Rythmes scolaires : les Lyonnais consultés dès le mois d'octobre

Rythmes scolaires : les Lyonnais consultés dès le mois d'octobre
Photo d'illustration - LyonMag

Faut-il ou non conserver les rythmes scolaires dans les écoles de Lyon ? Le maire Georges Képénékian a tranché, c'est oui.

Mais la Ville de Lyon est bien consciente que des améliorations peuvent être apportées. Lors de la rentrée scolaire, le premier magistrat avait brièvement évoqué sa volonté de consulter les Lyonnais sur l'évolution des rythmes scolaires pour la rentrée 2018-2019.

Ce lundi en conseil municipal, Georges Képénékian en a remis une couche : "Nous devons préparer l'avenir pour proposer un projet cohérent qui devra s'inscrire dans la durée. Il s'agit d'un véritable défi, car il faudra trouver l'équilibre entre des attentes et des intérêts divers, voire divergents et/ou contradictoires, dans un contexte budgétaire contraint".

Les Lyonnais (parents d'élève, élèves, enseignants, associations...) vont donc être interrogés sur trois thèmes : l'organisation et les besoins des familles, l'offre périscolaire et les maternelles. Avec comme objectif d'améliorer le bien-être des 38 000 élèves scolarisés entre Rhône et Saône.

Dès le 9 octobre, une consultation numérique sera lancée jusqu'à la mi-décembre sur une plateforme encore inconnue. Des réunions publiques sont prévues dans les neuf arrondissements, la première est programmée pour la semaine du 16 octobre. Enfin, les conseils d'école seront sollicités sur la période fin 2017-début 2018. Enfin, un cabinet spécialisé réalisera une étude auprès des enfants.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 28/09/2017 à 11:10
L'intérêt de l'enfant a écrit le 28/09/2017 à 00h10

L'intérêt de l'enfant devrait primer : c'est la responsabilité du politique.
Un peu de benchmarking national et international montre ce qui fonctionne : ce qui a été fait à Lyon ne fonctionne pas et a dévoyé l'esprit de la réforme.
Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain : changer la mise en oeuvre dans l'esprit de la réforme est gérable.

Tout ça pour masquer le fait que l'accès aux connaissances ne doit pas être réel pour chaque citoyen ?

:o)

Le fric est toujours la limite.

Signaler Répondre

avatar
L'intérêt de l'enfant le 28/09/2017 à 00:10

L'intérêt de l'enfant devrait primer : c'est la responsabilité du politique.
Un peu de benchmarking national et international montre ce qui fonctionne : ce qui a été fait à Lyon ne fonctionne pas et a dévoyé l'esprit de la réforme.
Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain : changer la mise en oeuvre dans l'esprit de la réforme est gérable.

Signaler Répondre

avatar
4 jours ou non? le 26/09/2017 à 11:19

C'est alambiqué ce que raconte le maire!
Y-aura-t-il le choix entre 4 jours et le rythme actuel bordélique!
Le reste, c'est du pipeau!

Signaler Répondre

avatar
A BIENTOT le 26/09/2017 à 11:12

Avant nous allions à l'école même le samedi et nous en sommes pas mort, maintenant c'est à cause des parents qu'ils aillent en week-end alors moins d'école et on voit le niveau d'instruction qu'ont les gamins????

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.