Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Mourad Benchellali - LyonMag

Mourad Benchellali : “La déradicalisation doit venir d’en bas, pas d’en haut”

Mourad Benchellali - LyonMag

Mourad Benchellali est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce mercredi. L’ancien détenu de Guantanamo reconverti dans la prévention et la lutte contre la radicalisation est revenu sur son incarcération temporaire au Canada.

Le natif de Vénissieux est de retour à Lyon. Passé par l’Islande pour rejoindre Toronto au Canada, Mourad Benchellali souhaitait ensuite retrouver Montréal pour participer à des conférences et intervenir dans des collèges et des lycées.

Mais suite à un long interrogatoire avec un policier de l’immigration, il est placé en détention. "On me dit qu’une enquête a été ouverte, que mon cas est sérieux, qu’ils ont des éléments qui prouveraient que je suis quelqu’un de dangereux, une menace", raconte l’ancien détenu de Guantanamo, arrêté alors qu’il quitte un camp d’entraînement d’Al-Qaïda en Afghanistan en 2001.

"On me remet cette tenue orange, ca me replonge dans un enfer que j’avais connu. Ce sont des codes : les chaînes, la cellule, la tenue", se rappelle Mourad Benchellali. "C’est très décourageant parce que ce que j’essaie de faire n’est pas facile. Ce sont des sujets sensibles, on ne se fait pas que des amis", reconnaît celui qui a pensé plusieurs fois à tout stopper. Il sera finalement renvoyé en France face à la pression médiatique.

"J’ai l’impression que je ne peux plus en sortir. On me renvoie systématiquement à mon passé alors que les Américains n’ont retenu aucune charge contre moi. J’en ai marre".

Aux jeunes qu’il rencontre chaque jour, il ne délivre pas "un discours tout fait. Je me contente de leur raconter mon histoire. La réalité que j’ai découverte et qui n’avait rien à voir avec ce que j’avais imaginé. La difficulté d’en sortir…", indique le Vénissian qui précise que la situation "est pire aujourd’hui parce que c’est plus facile d’y aller (en Syrie ndlr)".

Le dispositif du gouvernement français, Stop Djihadisme, "de la communication", n’a pas vraiment convaincu Mourad Benchellali. Pour lui, "la déradicalisation doit venir d’en bas, pas d’en haut. Ca doit venir de la société civile, des associations, des militants. Les personnes auxquelles les jeunes peuvent s’identifier plus facilement que les politiques".

 

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com



Tags : ça jazz à lyon | Mourad Benchellali | radicalisation |

Commentaires 7

Déposé le 12/11/2015 à 23h55  
Par absurde n´est ce pas ? Citer

remiregionnal a écrit le 12/11/2015 à 19h16

Et la conférence de Guy Georges sur les violences conjugales, c'est pour bientôt ?

Guy Georges qui ferait une conference sur la violence faite aux femmes ,ca serait aussi absurde que si les Gueant et Balkany et autres pontes de l´UMP faisaient des meetings ou ils denoncent les voyous ,ou comme si le FN faisait des meetings contre la racaille qui brule des voitures...

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/06/10/25002-20150610ARTFIG00196-des-militants-fn-admettent-avoir-incendie-des-voitures-pour-denoncer-l-insecurite.php

Déposé le 12/11/2015 à 19h16  
Par remiregionnal Citer

Et la conférence de Guy Georges sur les violences conjugales, c'est pour bientôt ?

Déposé le 12/11/2015 à 18h29  
Par Cafe du commerce Citer

Qu'il aille bosser et se faire oublier! a écrit le 12/11/2015 à 18h20

Je ne soutiens pas un discours qui visent à donner toujours plus d'argent à des associations qui ne sont contrôlées par personne...je ne suis pas d'accord pour encourager le "business" de cet "ancien apprenti-terroriste", pas plus que je ne soutiens le discours et l'action de Dounia Bouzar...

Il n'a pas à aller témoigner, il a juste à se trouver un boulot et se faire oublier!

Et vous, quand vous n´ etes pas sur internet a juger les autres, vous servez a quelque chose ?
Parceque si tous ce que vous avez realisé dans votre vie, c´est de poser des commentaires haineux dans Lyon Mag, c´est plutot la loose...

Déposé le 12/11/2015 à 18h20  
Par Qu'il aille bosser et se faire oublier! Citer

Je ne soutiens pas un discours qui visent à donner toujours plus d'argent à des associations qui ne sont contrôlées par personne...je ne suis pas d'accord pour encourager le "business" de cet "ancien apprenti-terroriste", pas plus que je ne soutiens le discours et l'action de Dounia Bouzar...

Il n'a pas à aller témoigner, il a juste à se trouver un boulot et se faire oublier!

Déposé le 11/11/2015 à 14h49  
Par BRAVO Citer

Il faut beaucoup d'abnégation , pour continuer ce que vous faite . Il ne faut pas se voilé la face , vous devez avoir une résilience hors du commun pour encaissé toute ses humiliations . Continuez à tendre l'autre joue par les temps qui court ce n'est pas facile.

Déposé le 11/11/2015 à 14h22   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par musulmane Citer

Je soutiens également ce jeune homme plein de courage, j'espère que ses interventions dissuaderont les jeunes à commettre l'irréparable ... La barbarie et la peine de leur famille.

Déposé le 11/11/2015 à 08h24  
Par Fopaldire Citer

Je soutiens ce Monsieur Benchellali que je ne connais pas dans son combat d'aujourd'hui et imagine à quel point cela ne doit pas être facile tous les jours mais une question me taraude.
Quelles sont l'origine des ressources financières qui permettent tous ces voyages ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.