Guy Walter : "Compte tenu de la réussite de la Villa Gillet, on n’a pas à demander ma tête"

Guy Walter : "Compte tenu de la réussite de la Villa Gillet, on n’a pas à demander ma tête"
Guy Walter - LyonMag

Guy Walter est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce mardi. Le directeur de la Villa Gillet est revenu sur la polémique qui secoue l’institution culturelle du 4e arrondissement.

Guy Walter est remonté. Il dénonce la publication "d’extraits du rapport de la Chambre régionale des comptes soigneusement choisis par le Progrès" ainsi qu’une "analyse partielle".

"Il faut attendre les réponses du président et du conseil d’administration de la Villa Gillet", précise celui qui est au cœur du cyclone depuis la publication d’un premier article par le quotidien régional.

Pourtant, à entendre Guy Walter, "tout est absolument dans les clous sur le budget, les comptes de résultats et la lecture par les collectivités".

Sur la polémique autour de ses salaires à la Villa et aux Subsistances qu’il dirige également, le directeur estime que c’est "tout à fait raisonnable vue l’ampleur de la tâche". Quant aux notes de frais, "croyez vous vraiment qu’on puisse organiser tant de choses en France et à l’étranger sans qu’il y ait des frais à faire ?", questionne-t-il, faisant référence à l’année 2013 où il organisait trois festivals dont un à New York.

"45 000 euros de frais sur l’ensemble de l’année. C’est absolument proportionné à ce que nous faisons. Je ne vis absolument pas dans le luxe. Et en 2015, ces frais ont été divisés par trois, parce qu’il n’y a plus New York".

Guy Walter vit mal cette "espèce d’agitation autour de chiffres auxquels personne ne prend le soin d’aller regarder à quoi ça correspond et sans jamais les référer à la qualité des évènements et leur ampleur, moi j’appelle ça une manipulation".

Les collectivités ont réagi au rapport provisoire puis définitif de la CRC. "Laurent Wauquiez a annoncé un audit pour la Région. Moi je ferais pareil à sa place. J’ai totalement confiance. Notre rencontre est imminente. Je ne me sens absolument pas menacé".

Quant aux critiques émanant de l’opposition à Gérard Collomb, Guy Walter est outré. "On n’a pas à demander ma tête compte tenu de la réussite des deux institutions que je dirige".

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Eddie le 29/01/2016 à 09:59

Shit hit the fan
comme on dit à N.Y.

Signaler Répondre

avatar
DeHautNiveau le 28/01/2016 à 20:10

Guy, mon frère, n'écoute pas tous ces crétins-réacs-populistes-incultes-rétrogrades-jaloux-mal b... Bref ces "CROTTES"*** qui ne comprennent rien à ton Grand Oeuvre, fût-il imaginaire.

Rejoins les PAUVROPHOBES ANONYMES !

Nous seuls pouvons comprendre ta souffrance et ton immense mérite.

*** " DE TEMPS EN TEMPS, IL Y A UNE ESPECE DE CROTTE LOCALE QUI RALE, MAIS C'EST TOUT. "
G. Walter, Lyon Capitale, 2008.
http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Culture/Vie-et-Politique-Culturelle/L-empire-Walter-contre-attaque

Signaler Répondre

avatar
pognon à gogo le 28/01/2016 à 14:58

N'est pas Agnès Saal qui veut

Signaler Répondre

avatar
Sinti le 28/01/2016 à 09:24
portenawak a écrit le 27/01/2016 à 20h30

Malheureusement, sur le dos de financements publics,
ses succès culturels imaginaires, la fréquentation des lieux, tout est bidonné, sauf son clientélisme.
je suis bien placé pour en parler, j'ai bossé pour les Subsitances et la villa Gillet.
il dort sur le canapé chez des copains pour faire des économies...pauvre bonhomme.
Un grand malade en fait, mais qui nous coûte cher.

J'ai moi aussi eu à cotoyer non pas G. Walter mais une partie de son équipe. Ce n'était pas très agréable : une partie de ces personnes souffrait du même syndrome d'arrogance absolue, tandis que l'autre semblait totalement soumise, voire craintive. Peut-être que ce n'était pas représentatif de l'équipe de la Villa Gillet dans son ensemble, mais ce qui est sûr, c'est que ceux que j'ai rencontrés essayaient de se faire passer pour ce qu'ils n'étaient pas. Si l'on ne cèdait pas d'emblée aux tentatives d'impressionner (franchement désagréables et pour tout dire ridicules) -- la figure tutélaire du Maître étant censée, je suppose, leur conférer charisme et autorité -- et qu'on approfondissait à peine les arguments intellectuels... Ils perdaient totalement pied. Pfuitt ! Plus personne. Tout cela m'a laissé l'impression d'une grande supercherie. Et je pense que les évaluations chiffrées offrent effectivement toutes les opportunités de manipulation. On peut faire dire ce qu'on veut aux chiffres. Le tout n'est pas de remplir des salles avec des têtes d'affiche : avec du fric et de la comm, le tour est joué. Qualitativement, c'est une autre affaire.

Je crois que la machine Walter & Co fonctionne avant tout à la gabégie, à l'entourloupe verbale et à la fascination (des ignards).

Pour finir, un petit calcul : 10 600 € euros c'est le salaire mesnsuel net de Guy Walter (soit environ 3500 € net par semaine !). Pour le brut, on peut ajouter environ 3000 € par mois.

Environ 163 000 € par an, c'est donc ce que ce monsieur, en personne et en toute objectivité, a estimé pouvoir nous coûter !
Et je ne compte pas les frais !
Le tout, comme d'autres l'ont déjà remarqué, en mettant en pronant des valeurs sociales.
Il ne vit pas du tout dans le luxe, nous dit-il... Il a totalement perdu le sens de la réalité !

Que cela donne une leçon collective à tous ceux qui savaient et qui n'ont rien dit, n'ont pas osé ou en ont profité, ont fait preuve de complaisance ou de fascination. Qui ne dit mot consent.

Signaler Répondre

avatar
portenawak le 27/01/2016 à 20:30

Malheureusement, sur le dos de financements publics,
ses succès culturels imaginaires, la fréquentation des lieux, tout est bidonné, sauf son clientélisme.
je suis bien placé pour en parler, j'ai bossé pour les Subsitances et la villa Gillet.
il dort sur le canapé chez des copains pour faire des économies...pauvre bonhomme.
Un grand malade en fait, mais qui nous coûte cher.

Signaler Répondre

avatar
Lix le 27/01/2016 à 13:18
La Villa Gillet n'est qu'une goutte d'eau a écrit le 26/01/2016 à 08h46

Cette affaire nous rappelle qu'outre le poids étouffant de notre mammouth fonction publique il y a une multitude de fonctionnaires déguisés constituée d'associations en tous genres financées partiellement ou Exclusivement par des subventions....

Toutes ne sont pas inutiles certes, mais je constate qu'il y en a quand même environ 1.500 rien que sur la ville de Lyon !.... (vous pouvez trouver la liste et les montants sur le site de la ville - 25 pages...).

Je ne partage pas votre avis sur le "mamouth". Le service public est une garantie de l'égalité d'accès aux soins, à la culture, etc. et sa déontologie un rempart contre l'annexion politicienne. Certes, il y a des manquements, et ce sont justement eux qu'il faut dénoncer et non la fonction publique elle-même. Vous mélangez tout : c'est précisément l'usurpation de deniers publics dans un système mal régulé qui est dommageable.
Pour rebondir sur la deuxième partie de votre post, sachez qu'il y a aussi beaucoup de contractuels dans ces services publics, et non seulement au sein d'associations. Ce ne sont pas des fonctionnaires déguisés, loin de là : ils ne bénéficient absolument pas des mêmes garanties et protections. Pour un Guy Walter, il y a des centaines d'agents maintenus dans la précarité et que le droit public protège beaucoup moins bien que le droit privé.

Signaler Répondre

avatar
Fksy le 27/01/2016 à 11:51

A écouter l'interview de Mr Walter, on comprend qu'il est un fervent défenseur de la doctrine "Travailler plus pour gagner plus". On préférerait travailler moins mais mieux. Travailler moins pour vivre et produire mieux ! La collectivité n'est pas obligée de lui fournir, à lui personnellement, autant de travail...
Non mais soyons sérieux, si on le suit, la CRC semble totalement incompétente. Ces gens là ne sont sans doute pas qualifiés... Ce ne doit pas être des "personnalités de haut niveau".
Au fait, Mr Collomb, c'est quoi une "personnalité de bas niveau" ? Un fonctionnaire intègre ?
Autre manière de poser la question : est-ce à son salaire élevé qu'on reconnaît une personnalité de "haut niveau" ?

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 27/01/2016 à 09:31

Guy Walter est complètement indifférent au macrocosme : il ne voit que les choses au bout de sa lorgnette, l'état du monde déplorable où tellement de gens dans le pays doivent supporter maintes privations. Ce bonhomme sera chez lui dans une république bananière ou ex-soviétique.

Signaler Répondre

avatar
Tartuffe and co le 26/01/2016 à 21:05

A Lyon, quand une grenouille se gonfle d'air pour impressionner, elle n'éclate pas. Non, le PS la transforme en vache sacrée.

Signaler Répondre

avatar
Galvaud le 26/01/2016 à 20:39

Marre de ces ultra-bobos post soixante-huitards qui, forts de leur background et de leurs relations, se recyclent en inventant des festivals afin d'assurer leur confort matériel, en se payant le luxe de "causer social". C'est totalement écoeureant !
Nos élus recrutent ces spécimens au détriment d'autres bien plus compétents et bien plus intègres.
Cerise sur le gâteau, lorsqu'une instance lève le lièvre, ils insultent notre intelligence en justifiant l'indéfendable.
Moi, j'ai honte pour vous Messieurs Walter, Képénékian et Collomb.

Signaler Répondre

avatar
Michelin le 26/01/2016 à 20:15

Gonflé le bonhomme,ça peut marcher....

Signaler Répondre

avatar
PourLyon le 26/01/2016 à 20:14

Il a raison Guy Walter, tout va bien, la Chambre Régionale des Comptes; c'est une bande d'incapables qui ne comprennent rien..... On marche sur la tête. A gauche ils sont très fort pour expliquer comment ils gèrent l'argent des contribuables, à leur profit. C'est inacceptable, dehors Guy Walter!!!

Signaler Répondre

avatar
Réussite le 26/01/2016 à 19:59

Bonsoir,

Après avoir écouté patiemment l'arrogance infinie et les certitudes de ce Monsieur, qui bientôt va nous expliquer qu'il était mal payé vu la valeur inestimable de ce qu'il produit, j'ai quand même un peu la nausée.

Signaler Répondre

avatar
Fksy le 26/01/2016 à 16:19

"... sans jamais les référer à la qualité des évènements "
Qualité évidemment évaluée... Par Mr Walter lui-même ! Who else ?

Signaler Répondre

avatar
l'affaire le 26/01/2016 à 14:32

L'Agnes Saal lyonnais

Signaler Répondre

avatar
tor le 26/01/2016 à 12:44

La tête lui en tombe alors que personne ne lui l'a encore tranchée, m'enfin !

Signaler Répondre

avatar
Taxiiiiiiimerdapasmoi le 26/01/2016 à 11:07

QU'ELLE HONTE. !!!!!!! Et en plus il fait le beau .

Signaler Répondre

avatar
Fora le 26/01/2016 à 09:10

Un type en plein fantasmes.
Le stéréotype du bobo gauchiste à côté de la réalité de ce que vivent les français.

Signaler Répondre

avatar
La Villa Gillet n'est qu'une goutte d'eau le 26/01/2016 à 08:46

Cette affaire nous rappelle qu'outre le poids étouffant de notre mammouth fonction publique il y a une multitude de fonctionnaires déguisés constituée d'associations en tous genres financées partiellement ou Exclusivement par des subventions....

Toutes ne sont pas inutiles certes, mais je constate qu'il y en a quand même environ 1.500 rien que sur la ville de Lyon !.... (vous pouvez trouver la liste et les montants sur le site de la ville - 25 pages...).

Signaler Répondre

avatar
guignol le 26/01/2016 à 08:28

55% d'augmentation quand même...du jamais vu

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.