Des voeux à la presse remplis d'optimisme pour Gérard Collomb

Des voeux à la presse remplis d'optimisme pour Gérard Collomb
Gérard Collomb - LyonMag

C’est dans le grand salon de l’Hôtel de Ville que Gérard Collomb, le sénateur-maire de Lyon, avait décidé de convier les journalistes lyonnais à un "déjeuner des voeux", ce vendredi midi.

Accompagné de ses adjoints de la Ville, des vice-présidents de la Métropole et des maires d’arrondissement, Gérard Collomb avait donc invité ceux qui peuvent être ses meilleurs ennemis.

Juste avant d’attaquer le foie gras au cacao, le maire a pris la parole devant l’assemblée. Après ses voeux de "réussite et de bonheur", il a rappelé que "nous ne vivons pas des temps faciles" actuellement. Notamment, concernant "nos sociétés qui se retrouvent confrontées à l'intensité de son mouvement". Par exemple selon Gérard Collomb, "les graves instabilités du Proche et Moyen-Orient, la question du réchauffement climatique" ou encore "l'Europe qui semble se déconstruire sous nos yeux".


Pour autant, cela "exige du courage". Un courage, qu’il compte mettre en avant lors des "échéances importantes que notre pays connaîtra dans les prochains mois". A ce sujet, l'intéressé déclare voir "les inquiétudes qui traversent notre démocratie et qui peuvent faire le lit du populisme. Mais on a déjà vu dans notre histoire à quels engrenages funéraires que peuvent mener ces convictions".


Pour contrer cela, il faudrait donc penser à "un équilibre urbain et social de la Ville et donner la chance à tous de réussir". Cela, dans le but "d’améliorer le quotidien des habitants".

Gérard Collomb qui a conclu ses voeux par une phrase plutôt politisée : "Pour 2017 je forme des voeux collectif(s) pour que le mouvement que nous avons amorcé à Lyon s'étende dans tout le pays"

Tags :

collomb

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
OJMC le 08/01/2017 à 16:23

Les citations verbatim sont géniales. "Les engrenages funéraires" ne sont pour l'instant qu'une invention verbale... Mais on rêve de leur présentation au prochain concours Lépine!La syntaxe aussi de la même phrase pourrait être considéré comme un engrenage funéraire: un mécanisme verbal vers l'euthanasie politique?

Signaler Répondre

avatar
toujoursdela comm et rien d'autre le 06/01/2017 à 23:17

Une casquette sur la tête, la baguette sous le bras, gobant les mouches ....
un sosie de feu KRAZUKI

Signaler Répondre

avatar
Collombitude le 06/01/2017 à 19:39

En voilà un qui a beaucoup œuvrer pour discréditer la politique, et en partie fait le lit du FN.
Son attitude sur le grand stade est à ce titre un cas d'école. Tout ce qu'il ne faut pas faire!

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/zUayX2wzNvA?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/zUayX2wzNvA?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/zUayX2wzNvA?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Signaler Répondre

avatar
pinpon le 06/01/2017 à 18:37

Il faut qu'il s'occupe bien de Macron!!!!

Signaler Répondre

avatar
Vite Chinal le 06/01/2017 à 18:33

Dur dur d'être maire dans un monde monétaire.
Des voix contre des marchés publics.
Eh oui il fait faire plaisir aux amis.

Signaler Répondre

avatar
Honnête citoyen le 06/01/2017 à 18:06

"Juste avant d’attaquer le foie gras au cacao, le maire a pris la parole devant l’assemblée. Après ses voeux de "réussite et de bonheur", il a rappelé que "nous ne vivons pas des temps faciles" actuellement."

Pour améliorer les temps qui ne sont pas faciles, commençons par ne plus servir des choses hors de prix! D'ailleurs ne servons plus rien! C'est notre argent et nous ne pouvons jamais en profiter! Quand Mr le Maire m'offrira-t-il du foie gras? Je paie pourtant suffisamment d'impôts pour avoir un petit qqchose en retour!
Et après tous ces politiques s'étonnent de la montée du populisme!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.