Affaire de la sextape : il y aura bien un procès pour Karim Benzema

Affaire de la sextape : il y aura bien un procès pour Karim Benzema
Karim Benzema - LyonMag

Le scandale de la sextape de Mathieu Valbuena va donc continuer pour Karim Benzema.

Ce vendredi, la justice a rejeté la demande d'annulation de l'enquête formulée par l'attaquant du Real Madrid, ainsi que son ami Karim Zenati et le duo Mustapha Zouaoui et Younès Houass, eux-aussi mis en examen dans l'affaire.

La chambre d’instruction de la cour d’appel de Versailles a donc pris une décision qui n’annule aucune des écoutes téléphoniques réalisées par les enquêteurs. En effet, les avocats des mis en cause tentaient de sortir les écoutes, jugeant qu'elles avaient été obtenues de manière déloyale par des enquêteurs se faisant passer pour des proches de Mathieu Valbuena pour connaître les intentions des présumés maîtres-chanteurs.

De plus, toujours ce vendredi, la chambre d’instruction a confirmé la mise en examen de Djibril Cissé. L'ancien international français avait plusieurs fois échangé avec Mathieu Valbuena, lui recommandant de payer pour que la sextape soit effacée. Une démarche qu'il jugeait "bienveillante" mais qui a soulevé quelques doutes chez l'accusation.

Karim Benzema et ses pairs devraient donc être jugés dès 2017 devant un tribunal correctionnel.

Tags :

benzema

sextape

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Benzema en équipe de France...c'est pas pour demain! le 16/12/2016 à 11:58

On ne verra pas BENZEMA en équipe de France avant longtemps...si jamais il y revient un jour! Tant mieux! Je préfère perdre sans lui que gagner avec ce mercenaire!

Signaler Répondre

avatar
Acquitté le 16/12/2016 à 09:53

Un millionnaire maître-chanteur ne va jamais en prison.
Je n'en dirais pas autant de ses complices.
Benzema va enfin comprendre la fable "les animaux malades de la peste" et que les procès en racisme ne sont que des diversions de riches pour camoufler le racisme social.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.