Grigny : des habitants bloquent la diffusion d’un traitement contre le moustique tigre

Grigny : des habitants bloquent la diffusion d’un traitement contre le moustique tigre
Photo d'illustration - DR

Mais quelle mouche a piqué les habitants de Grigny ?

Malgré les menaces d’amendes, certains habitants de la commune de Grigny ont refusé la diffusion d’un traitement contre le moustique tigre recommandé par l’Agence régionale de santé.

L’insecticide devait être dispersé dans la nuit de mardi à mercredi, mais la mobilisation des habitants a fait annuler l’opération. C’est la seconde fois que cela se produit.

Pour les habitants, un seul secteur serait traité avec cette diffusion alors que l’ensemble de la commune serait aujourd’hui infesté de ces insectes très dérangeants.

Le maire de Grigny, Xavier Odo a donc organisé une rencontre mercredi soir afin de convaincre les habitants, sans résultat véritablement positif. Le préfet pourrait désormais intervenir, une amende de 750 euros menace les riverains réfractaires.

4 commentaires
Laisser un commentaire

avatar
zeus. le 07/10/2016 à 11:01
hjkl a écrit le 06/10/2016 à 20h00

pas vrai en camargue le comité scientifique chargé de la question de la lutte contre les moustiques, ont fait une recommandation d'arrêt immédiat de ce traitement.

"Suite aux études scientifiques montrant un effet négatif sur la biodiversité et en raison des risques qui en résultent du fait de la réduction de son effet protecteur contre l’installation et la prolifération d’espèces exotiques de moustiques vectrices des maladies émergentes, le Conseil
Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité attire l’attention sur l’urgence de stopper l’utilisation expérimentale du Bacillus thuringiensis israelensis
dans le Parc naturel régional de Camargue."
Avis du CSPNB du 23/11/2012 sur l’emploi du Bacillus thuringiensis israelensis (BTi)

Et perso depuis cette époque, à Lyon je vois pratiquement plus de moineaux, de pigeons, de mouettes, les petits oiseaux noirs, même les corbeaux commencent à devenir rares, les hérissons ont disparus, plus d'abeilles depuis 2 ans, 1 seul bourdon est venu chez moi cette année mais est reparti, contre quelques dizaine il y'a 5 ans qui venaient hyberner, plus de coccinelles, cette année plus de moustiques tient comme c'est étrange, pas de libellules, pas de papillons, plus de ver de terre, presque plus d'escargot et de limace, des rats à foisons par contre les chats sont squelettiques et malades...
A part ça pas de soucis, toute la faune de la ville disparait ça pose pas de problèmes au préfêt

Aurait on un peu trop forcé sur l'alcool ?

Signaler Répondre

avatar
hjkl le 06/10/2016 à 20:00

pas vrai en camargue le comité scientifique chargé de la question de la lutte contre les moustiques, ont fait une recommandation d'arrêt immédiat de ce traitement.

"Suite aux études scientifiques montrant un effet négatif sur la biodiversité et en raison des risques qui en résultent du fait de la réduction de son effet protecteur contre l’installation et la prolifération d’espèces exotiques de moustiques vectrices des maladies émergentes, le Conseil
Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité attire l’attention sur l’urgence de stopper l’utilisation expérimentale du Bacillus thuringiensis israelensis
dans le Parc naturel régional de Camargue."
Avis du CSPNB du 23/11/2012 sur l’emploi du Bacillus thuringiensis israelensis (BTi)

Et perso depuis cette époque, à Lyon je vois pratiquement plus de moineaux, de pigeons, de mouettes, les petits oiseaux noirs, même les corbeaux commencent à devenir rares, les hérissons ont disparus, plus d'abeilles depuis 2 ans, 1 seul bourdon est venu chez moi cette année mais est reparti, contre quelques dizaine il y'a 5 ans qui venaient hyberner, plus de coccinelles, cette année plus de moustiques tient comme c'est étrange, pas de libellules, pas de papillons, plus de ver de terre, presque plus d'escargot et de limace, des rats à foisons par contre les chats sont squelettiques et malades...
A part ça pas de soucis, toute la faune de la ville disparait ça pose pas de problèmes au préfêt

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 06/10/2016 à 12:32

article trop vague

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.