Lyon 5e : un mois ferme pour trente minutes de retard

Lyon 5e : un mois ferme pour trente minutes de retard
Lyon Mag

Un jeune homme de 22 ans a écopé d’un mois de prison ferme pour s’être présenté avec 35 minutes de retard au commissariat du 5e arrondissement de Lyon, où il était convoqué.

Dans le cadre de l’état d’urgence, ce Lyonnais était assigné à résidence, car jugé potentiellement dangereux. Il devait pointer chaque jour à 8h, 13h, et 19h, à l’Hôtel de Police. Lundi dernier c’est à 8h35 qu’il s’est présenté au commissariat du 5e arrondissement de Lyon. Avec déjà deux retards enregistrés, il avait été condamné à un mois de prison avec sursis. Ce nouveau manque de ponctualité lui aura valu, cette fois, un mois ferme.

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jusquelatoutvabien le 04/05/2016 à 11:13

Pendant ce temps-là, "y'en a" qui casse tout et qui manifeste tranquille - de toute façon ils dorment le jour au chaud chez papa/maman

Signaler Répondre

avatar
roBdeLouest le 04/05/2016 à 10:43

Ca c très bien ! La prochaine fois il sera à l'heure !
S'il est jugé potentiellement dangereux pourquoi le garder à résidence ??

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.