Lyon : le local historique d’Edouard Herriot risque de disparaître

Lyon : le local historique d’Edouard Herriot risque de disparaître
Patrice Schoendorff dans le bureau d'Edouard Herriot - DR

Situé au 21 rue d’Algérie dans le premier arrondissement de Lyon, le cabinet de l’ancien maire Edouard Herriot n’est plus sûr d’exister.

Lors de la commémoration du 59e anniversaire de la mort d’Edouard Herriot, le Cercle Edouard Herriot en a profité pour faire part de son inquiétude, sur la possible disparition de ce cabinet. Suite à la volonté du propriétaire de rénover les lieux, le prix du loyer passerait de 600 euros à 6 000 euros. Une somme que le parti radical ne peut se permettre d’apporter.

Un véritable problème pour Patrice Schoendorff, président de la Fédération Lyon Métropole du Parti Radical : "rien n’a véritablement été fait pour préserver cet héritage depuis la vente du local en 2012, par les HCL". Pour lui l’incompréhension et le manque d’intérêt pour ce lieu sont importants : "Gérard Collomb devrait être sensible à cette disparition, il cite souvent Edouard Herriot lors de ces discours, comme d’autres politiques lyonnais". Selon lui un nouveau groupe devrait bientôt apparaitre pour défendre la préservation les lieux.

Un lieu historique

Gardé en l’état, le bureau est très important pour les "héritiers" culturels d’Edouard Herriot. Azedine Haffar, Président de la fédération PRG Rhône décrit ce lieu : "Le cabinet est dans le même état qu’à sa construction. C’est un véritable retour au XIXe siècle, avec les boiseries et les effets personnels du président, comme sa pipe".

Ce lieu est donc le siège historique du parti radical. Il renferme des objets d’Herriot, son bureau, ainsi que de nombreuses archives. La rénovation des lieux et sa possible disparition pourrait donc poser un problème pour récupérer ces archives.

X
6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pastor le 06/04/2016 à 20:42

Pourquoi lors de la vente de l'immeuble en 2011, la ville n'a rien fait? Edouard Herriot, maire pendant plus de 50 ans, c'est pas rien! Il ne s'agit pas de fetichisme mais d'histoire, de respect et de valeurs qui nous manquent beaucoup en ce moment. Quand on a eu des hommes d'État et non des politiques de petite envergure, on s'en souvient. Pourquoi ne pas consacrer un espace Herriot au musée d'histoire de Lyon Gadagne?

Signaler Répondre

avatar
LyonnaisdelaXRousse le 05/04/2016 à 19:56

Sauvons ce patrimoine, cet héritage d'une des plus grandes figures lyonnaises !!! Les pouvoirs publics et les citoyens doivent s'unir pour préserver ce bureau d'Edouard Herriot... Un appel au Crownfunding , financement participatif peut être une piste...

Signaler Répondre

avatar
GADAGNE le 05/04/2016 à 14:34

J'ai eu l'occasion de visiter ce bureau d'E.Herriot lors d'une édition des journées du patrimoine (l'immeuble est également magnifique) et regrette vraiment cette disparition annoncée.

Signaler Répondre

avatar
Gauche Moderne le 05/04/2016 à 13:16

Patrice qui?

Signaler Répondre

avatar
Herriot le 05/04/2016 à 11:32

Il faut préserver cet héritage mémoriel d'Edouard Herriot qui a tant fait pour la ville de Lyon. Que ce soit sur l'aspect architectural, la culture, les équipements sportifs, les hôpitaux....
Ce local historique ne doit pas disparaître et les pouvoirs publics devraient s'en préoccuper notamment la Ville de Lyon. Citer Édouard Herriot dans les discours est une chose mais aujourd'hui l'action doit se faire en direction de la préservation de ce patrimoine ainsi que des archives lyonnaises.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 05/04/2016 à 08:56

Ne tombons pas dans le fétichisme...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.