Un procès en 2016 pour le meurtrier présumé d'Anne-Sophie Girollet

Un procès en 2016 pour le meurtrier présumé d'Anne-Sophie Girollet
Anne-Sophie Girollet - DR

En 2005, le corps d'Anne-Sophie Girollet était retrouvé dans la Saône avec sa voiture.

Plus de dix ans après la mort de cette étudiante en médecine lyonnaise, son meurtrier présumé sera jugé.
Ce Mâconnais de 50 ans, confondu par les analyses de l'ADN retrouvée dans la voiture de la victime, sera renvoyé devant la cour d'assises de Chalon-sur-Saône en 2016 pour meurtre précédé de séquestration arbitraire. Une date doit encore être fixée.

Le suspect se défend toujours d'avoir tué la jeune Anne-Sophie, présente à Mâcon pour un gala de danse. Elle avait ensuite pris sa voiture pour rejoindre son petit ami à Charnay-lès-Mâcon. Une destination qu'elle n'atteindra jamais.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.