Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

La SNCF devant la justice trois ans après la mort d’un agent sur un chantier à Lyon

Photo d'illustration - LyonMag

Trois ans après la mort d’un agent sur un chantier, la SNCF et le Directeur d’établissement en poste au moment des faits comparaitront devant le tribunal correction de Lyon ce jeudi après-midi.

Les faits remontent au 29 mars 2012. Un agent SNCF, qui travaillait sur un chantier de nuit sur les voies ferrées à hauteur du Transbordeur, avait été heurté par un train de voyageurs. La victime, un Marseillais de 38 ans, avait eu le bras arraché, avant de décéder des suites de ses blessures quelques jours plus tard.

 

Les syndicats avaient alors réclamé une révision des processus de travail, dénonçant "une course à la productivité" au détriment des conditions de travail. Il faut dire que le début d’année 2012 avait été marqué par quatre accidents mortels, dont deux dans la région lyonnaise : "Ces accidents mettaient clairement en cause la responsabilité de la direction et de sa politique dans la diminution critique de la sécurité des cheminots sur les chantiers à l’Equipement. C’est d’autant plus grave que la direction n’avait pas pris les mesures nécessaires alors pour garantir la sécurité des cheminots, des chantiers et des circulations, et ce malgré la multiplication des mises en garde depuis plusieurs années, et ce au plus niveau de l’entreprise", regrette le syndicat SUD.

Ce dernier estime que "la direction SNCF doit aujourd’hui rendre des comptes et assumer ses responsabilités autrement qu’en cherchant à faire porter la responsabilité aux équipes de terrain ou à l’encadrement de proximité en cas d’accident".

 

L’audience devant le tribunal correctionnel débute à 14h.



Tags : SNCF |

Commentaires 1

Déposé le 29/10/2015 à 07h45  
Par CHEB MAMI Citer

Un jour , alors que je faisait de la marche nordique , j'ai entendu du clairon du coté de la voie ferré . Par curiosité j'ai été voir l'origine de se son . Arrivé sur place j'ai été témoin d'un chantier sur les voies ferré ou les ouvriers étaient avertis par un guet qui claironnait à la vue d'un train pour éviter un accident .
A notre époque il est claire que se dispositif est largement insuffisant pour garantir la sécurité des cheminots.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.