Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Portables : 10 questions-vérités

Alors que 20 scientifiques viennent de lancer un appel contre l’utilisation du téléphone portable, la Lyonnaise Martine Hours, présidente du conseil scientifique de la Fondation santé et radiofréquences, répond à dix idées répandues.

1. Le portable provoque des tumeurs du cerveau
“L’étude que j’ai réalisée dans le cadre d’Interphone a montré un très léger risque de tumeur du cerveau pour les gros utilisateurs de portable. Alors que d’autres recherches européennes ont relevé des risques de cancers de la parotide, la glande salivaire sous l’oreille ou de tumeurs du nerf acoustique... Mais ces dangers sont très faibles ! On a beaucoup plus de chances de mourir en prenant sa voiture tous les matins...
De plus, il est difficile de comparer des utilisateurs de portable qui ne s’alimentent pas de la même façon, ne vivent pas au même endroit, ne font pas le même travail, n’ont pas le même patrimoine génétique... Donc difficile de dire si leur cancer est directement lié à leur exposition aux radiofréquences.
Au final, les études sont contradictoires. La plupart allant dans le sens d’un risque très faible pour la santé. En revanche, il existe encore quelques doutes. D’où l’importance de mener des recherches supplémentaires. Mais une certitude, on n’est pas face à un scandale sanitaire de type amiante ou tabac... Il ne faut donc pas paniquer.”

2. Les antennes relais sont dangereuses pour la santé
“D’abord, on est plus exposé à son propre portable qu’aux antennes relais. Ensuite, effectivement, certains qui vivent près d’antennes relais se plaignent de troubles : maux de tête, difficultés de sommeil, mal-être... Mais ce sont des troubles très généraux. Et puis on a réalisé un certain nombre de recherches. On a par exemple placé des volontaires dans une salle isolée où ils étaient soumis ou non à des ondes de façon aléatoire. Pendant ce temps, on a leur a fait subir des tests de mémoire, d’attention, de bien-être... Résultat, on n’a pu établir aucun lien entre la diffusion des ondes et l’état du patient... Mais j’ai remarqué les mêmes symptômes chez des gens habitant près d’une décharge, alors qu’il n’y avait pas de risque évident. Peut-être sont-elles tout simplement plus sujettes au stress...”

3. Les enfants courent plus de risque
“Techniquement, l’enfant a une tête plus petite, donc le téléphone couvre une plus grande partie de son cerveau. Ensuite, ses tissus sont plus fins, notamment l’os du crâne qui est moins épais. Du coup, l’enfant est effectivement plus exposé. Et même si on ne peut pas dire si ces ondes font des dégâts, il faut appliquer le principe de précaution et ne pas laisser les enfants utiliser des portables. En tout cas, pas avant 12 ans.”

4. Les antennes relais doivent être démantelées près des écoles
“Avant de démanteler des antennes, il faut réaliser des mesures et vérifier que les champs électromagnétiques sont plus importants dans l’école que par exemple au domicile des enfants. Et dans ce cas-là, effectivement, il faut agir. Mais je ne suis pas sûre que ces études aient été réalisées à l’école Victor Hugo à Lyon où l’antenne a été démontée.”

5. Il vaut mieux vivre à la campagne pour éviter l’effet des antennes relais
“Il est certain que les antennes relais sont très nombreuses à Lyon. Elles sont d’ailleurs toutes recensées par l’Agence nationale pour les radiofréquences, qui dispose d’un site internet et d’une carte, cartoradio. Mais dans la campagne, les antennes relais sont plus puissantes. En effet, elles doivent assurer un certain trafic pour être rentables. Donc porter plus loin et émettre plus. Résultat, on est plus exposé à la campagne.”

6. Il faut maintenir une distance de 1m avec un portable
“D’abord, c’est quand vous émettez, donc que vous communiquez, que vous êtes le plus exposé. Et notamment quand vous parlez. Mais ça ne veut pas dire pour autant qu’on peut rester à côté d’un téléphone en veille, par exemple la nuit, car le téléphone allumé se met régulièrement en contact avec la station de base pour lui signaler sa position afin que le réseau puisse lui transférer les appels éventuels. Ce sont de très courtes connexions à des niveaux assez faibles mais qui reviennent très régulièrement. Ensuite, quand on téléphone, effectivement, il vaut mieux utiliser une oreillette pour éviter le contact avec la tête et maintenir son téléphone à distance. Enfin, il vaut mieux ne pas conserver son portable dans une poche de chemise ou une poche avant de pantalon, pour éviter le contact avec le sein et les testicules. Il faut plutôt le mettre à l’arrière du pantalon où la graisse des fesses fait barrage.”

7. Il ne faut pas utiliser son portable quand le signal est faible
“Effectivement, quand on n’a pas beaucoup de réseau, le téléphone est obligé de trouver la station de base en augmentant la puissance de son émission. Même chose quand on téléphone en se déplaçant, ce qui oblige le téléphone à changer d’antennes relais. Surtout dans le train ou en voiture.”

8. Le Wi-Fi est aussi dangereux que le portable
“On ne peut pas répondre à cette question. Car on ne sait pas si une exposition faible sur la durée, c’est-à-dire une borne Wi-Fi sur son bureau, est plus dangereuse qu’une exposition courte mais forte. Ce qu’on conseille, c’est d’éloigner la base d’émission Wi-Fi de quelques dizaines de centimètres, c’est suffisant pour ne plus être exposé.”

9. Les chercheurs sont vendus aux entreprises de téléphonie
“C’est vrai que notre fondation est en partie financée par des entreprises dont des opérateurs de téléphonie mobile. C’est simplement le principe du pollueur-payeur. Il est normal que les opérateurs participent au financement des recherches. Mais les chercheurs ne font pas des recherches sur ordre de ces entreprises ! Nous sommes totalement libres.”

10. Il faut interdire les portables
“C’est complètement ridicule. Il faut simplement être raisonnable dans son utilisation. Car on manque encore de recul. Mais ce n’est pas parce que le sida est apparu qu’on a arrêté de faire l’amour. Il faut juste se protéger. Ce qui veut dire éviter de s’exposer inutilement.”

Propos recueillis par Maud Guillot



Tags : santé | portable | martine hours |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.