Une nouvelle espèce de requin accueillie à l’Aquarium de Lyon

Une nouvelle espèce de requin accueillie à l’Aquarium de Lyon
Les requins Port Jackson - LyonMag

Sept nouveaux requins Port Jackson ont élu domicile à l’Aquarium de Lyon et sont présentés pour la première fois au public à l’occasion de ces vacances de Pâques.

Avec leur forme bien à part, ces requins, qui vivent dans la baie de Sydney, devraient rapidement séduire les visiteurs : "C’est un animal fascinant, avec deux grosses bosses sur la tête et des épines sur le dos. A l’âge adulte, ils peuvent dépasser les 1 mètre. On les appelle les requins dormeur taureau. Ils ont une nage particulière, ils sont impressionnants", s’enthousiasme Jérôme Mourin, le conservateur de l’aquarium de Lyon. "Comme ils vivent sur le fond, les enfants vont pouvoir mettre leur tête en face du nez des requins pour les observer de très près", explique le soigneur.

Car avec cette espèce, l’Aquarium de Lyon veut essayer de casser le mythe du requin effrayant : "Entre 10 et 20 êtres humains sont mortellement blessés lors d’une attaque de requin chaque année, alors que l’homme tue environ 150 millions de requins par an", analyse Jérôme Mourin. "Notre travail est de sensibiliser le public pour montrer que le requin est loin d’être terrorisant et néfaste".

Mais l’Aquarium, situé à la Mulatière, va plus loin et engage un travail de conservation de l’espèce. Avec cinq femelles et deux mâles, il sera possible de procéder à des reproductions de ces requins Port-Jackson.

Pour cela, ces nouveaux arrivants doivent s’acclimater dans leur bassin de 20 000 litres : "Il y aura un peu de Sydney à Lyon", confie le conservateur de l’Aquarium. "Je me suis basé sur des vidéos de plongeurs pour faire un état des lieux du site, analyser la roche, la flore, la couleur de l’eau, sa température, la salinité ou encore le PH".

Prochainement, ces requins Port Jackson côtoieront des requins chabot ocelet, une autre espèce venue de l’hémisphère sud, et qui vit dans le même biotope. "Notre mission, c’est de faire voyager le public à travers toute une série d’aquarium", détaille Jérôme Mourin.

Pour ces vacances de Pâques, les visiteurs partiront donc du Rhône et de la Saône, et feront un grand voyage passionnant à travers le monde en passant par l’Amazone, Bali, et jusqu’à Sydney.

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Hum le 10/04/2016 à 11:43

Sept requins de la finance aux dents bien affûtés.

Signaler Répondre

avatar
Philibert.. le 10/04/2016 à 10:06

Très intéressant.

J'irai les voir.

Ça fait moins loin que le seaquarium du Grau du Roi.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.