Lycéenne poignardée à Gleizé : son meurtrier présumé ne sera pas jugé

Lycéenne poignardée à Gleizé : son meurtrier présumé ne sera pas jugé
Le lycée Louis-Armand de la victime et de son présumé meurtrier - DR

L’adolescent a été déclaré irresponsable par une contre-expertise, neuf mois après le meurtre.

Le meurtre de la jeune Manon ne sera peut-être jamais jugé. L’adolescent qui l’aurait tué a été déclaré par une contre-expertise demandé par sa famille, irresponsable de ses actes. D’après les informations du Progrès, cette nouvelle serait "un choc pour la famille de Manon" selon leur avocat. Une première expertise avait été effectuée et avait conclu à une altération partielle du discernement. Il aurait pu être jugé avec ce premier avis.

L’avocat de la famille de la victime a poursuivi auprès du Progrès : "Certes, ils ont conscience que ce jeune homme est en état de souffrance psychologique. Mais l’irresponsabilité totale les prive d’un procès, d’un moment où on débat, on explique, on juge." Face à cette décision, la famille de Manon va demander une nouvelle expertise. Toujours selon le quotidien régional, le jeune adolescent serait toujours interné en psychiatrie au Vinatier, à Bron.

Un geste qui reste toujours sans réponse

Pour rappel, le 16 septembre dernier, ce jeune adolescent avait poignardé plusieurs fois Manon dans le dos, dans la cour de leur lycée Louis-Armand à Gleizé. Elle a succombé à ses blessures quatre jours plus tard. Cet élève de première a reconnu, devant les enquêteurs, avoir prémédité son geste. "Il a indiqué que l'idée de tuer sa camarade de classe, dont il se sentait très proche, avait germé pendant l'été", selon le parquet, sans pouvoir expliquer la raison de son passage à l’acte. Les deux jeunes étaient dans la même classe depuis la seconde et étaient devenus amis. En revanche, les motivations de cette violente agression restent "très difficiles à établir". 

Son comportement juste après le drame a également troublé les enquêteurs puisqu’il est apparu très détaché, froid, distant par rapport à son acte et sa victime dont il parlait au passé dès son interpellation. Le jour du drame, l’adolescent avait sur lui un couteau avec une lame de 15 cm, utilisé pour poignarder la victime, ainsi qu’un Opinel et un mousqueton dissimulant deux petites lames. Il n’avait pas d’antécédents médicaux ou judiciaires.

La jeune adolescente aurait dû fêter son seizième anniversaire le 30 octobre dernier.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
kasneh le 02/07/2017 à 11:00

avec mes amis gauchiste et black blocs, on est tous irresponsables, et pourtant, on est bien libre dans les rues, et partout on fracassent, si vous osez pensez différemment de nous... encore pire si vous osez la contradiction!
facho de gauche est un métier a plein temps !

Signaler Répondre

avatar
responsable le 27/06/2017 à 09:48
Le juge a écrit le 25/06/2017 à 16h23

Des irresponsables j'en connais des centaines et j'espère que vous ne les croiserai JAMAIS .

j'espère ne pas vous croiser!

Signaler Répondre

avatar
Blasé le 26/06/2017 à 22:16

Tout simplement hallucinant !! Un meurtre prémédité de sang froid, sans motif apparent, aucun remord et le gars est déclaré irresponsable. Franchement il vaut mieux se faire justice soi même quand on voit des choses comme ça. C'est quoi ces magistrats en carton, est-ce qu'ils auraient pris la même décision si c'était un membre de leur famille ? C'est pas le code du travail qu'il faut réformer c'est le système judiciaire ! Ça au moins ce serait utile.

Signaler Répondre

avatar
la honte le 25/06/2017 à 21:31

C est une honte ! Honte a tous ces magistrats.

Signaler Répondre

avatar
Le juge le 25/06/2017 à 16:23

Des irresponsables j'en connais des centaines et j'espère que vous ne les croiserai JAMAIS .

Signaler Répondre

avatar
antifn le 25/06/2017 à 15:36

avec mes amis antifasciste, on est tous irresponsables, et pourtant, on est bien libre dans les rues, et partout vous fracasser si vous osez pensez diferement de nous... encore pire si vous osez la contradiction!
facho de gauche est un métier a plein temps

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.