Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Remise des prix aux supers bacheliers de l’académie de Lyon

LyonMag

"C’est pour eux avant tout que nous travaillons tous", conclut - souriante - Françoise Moulin-Civil, Rectrice de l’Académie de Lyon, devant des proviseurs, des chefs de centre de formation des apprentis, et des parents.

"Eux" c’est l’ensemble des élèves de l’académie peut-être ; mais ce matin, "Eux" ce sont surtout les 19 lycéens qui viennent de majorer dans toutes les filières du bac dans l’académie. De la Chaudronnerie Industrielle (bac pro) au classique bac S, chaque filière est à l’honneur cette année.

Alice Martos élève du lycée international de Fernay Voltaire a eu 19/20 en management, 17 en marketing, 18 en éco/droit. Des larmes d’émotions, la voix qui se brise, elle dit devant ce petit public acquis, son émotion d’être ainsi symboliquement récompensée (en plus d’un exemplaire du Goncourt des Lycéens). Car pour en arriver là il a fallu faire le bon choix : "En fin de seconde mes profs m’ont conseillé d’aller en STMG pour avoir une mention plutôt qu’avoir un bac ES sans rien. J’étais d’accord. J’étais très mauvaise en maths. Mais j’ai eu 16 au bac".
Il a aussi fallu faire des sacrifices, ce que sa mère confirme en racontant les deux voyages en Sardaigne et au Sénégal qu’elle a fait en laissant Alice réviser à la maison. Et surtout, il a fallu travailler : "Le samedi, le dimanche je restais 6 à 8 heures par jour sur mon lit. 1ère étape : comprendre le cours, puis le mettre en fiche. Puis surligner. Les fluos sont mes meilleurs amis", affirme Alice, ce que sa mère confirme presque à regret. "Mais n’allez pas croire que je sois une no life. Toute la semaine je restais en étude pour aider mes copines si elles en avaient besoin". Alice va maintenant quitter Fernay-Voltaire et entrer en prépa commerce à Condorcet  (Saint-Priest).

Lara Mathon aussi a des projets pour l’année prochaine. Elle attend le cœur battant ses résultats de l’Ecole de Santé des Armées (qui accueille à Bron les futurs médecins, vétérinaires, infirmiers militaires) dont elle a déjà réussi les écrits. Seule dans l’académie de Lyon une certaine Albane a réussi à faire mieux qu’elle. Mais ça n’a pas dû être facile car Lara a obtenu le bac S avec 20 en Physique, SVT, Histoire, Latin. 19 en maths (et 11 en sport). Elle avait eu 18 à l’oral en Français. Pour travailler, Lara a une organisation très au point. "Je me fais un planning de travail sur la semaine en utilisant des post it qui me guident. Le but c’est de savoir quand il faut revenir sur ce que j’ai déjà réussi. Les exercices je sais les faire, mais la question c’est d’être capable de les faire en deux fois moins de temps que la première fois". Lara n’a jamais eu moins de 18 en maths son année de terminale. Elle confesse un 14 en SVT mais est soudain prise d’un doute, "je crois que c’était l’année dernière".
Elève à l’Immaculée Conception à Villeurbanne, Lara part pour l’INSA de Lyon  en cas d’échec (improbable) en médecine militaire.
Nul doute que si tous les élèves étaient comme eux, les problèmes de recrutement dans l’Education nationale seraient réglés depuis longtemps.

@lemediapol



Tags : bac | baccalaureat |

Commentaires 1

Déposé le 09/07/2015 à 18h08  
Par gerbe d'honneur Citer

pour ça ils trouvent du pognon, par contre pour les bourses, ça peut attendre, 6 mois de retard, même pas reçus en entier, frais de découvert parce que l'école ne reporte pas les échéances de frais de scolarité, merci l'Education, si j'avais su,je n'aurais pas fais d'études par le public mais directement par l'alternance.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.