Procès Neyret : 4 ans de prison dont 18 mois avec sursis requis contre l'ancien superflic

Procès Neyret : 4 ans de prison dont 18 mois avec sursis requis contre l'ancien superflic
David Metaxas et Michel Neyret - LyonMag

Ce lundi, les réquisitions ont duré plus de trois heures au tribunal correctionnel de Paris.

Pour l'affaire Neyret et le procès de l'année, personne ne s'attendait à moins.

Quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis ont été requis contre Michel Neyret.

"Si c'est ça l'image d'un grand flic, il était peut-être temps de dire haut et fort la réalité de la légende Neyret", a ajouté la procureure.

Nicole Neyret, poursuivie pour association de malfaiteurs, recel de corruption et recel de trafic d’influence, risque jusqu'à 12 mois de prison avec sursis.

10 000 euros d'amende ont été requis contre l'avocat lyonnais David Metaxas, poursuivi pour recel de violation du secret professionnel.

Pour les flics, des peines de prison avec sursis ont été réclamées : 6 mois pour Christophe Marty, 8 mois pour Christophe Gavat et 10 mois pour Gilles Guillotin.

L'escroc présumé Cyril Astruc, présent à l'audience, risque jusqu'à 2 mois de prison avec sursis et 8000 euros d'amende.

Pour Stéphane Alzraa, qui aurait conduit l'ancien superflic dans ses combines, le procureur requiert 5 ans de prison avec un mandat d'arrêt et 250 000 euros d'amende. La même peine de prison est requise, avec un mandat d'arrêt et 100 000 euros d'amende, contre son cousin Gilles Benichou, absent lui aussi du procès.

Retrouvez le profil des neuf prévenus dans notre analyse de la rédaction

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Deal le 24/05/2016 à 19:12

Cahuzac s'en sort mieux!

Signaler Répondre

avatar
Dietrich le 24/05/2016 à 09:59

""" Le jeune homme a indiqué avoir volé ces denrées par nécessité. Le jeune homme a indiqué avoir volé ces denrées par nécessité. AFPPhoto:
Son avocate parle d'un nouveau chapitre des "Misérables". Le tribunal correctionnel de Cahors (Lot) a condamné ce jeudi à 2 mois de prison ferme un jeune homme de 18 ans poursuivi pour avoir volé du riz, des pâtes et une boîte de sardines dans une maison de Figeac, a indiqué son avocate. Il s'y était introduit en cassant un carreau.
Le jeune homme, qui vivait dans la rue et dormait sous une tente, a indiqué au tribunal que, ce jour de février 2016, il "avait faim" " ( Metronews 18 mai 2016)

Cherchez l'erreur !!

Signaler Répondre

avatar
Guignols le 24/05/2016 à 07:20

Un grand bravo à tous les ripoux qui ont été qui sont en activité d'avoir permis ou de permettre au dealeur et autre délinquants des cité d'être des millionnaires

Signaler Répondre

avatar
pasfollelaguêpe le 23/05/2016 à 21:01

Clémence peut être mais pas de non lieu ni d'acquitements...donc ça pique quand même...mais Neyret sera t il présent à l'audience lors du délibéré...? Peut être sera t il parti profiter de l'air de la colline du printemps....

Signaler Répondre

avatar
larouetourne le 23/05/2016 à 18:34

Des réquisitions clémentes au regard de la sur médiatisation de cette banales affaires .

Signaler Répondre

avatar
keuf le 23/05/2016 à 17:59

Merci pour la rapidité de l'information en direct. Il serait toutefois préférable d'utiliser un vocabulaire un peu plus soutenu, en particulier pour parler des policiers (le terme flic est familier).

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.