Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

photo d'illustration - Lyonmag.com

Affaire Preynat : les plaintes pour agressions sexuelles ne sont pas prescrites pour la cour d’appel de Lyon

photo d'illustration - Lyonmag.com

La chambre d’instruction de la cour d’appel de Lyon a tranché ce vendredi.

 

Pour la justice lyonnaise qui confirme la décision rendue en première instance, les faits reprochés au père Preynat, accusé d’acte de pédophilie par plusieurs anciens scouts de Sainte-Foy-lès-Lyon, ne sont pas prescrits.


Pour rappel, le père Preynat a été mis en examen le 27 janvier dernier pour agressions sexuelles commises entre 1986 et 1991. Mais cet imbroglio judiciaire tourne autour de quatre plaintes. Pour la défense du père Preynat, les faits d’agressions sexuelles étaient, à l’époque, prescrits au bout de 3 ans. Mais depuis, la législation a été modifiée pour permettre aux victimes de saisir la justice jusqu’à l’âge de 38 ans.

 

L’avocat du prêtre pourrait maintenant saisir la cour de cassation, puis la cour européenne des droits de l’homme pour tenter de faire annuler la procédure.



Tags : affaire Preynat |

Commentaires 9

Déposé le 11/06/2016 à 16h49  
Par Laïcité 2.0 Citer

barbare1 a écrit le 11/06/2016 à 11h53

allez mettez nous tout ça en prison qu'on en parle plus

Un curé ou mieux un évêque en prison, vous êtes fou ces gens ne peuvent que commettre des crimes et délits mais jamais la société n'aura le courage de les faire payer.

Déposé le 11/06/2016 à 11h53  
Par barbare1 Citer

allez mettez nous tout ça en prison qu'on en parle plus

Déposé le 11/06/2016 à 09h02  
Par Etonnant Citer

Parêsia a écrit le 10/06/2016 à 20h07

"grace à dieu", Barbarin s'est trompé...

Du coup plus aucune déclaration du diocèse.....

Pour des personnes qui voulaient "soit disant" la vérité ils ont l'air déçus

Déposé le 10/06/2016 à 20h07  
Par Parêsia Citer

"grace à dieu", Barbarin s'est trompé...

Déposé le 10/06/2016 à 19h46  
Par non? Citer

Que c'est beau de chercher à s'abriter derrière la prescription !... Cela ressemble bien à un bel aveu, non ?

Déposé le 10/06/2016 à 18h57  
Par question? Citer

Les faits ne sont pas prescrits pour 4 des 67 plaintes.

Et combien encore qui n'ont pas porté plainte?

Qu'est ce qui se cache derrière ce silence assourdissant, combien de temps allons nous devoir accepter cette sinistre omerta?

Déposé le 10/06/2016 à 18h33  
Par Justice pour tous Citer

Dieu merci les faits ne sont pas prescrit

Déposé le 10/06/2016 à 17h35  
Par Odile Citer

Matzneff bientôt au ban des accusés? a écrit le 10/06/2016 à 16h50

Toute cette affaire est une mascarade!
Les lois ne sont pas rétroactives!

Par ailleurs dans les années 80 certains étaient fiers de leur "pédophilie" ...les peines sont-elles prescrites pour eux?

Rappel : "Au début des années 1980, la pédophilie continue d'être défendue, ou du moins abordée avec légèreté, dans certains milieux. Sur le plateau d'Apostrophes en 1982, Daniel Cohn-Bendit évoque son travail en tant qu'éducateur de jeunes enfants et ajoute : « La sexualité d'un gosse, c'est absolument fantastique, faut être honnête. J'ai travaillé auparavant avec des gosses qui avaient entre 4 et 6 ans. Quand une petite fille de 5 ans commence à vous déshabiller, c'est fantastique, c'est un jeu érotico-maniaque ». Lui-même regrettera par la suite ses écrits et ses propos, déclarant avoir voulu simplement faire de la provocation et « épater le bourgeois »58. Dès cette époque, cependant, l'opinion publique est progressivement sensibilisée à la question. En 1982, l'affaire du Coral, en France, contribue à alerter sur l'existence de possibles dérives des pédagogies « alternatives ». C'est néanmoins au cours des années 1990 que s'ouvre un vrai débat public. Dans les médias français, plusieurs affaires et initiatives contribuent à faire évoluer les mentalités : en 1990, la canadienne Denise Bombardier, lors d'un numéro d’Apostrophes, s'en prend vigoureusement à Gabriel Matzneff au sujet du livre Mes Amours décomposées, dans lequel ce dernier raconte ses rencontres sexuelles avec des enfants de onze ou douze ans."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pédophilie

"Toute cette affaire est une mascarade!
Les lois ne sont pas rétroactives! "

Donc il ne sait rien passé, ou faisons comme s'il ne s'était rien passé, comme toujours.

Vous êtes répugnant

Déposé le 10/06/2016 à 16h50  
Par Matzneff bientôt au ban des accusés? Citer

Toute cette affaire est une mascarade!
Les lois ne sont pas rétroactives!

Par ailleurs dans les années 80 certains étaient fiers de leur "pédophilie" ...les peines sont-elles prescrites pour eux?

Rappel : "Au début des années 1980, la pédophilie continue d'être défendue, ou du moins abordée avec légèreté, dans certains milieux. Sur le plateau d'Apostrophes en 1982, Daniel Cohn-Bendit évoque son travail en tant qu'éducateur de jeunes enfants et ajoute : « La sexualité d'un gosse, c'est absolument fantastique, faut être honnête. J'ai travaillé auparavant avec des gosses qui avaient entre 4 et 6 ans. Quand une petite fille de 5 ans commence à vous déshabiller, c'est fantastique, c'est un jeu érotico-maniaque ». Lui-même regrettera par la suite ses écrits et ses propos, déclarant avoir voulu simplement faire de la provocation et « épater le bourgeois »58. Dès cette époque, cependant, l'opinion publique est progressivement sensibilisée à la question. En 1982, l'affaire du Coral, en France, contribue à alerter sur l'existence de possibles dérives des pédagogies « alternatives ». C'est néanmoins au cours des années 1990 que s'ouvre un vrai débat public. Dans les médias français, plusieurs affaires et initiatives contribuent à faire évoluer les mentalités : en 1990, la canadienne Denise Bombardier, lors d'un numéro d’Apostrophes, s'en prend vigoureusement à Gabriel Matzneff au sujet du livre Mes Amours décomposées, dans lequel ce dernier raconte ses rencontres sexuelles avec des enfants de onze ou douze ans."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pédophilie

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.