Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

HCL : une situation financière critique

Le directeur général des Hospices civils de Lyon Paul Castel vient de rendre public un audit réalisé par les cabinets HYGEE et KPMG, qui affirme que les HCL sont dans une situation financière critique.

Premier constat : les dépenses annuelles ont explosé, en passant de 58 millions d’euros pour la période 1991-2001 à 180 millions d’euros pour la période 2002-2010. Avec un pic des dépenses de plus de 350 millions d’euros prévu pour 2008. Autre révélation inquiétante : la dette atteint 507 millions d’euros. Et si la situation financière n’évolue pas, la dette pourrait dépasser les 1,25 milliard d’euros en 2012. Résultat : les conditions d’exploitation actuelles montrent l’impossibilité de poursuivre les dépenses d’investissement sur ce rythme.

"Inévitable"

Pourquoi de telles dérives ? “Car on a changé le système de tarification. Du coup, depuis 2004, le mode de financement des HCL dépend largement de leur activité et non plus d’un système de dotations” explique Jean-Louis Bonnet, directeur de l’Agence régionale d’hospitalisation. Même discours pour Etienne Tissot, le président de la commission médicale d’établissement : “L’arrivée de la T2A arrive au moment où se concentrent les plus gros investissements, avec la remise aux normes des HCL. Du coup, le déficit est inévitable”. Pourtant, les HCL comptent poursuivre leurs investissements, notamment pour moderniser l’hôpital Edouard Herriot, dont les dépenses risquent de largement dépasser les 300 millions d’euros. Mais aussi pour la reconstruction de la maternité de la Croix-Rousse qui devrait coûter 149 millions d’euros. Au total, plus de 900 millions d’euros d’investissements sont prévus d’ici à 2010. Sans diminuer les effectifs ni renoncer à certains travaux.
Alors comment faire baisser cette dette ? “Nous n’avons pas encore de solutions pour faire des économies mais il va falloir qu’on en trouve très vite” assure Paul Castel. Car les HCL ont jusqu’à 2012 pour équilibrer leurs finances et éviter de creuser encore le déficit.
Du coup, Gérard Collomb, maire de Lyon et président des HCL, a demandé à rencontrer la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, pour voir comment sortir les hôpitaux lyonnais de cette crise.
Bref, au final, une conférence assez langue de bois où les vrais problèmes de fonds n’ont pas été abordés. Dans le nouveau Lyon Mag qui sort ce mercredi, retrouvez une enquête complète sur la crise des HCL.



Tags : HCL | castel | hospices civils de lyon |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.