à un carrefour à l'arrêt et personne ne lui a retiré son permis.

Personne n'a dit que le problème venait de son âge

Déposé le 02/07/2015 à 13h08  
Par En TCL Citer

Tout d'abord, la flemme de corriger les fautes, fait trop chaud.

Moi j'ai reçu un mail hier, d'embauche d'Uber Pop, je suppose que pas mal de chômeurs ont du en recevoir aussi.

L'embauche se présente comme une forme de salariat, mais en étant en freelance, en gros un freelance salarié... oui c'est bizarre...
Présenter les chauffeurs d'uber pop comme des escrocs je trouve ça moyen, certe, il doit y en avoir, mais de mon point de vue, ce sont plutot les chauffeurs qui risque de se faire escoquer par Uber.

La plateforme, dit vous embaucher, vous verse par virement la prestation, que vous faites les heures que vous voulez, qu'il s'occupe de tout, qu'il n'y a rien à verser, cotisation, droits,... etc etc
Qu"il est possible de gagner 1500euros par semaine...
Tout ça c'est le rêve, mais d'un point vue du droit plusieurs questions.

1. Déjà pour ceux qui disent que les chauffeurs d'Uber ne déclare rien aux impots, déjà c'est faux, la banque à obligation d'informer le fisc de ces rentrés, ensuite Uber est censé en théorie en informé aussi de son coté le fisc, des honoraires qu'elle reverse.

2. En France, il n'est pas possible d'avoir une activité régulière sans la déclarer pour qu'elle soit soumise aux cotisations sociales, c'est interdit et le cumul avec un autre emploi, RSA, chomage, retraite est complexe et très restreint et là se pose un problème de droit pour Uber, elle fait mine de dire qu'il s'agit d'une prestation entre particuliers, mais il s'agit d'une forme de salariat, soumise au paiement de cotisations sociales, soit par elle, soit par le chauffeur, mais celui-ci doit alors se déclarer officiellement.
Uber ne cherche même pas informer de la limite à ne pas atteindre pour rester un particulier qui voudrait faire 2/3 course pour arrondir ses fins de mois, dans son annonce d'emploi, elle laisse entendre qu'on peut travailler autant qu'on peut ou veut s'en problème.
S'il était aussi simple de travailler à son compte, sans verser de cotisations, la totalité des artisans passeraient par le régime des particuliers, plutot que de verser des sommes folles au RSI en pure pertes.

3. Si Uber s'occupe de tout, pourquoi payer des droits de stationnements ? A moins que ce soit le paiement, à l'horodateur, infraction d'Uber vis à vis du chauffeur !

Alors qui se fait escoquer dans cette histoire, est-ce vraiment le chauffeur d'Uber ? A mon avis non, et à mon sens ils courent même un danger, d'avoir à payer un rappel de cotisations sociales à l'URSSAF ou au RSI et s'il ne peuvent pas payer, qu'est ce qu'il se passe ? En tout cas les dirigeants ont été arrêtés, ont verra bien.

Si les Taxis avaient été intelligents, ils les auraient attaqués sur le plan du droit, Uber n'ayant apparemment aucune connaissance du droit français, cela aurait été simple, mais voilà les taxis ont une intelligence limité et pensent avoir tous les droits, comme attaquer, clients, passants,...

Déposé le 02/07/2015 à 12h40  
Par Claudard Citer

Et alors ? Je n'ai pas souvenir que malgré l'avis populaire, que le permis a été soumis à une limite d'age ou de santé ? Le voisin de ma grand mère, dans les Mont d'Or, à 93 ans, il boite, il voit très mal et n'entend rien et continu à rouler, il a même renverser un motard à un carrefour à l'arrêt et personne ne lui a retiré son permis.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.