Apologie du terrorisme : un drapeau d'Al-Qaida retrouvé chez un habitant de Vaulx-en-Velin

Apologie du terrorisme : un drapeau d'Al-Qaida retrouvé chez un habitant de Vaulx-en-Velin
Photo d'illustration - LyonMag

Mardi, trois personnes soupçonnées de faire l'apologie du terrorisme ont été interpellées dans l'agglomération lyonnaise. Il s'agit de deux frères et de leur mère domiciliée à Mions.

Le frère le plus virulent, un Vaudais de 33 ans, avait été repéré après avoir fait l'apologie d'actes de terrorisme sur un site internet auquel auraient contribué les membres de sa famille. A son domicile, les enquêteurs ont retrouvé un drapeau d'Al Qaida ainsi qu'une statuette représentant un combattant de l'armée islamique.

La mention "faux et usage de faux" pourrait également être retenue contre lui ce jeudi lors de sa présentation au parquet car il louait un appartement à l'aide de faux documents.

Sa mère et son frère ont été relâchés sans suite judiciaire.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
OSEF le 07/01/2016 à 16:30
Des Barbares en puissance? a écrit le 07/01/2016 à 16h08

C'est une triste réalité, mais bien la réalité!
Ils n'aiment pas la France, le font savoir, et vivent pourtant sans doute de la solidarité des autres Français...
Valls a raison, s'ils ne sont pas Français, de les exclure de la communauté nationale. Il faut cesser d'être naïf. La naïveté conduit à la barbarie.

Valls n aura jamais raison car il a trahi les idées socialiste qu il affichait jadis
il a trahi ses engagement (un coup pro palestinien, un coup pro israel)
il a trahi la democratie et la république

il n y a pas a se poser de question: la binationalité est une hérésie!
on ne peu pas être un super-citoyen en ayant le pouvoir de voter dans plusieurs pays, de porter les armes de plusieurs pays qui ont des causes parfois antinomique

donc non a la déchéance de nationalité, car non a la multinationlalité (qui n empêche pas le multi culturalisme)

Signaler Répondre

avatar
Des Barbares en puissance? le 07/01/2016 à 16:08
Charles M. a écrit le 07/01/2016 à 11h52

"...Il s'agit de deux frères et de leur mère domiciliée à Mions. Le frère le plus virulent, un Vaudais de 33 ans, avait été repéré après avoir fait l'apologie d'actes de terrorisme sur un site internet auquel auraient contribué les membres de sa famille...."
"...Sa mère et son frère ont été relâchés sans suite judiciaire..."

2 francophobes, très certainement sous allocations françaises, en liberté.
Merci Taubira.

C'est une triste réalité, mais bien la réalité!
Ils n'aiment pas la France, le font savoir, et vivent pourtant sans doute de la solidarité des autres Français...
Valls a raison, s'ils ne sont pas Français, de les exclure de la communauté nationale. Il faut cesser d'être naïf. La naïveté conduit à la barbarie.

Signaler Répondre

avatar
Des incendiaires qui s'ignorent! le 07/01/2016 à 16:04
Ali Diaw a écrit le 07/01/2016 à 14h53

Des idiots pensent que ce sont les incivilités quotidiennes, les menaces, les violences, les vols, le laxisme, des dirigeants complices par leur cupidité qui nous mènent dans le gouffre, que nenni ce sont bien les commentaires.

Encore un qui vient excuser l'inexcusable!
Certains s'étonnent de la violence et Ali Diaw et Pegida s'étonnent de leur étonnement! C'est un aveuglement criminel!

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 07/01/2016 à 16:03
gramline a écrit le 07/01/2016 à 13h24

pitie ! ces commentaires emmenent SCIEMMENT notre pays dans le gouffre!!!

Ce ne serait pas plutôt l'origine des commentaires qui nous emmèneraient dans le gouffre ?

Signaler Répondre

avatar
pegida le 07/01/2016 à 15:50
Ali Diaw a écrit le 07/01/2016 à 14h53

Des idiots pensent que ce sont les incivilités quotidiennes, les menaces, les violences, les vols, le laxisme, des dirigeants complices par leur cupidité qui nous mènent dans le gouffre, que nenni ce sont bien les commentaires.

oui ces commentaires sont un danger pour le vivre ensemble

Signaler Répondre

avatar
Ali Diaw le 07/01/2016 à 14:53
gramline a écrit le 07/01/2016 à 13h24

pitie ! ces commentaires emmenent SCIEMMENT notre pays dans le gouffre!!!

Des idiots pensent que ce sont les incivilités quotidiennes, les menaces, les violences, les vols, le laxisme, des dirigeants complices par leur cupidité qui nous mènent dans le gouffre, que nenni ce sont bien les commentaires.

Signaler Répondre

avatar
gramline le 07/01/2016 à 13:24

pitie ! ces commentaires emmenent SCIEMMENT notre pays dans le gouffre!!!

Signaler Répondre

avatar
ras le bol le 07/01/2016 à 12:53

Ce sont des gens qui nous détestent et qui n'aiment sur les nombreuses allocations qu'on leur donne !!!!

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 07/01/2016 à 12:37
Charles M. a écrit le 07/01/2016 à 11h52

"...Il s'agit de deux frères et de leur mère domiciliée à Mions. Le frère le plus virulent, un Vaudais de 33 ans, avait été repéré après avoir fait l'apologie d'actes de terrorisme sur un site internet auquel auraient contribué les membres de sa famille...."
"...Sa mère et son frère ont été relâchés sans suite judiciaire..."

2 francophobes, très certainement sous allocations françaises, en liberté.
Merci Taubira.

Heureusement, les entreprise françaises recrutent des centaines de millions de personnes issues des quartiers abandonnés faute de fric, donc nulle doute qu'ils trouveront leur place dans la société et n'auront pas à développer de pratiques hors système :o)
.
Pov' Mme Taubira... pas de chance de ne pas être comme vous...

Signaler Répondre

avatar
Charles M. le 07/01/2016 à 11:52

"...Il s'agit de deux frères et de leur mère domiciliée à Mions. Le frère le plus virulent, un Vaudais de 33 ans, avait été repéré après avoir fait l'apologie d'actes de terrorisme sur un site internet auquel auraient contribué les membres de sa famille...."
"...Sa mère et son frère ont été relâchés sans suite judiciaire..."

2 francophobes, très certainement sous allocations françaises, en liberté.
Merci Taubira.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.