Affaire Neyret : les cadeaux faits au superflic dans le viseur du tribunal

Affaire Neyret : les cadeaux faits au superflic dans le viseur du tribunal
Michel Neyret et son avocate Me Sauvayre fille - LyonMag

La semaine dernière, Michel Neyret a été bousculé par le juge lors de l'ouverture de son procès.

L'ancien numéro 2 de la PJ a plusieurs fois reconnu avoir fait des erreurs, expliquant avoir été victime d'un piège et d'une manipulation de Gilles Bénichou et de son cousin Stéphane Alzraa.

Après avoir évoqué les relations que pouvaient entretenir l'ex-flic et ses indics, le tribunal correctionnel de Paris évoquera dès ce lundi les avantages en nature et autres cadeaux dont bénéficiait Michel Neyret. Montre, voyages, prêts de voitures de sport, mais aussi et surtout ce fameux compte en Suisse ouvert par Nicole Neyret et Gilles Bénichou en septembre 2011. Une société est alors créée au Panama sous le nom NMN - les enquêteurs n'ont jamais su s'il s'agissait des initiales de "Nicole Marcellin Neyret" ou de "Nicole et Michel Neyret" - pour cacher un compte à Dubaï.

Un montage financier qui ne sera jamais alimenté, tous les protagonistes seront interpellés moins d'un mois plus tard.


Si l'affaire Neyret n'avait jamais éclaté, l'ancien superflic aurait-il pratiqué l'évasion fiscale avec la complicité de ses indics et amis escrocs ? Se serait-il servi de ce compte pour alimenter Stéphane Alzraa ? Ou aurait-il simplement débuté une activité commerciale à l'issue de sa carrière policière comme il a pu le dire aux enquêteurs ?

Là est tout l'enjeu de cette semaine décisive.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Prout le 09/05/2016 à 16:22

Et oui, c'est le problème, tout parait normal pendant des années quand subitement, la justice vous tombe dessus

Signaler Répondre

avatar
habitudes françaises le 09/05/2016 à 09:01

c'est ce que certains appellent les avantages en nature
les hommes politques connaissent bien ça aussi

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.