Procès Neyret : l'ex-flic se pose en victime d'un "grand manipulateur"

Procès Neyret : l'ex-flic se pose en victime d'un "grand manipulateur"
Gilles Bénichou - DR

On dit des absents qu'ils ont toujours tort.

C'est peut-être dans cette optique que Michel Neyret a légèrement modifié sa ligne de défense ce mardi matin, à l'occasion de la deuxième journée du procès de l'affaire qui porte son nom.

Toujours dans la contrition de la veille, l'ancien numéro 2 de la PJ de Lyon a indiqué : "Je pensais maîtriser cette relation avec Gilles Bénichou. Je me suis trompé". Le voyou lyonnais est toujours absent à l'audience, ce qui gêne Michel Neyret et le juge, qui n'a toutefois pris aucune mesure pour obliger sa venue.

"Je pense que M. Bénichou a été un grand manipulateur, j'en ai été victime, même si j'ai du mal à l'admettre". "Il me fait souvent tenir des propos que je n'ai pas tenus", rajoute-t-il, faisant allusion aux écoutes téléphoniques à charge des enquêteurs.

Pour rappel, Michel Neyret et Gilles Bénichou ne s'étaient pas connus par hasard. L'ancien superflic cherchait des informations et des contacts sur la mafia juive. Mais Bénichou, et son cousin Stéphane Alzraa avaient réussi à inverser les rôles en s'impliquant dans la vie de Neyret, le couvrant de cadeaux, réclamant de la part du policier des infos sur les enquêtes concernant des concurrents ou leurs propres personnes.

Michel Zaragoza, un cas à part

S'il n'a pas hésité à profiter de l'absence de Gilles Bénichou pour charger sa barque, Michel Neyret a été plus respectueux avec Michel Zaragoza. Son ancien indic n'est pas au procès puisqu'il est mort en 2013 dans des circonstances contestées. Neyret a confirmé avoir demandé à des magistrats un "traitement de faveur" pour Zaragoza et ses fils. "L'informateur prend des risques, il joue sa vie dans certains cas, je leur rends certains services en contrepartie", s'est-il justifié devant le tribunal.

Tags :

neyret

benichou

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pasfollelaguêpe le 04/05/2016 à 07:51

Marshall/Neyret section zéro...tolérance zéro!!!

Signaler Répondre

avatar
pas de complaisance le 03/05/2016 à 21:32
sabrina a écrit le 03/05/2016 à 16h58

Comment savoir que ce flic vous dégoûte ? Vous êtes au procès ? Vous êtes un juge ou un avocat pour tout savoir du dossier !! On nous dit ce qu'on veux !!! Je reste persuadé que dans ce milieu flic contre voyou cela marche obligatoirement comme ca !!!!!!!!

et vous trouvez ça moral qu'il y ait magouille?!...
C'est comme en politique,si les us et coutumes est de taper dans le pot de confiture,pensez vous qu'il faut accepter ça?moi pas , au contraire : si on veut un Etat loyal et soucieux de faire respecter l'ordre et la justice ,on se doit d'être exemplaire et je reste convaincu qu'on peut travailler efficacement sans être véreux
si ce gugus savait qu'il devait agir comme un ripoux,sa conscience aurait du ll'inciter à ne pas occuper ce genre de poste mais ,faut croire qu'il a pris gout à cette vie de"belles bagnoles,voiyages gratos,cadeaux,dessous de table et abus de pouvoir
pour un flic qui se dit manipuler,on dirait plutôt que c'est l'arroseur arrosé

Signaler Répondre

avatar
sabrina le 03/05/2016 à 20:19

Mais pour ma part aucune communauté D intérêt avec cet ex flic , et je suis pour quand on fait une connerie on paie !! Et je reste persuader que ce sont les habitudes de travail de tous les meilleures flics ! Mais quand sa touche les sous de l'état la ça dérange !!!!

Signaler Répondre

avatar
A bon entendeur. le 03/05/2016 à 18:19
sabrina a écrit le 03/05/2016 à 16h58

Comment savoir que ce flic vous dégoûte ? Vous êtes au procès ? Vous êtes un juge ou un avocat pour tout savoir du dossier !! On nous dit ce qu'on veux !!! Je reste persuadé que dans ce milieu flic contre voyou cela marche obligatoirement comme ca !!!!!!!!

Contrairement a vous, je n'ai aucune communauté d'intérêt avec cet ex-policier.

Ma perception des faits repose sur certains faits et éléments de l'enquête révélés par ci par là, par des médias.

Il me reste en tête, la retranscription d'une conversation téléphonique entre son ex-épouse et "le manipulateur".
Elle lui reproche d'avoir perverti son mari par le fric et lui demande de cesser, car elle ne le retrouve plus...

Je veut bien qu'un jeunot tombe involontairement dans le piège du fric, pas un homme expérimenté.

Ensuite, la stratégie victimaire "c'est pas moi ,c'est l'autre" adoptée par votre ami, ne souffre pour le coup d'aucune interprétation sur son origine, puisque cela est publique !

En conclusion, c'est la justice qui dira le droit, à défaut de dire le juste.
Bonne soirée a vous.

Signaler Répondre

avatar
sabrina le 03/05/2016 à 16:58

Comment savoir que ce flic vous dégoûte ? Vous êtes au procès ? Vous êtes un juge ou un avocat pour tout savoir du dossier !! On nous dit ce qu'on veux !!! Je reste persuadé que dans ce milieu flic contre voyou cela marche obligatoirement comme ca !!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Je suis un crétin... le 03/05/2016 à 16:24

Les poursuites reposent sur des faits matériellement indiscutable.

L'accusé, n'a d'autre stratégie pour atténuer ses condamnations, que de faire amende honorable et se faisant passer pour une personne stupide.

Sauf que, sa carrière et ses états de service, démontrent le contraire.

Ce genre de policier, me dégoute au plus haut point.

Signaler Répondre

avatar
pasfollelaguêpe le 03/05/2016 à 15:28

Qui manipule qui???Au bal des pervers manipulateurs on y dans tous en rond visiblement....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.