Région Auvergne Rhône-Alpes : qui pour prendre la tête de l'opposition à Wauquiez ?

Région Auvergne Rhône-Alpes : qui pour prendre la tête de l'opposition à Wauquiez ?
Jean-François Debat - LyonMag

Les socialistes doivent se réunir avant la fin de la semaine pour faire le point. Une réunion générale, sans ordre du jour, après la défaite aux régionales. Mais la question du président du groupe socialiste au conseil régional devrait être soulevée.

Après la défaite aux régionales, les socialistes doivent faire le point entre eux. Une réunion est prévue dans les prochains jours. Les débats devraient avoir lieu à bâtons rompus: bilan de la campagne, raison de la défaite, analyse des résultats. Tout ou presque devrait être évoqué.

De même que la question du leadership du futur groupe d'opposition socialiste à Laurent Wauquiez. La question de l'identité de ce futur leader est loin d'être mineure. De lui ou elle dépendra l'incarnation de l'opposition en même temps que la stratégie de reconquête.

JFD plutôt que JJQ ?

Il n'y a pas de processus de candidatures au sens strict mais quelques noms circulent dans les rangs socialistes. Jean-François Debat est sans doute le favori.

Maire de Bourg-en-Bresse, vice-président en charge des finances lors des deux mandats de Jean-Jack Queyranne, Jean-François Debat connaît parfaitement l'institution régionale. Ancien élève de l'ENA (promotion Gambetta), conseiller d'Etat (où il a cotoyé Laurent Wauquiez ndlr), l'homme est par ailleurs trésorier national du Parti socialiste.

Le maire de Bourg-en-Bresse a une qualité rare chez les socialistes: il est apprécié de tous. Y compris par Gérard Collomb. Le maire de Lyon en avait fait son favori il y a un an pour mener la campagne des régionales à la place de Jean-Jack Queyranne.

A bientôt 50 ans, Jean-François Debat n'a pas fait de candidature officielle pour le poste mais il n'a pas dit non.

Et les autres?

Autre prétendant, ou plutôt prétendante: Eliane Giraud. La sénatrice de l'Isère perdra son poste de parlementaire le jour où André Vallini quittera ses fonctions au gouvernement. Eliane Giraud était en effet la suppléante de l'actuel secrétaire d'État en charge de la réforme territoriale.

Redevenue simple conseillère régionale, Éliane Giraud pourrait avoir envie d'exister un peu plus. D'autant qu'elle est extrêmement influente dans le rapport de force régional au sein du PS avec un poids non négligeable au sein de la puissante fédération PS de l'Isère.

Hervé Saulignac, président du conseil départemental d'Ardèche, est celui qui a animé la campagne de Jean-Jack Queyranne aux côtés de Jean-François Debat. Homme du renouveau, Saulignac fait figure d'outsider mais on le dit pas intéressé pour le poste.

Enfin, Philippe Reynaud, Premier adjoint au maire de Tigneu-Jameyzieu dans le Nord-Isère, près de Charvieu-Chavagneux, pourrait prétendre à la fonction puisqu'il est le président sortant du groupe socialiste au sein du conseil régional.

Quant à Jean-Jack Queyranne, à 70 ans et défait face à Laurent Wauquiez, il n'a pas encore signifié ses intentions. S'il devrait sièger comme conseiller régional d'opposition, il ne devrait pas incarner le leader de l'opposition régionale face à celui est désormais numéro 2 du parti Les Républicains. Le renouvellement s'impose.

Enfin, c'est sans doute une co-présidence du groupe qui se dessine afin de faire une place à un conseiller régional PS issu de l'Auvergne.

Sl. Ma.

X
15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Honte à eux le 17/12/2015 à 16:03
Pimprenelle a écrit le 17/12/2015 à 10h48

Ecoutez-nous français mais ne regardez pas ce que nous votons quand vous dormez. Droite, gauche, écologiste, FN, etc... nous sommes tous d'accord pour ne pas lutter contre les paradis fiscaux. C'est ça le vivre ensemble dans les assemblées françaises.
http://www.alterecoplus.fr/tribunes-debats/quand-lambition-de-transparence-fiscale-des-deputes-vole-en-eclats-201512161544-00002777.html

Ecoutez nous, croyez en nos oppositions et faites de beaux rêves mes petits français...

Ils doivent sacrément s'en mettre plein les fouilles pour aller jusqu'à voter de pouvoir continuer à détourner l'argent public dans les paradis fiscaux. Et ne nous dites qu'il y a que les Balkany.

Signaler Répondre

avatar
alain de haute cloque le 17/12/2015 à 11:03

Le parti socialiste n'a toujours pas entendu le message du peuple ,faire confiance aux personnes de la société civile serait la meilleur des choses dehors tous ces corrompus sortie de l'éna

Signaler Répondre

avatar
Pimprenelle le 17/12/2015 à 10:48

Ecoutez-nous français mais ne regardez pas ce que nous votons quand vous dormez. Droite, gauche, écologiste, FN, etc... nous sommes tous d'accord pour ne pas lutter contre les paradis fiscaux. C'est ça le vivre ensemble dans les assemblées françaises.
http://www.alterecoplus.fr/tribunes-debats/quand-lambition-de-transparence-fiscale-des-deputes-vole-en-eclats-201512161544-00002777.html

Ecoutez nous, croyez en nos oppositions et faites de beaux rêves mes petits français...

Signaler Répondre

avatar
N'importe qui le 17/12/2015 à 07:18

N'importe qui fera l'affaire.

Qui est capable de citer le nom du chef de l'opposition du précédent mandat ?

Ce conseil n'est pas un lieu de débat réel, juste une chambre d'enregistrement.

Signaler Répondre

avatar
Quoi de neuf ? le 17/12/2015 à 02:36

Hummmm....
Un bon débat socialo-socialiste, où la place des partenaires est pleinement prise en compte...
Un bel avenir de gamelles électorales qui se dessine.

Signaler Répondre

avatar
franck le 17/12/2015 à 01:14

En effet la région décide rien comme la métropole ou Paris. Heureusement d ailleurs que le pouvoir est dans l économie sinon quel bordel. Vous pensez réellement que Hollande, Sarkozy, wauquiez, Colomb, dirige mdr. C est heureusement que du cirque on est déjà dans le rouge.

Signaler Répondre

avatar
mic123 le 16/12/2015 à 21:31

Les commentaires me font sourire, surtout ceux qui sont critiques à l'égard des socialistes, parce que vous croyez que MM. Wauquiez et M. Boudot géreront à deux la région, vous voulez rire. Wauquiez va surtout rester à Paris et il faudra aussi compter avec le Président de la Métropole et le gouvernement, ne soyez pas naifs....La région gère mais n'a pas un tel pouvoir, pas comme . En allemagne ou dans d'autres pays européens, ou les régions sont décisionnaires en France ce n'est pas le cas...

Signaler Répondre

avatar
franck le 16/12/2015 à 16:31

Sérieusement ils vont mette un énarque conseiller d état et trésorier du PS. ?? Mais vas t il démissionner de son poste de conseiller d état où on continue comme avant. Ils ont pas compris qu on leurs avaient dit de changer. Pas le changement à la Hollande biensur. On en veux plus de ces cumulards. Demandez leurs combien va leurs rapporter le fait d être conseiller d état en disponibilité au moment de la retraite. Et ils se protègent tous....

Signaler Répondre

avatar
burgien01 le 16/12/2015 à 16:06

pitié pas Jean-François Debat :

Signaler Répondre

avatar
Constatamer le 16/12/2015 à 12:12

Pauvre âmes égarées qui imputent le mal du monde sur leurs politique Vous me faite tellement rire, quand on a pas connu une vie difficile on se trouve bizarrement toujours des excuses, sortez vous les doigts du ... Et reprenez vous en main ni Wauquiez ni Queyranne ne sont responsable de votre situation moisie

Signaler Répondre

avatar
doud69510 le 16/12/2015 à 11:49

Deprimant... a croire qu'un responsable socialiste qui ne sort pas de l'ena et qui n'a pas pas connu dans sa carriere que le fonctionnariat d'etat.... ca n'existe pas !!

Signaler Répondre

avatar
Pinochio le 16/12/2015 à 11:25

Ça existe encore les socialistes?

Signaler Répondre

avatar
Henri de T. le 16/12/2015 à 11:20

Une opposition PS ????

Le PS n'a pas de ligne de conduite ni d'état d’âme (a t'il une âme ?) , bouffe à tous les râteliers et a une gestion déplorable !!!

Wauquiez aura un "allié attentif" en la personne de Boudot et à eux deux gèreront la région et tenant la gauche et l’extrême gauche à distance respectable, un cordon de salubrité et sécurité étant nécessaire.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 16/12/2015 à 10:59

Les socialistes sont en train de prendre dans la figure 40 ans de délires pendant lesquels on a cru que les ouvriers ne servaient à rien et qu'il fallait faire études
Pourquoi ? On sait pas mais aucune importance
Maintenant, c'est cuit pour un bon moment
Disons au moins une génération
Alors le comble, ce serait qu'un Queyranne, symbole s'il en est de cette clique qui nous a mis dans le mur en mangeant bien la bonne sousoupe, joue un rôle quelconque
Ce serait vraiment le ponpon !

Signaler Répondre

avatar
Taxiiiiiiimerdapasmoi le 16/12/2015 à 10:24

QUEL POINT. !!!!!!! Ils se sont fait jeter BON VENT.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.