Rythmes scolaires : Villeurbanne préfère attendre plutôt que de suivre Lyon

Rythmes scolaires : Villeurbanne préfère attendre plutôt que de suivre Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Ce mercredi matin, la Ville de Lyon a officialisé que le retour à la semaine de 4 jours était enclenché pour la rentrée 2018.

Les conseils d'école ont voté majoritairement mais d'une courte tête en faveur de ce scénario pour les 200 établissements lyonnais.

Vu de Villeurbanne, on préfère temporiser. Damien Berthilier, l'adjoint à l'Education, a réagi dans un communiqué et évoque "un résultat très partagé qui conforte notre choix de prendre le temps du consensus". Car Villeurbanne ne prévoit aucun chamboulement pour septembre prochain.

"Un vote ne renseigne pas sur les difficultés que pourrait constituer, pour de nombreuses familles, un retour à 4 jours. Il met en balance deux organisations pour lesquelles les adultes ont tendance à se prononcer en fonction de leurs propres contraintes organisationnelles et de leur propre subjectivité", indique Damien Berthilier qui souhaite, pour Villeurbanne, "intégrer le plus objectivement possible des avis a priori divergents" lors de son bilan des rythmes scolaires.
La recherche universitaire et les enfants seront mobilisés durant ce dernier.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Dzemila le 07/03/2018 à 20:03
Pigé a écrit le 08/02/2018 à 13h48

Apprenez la ponctuation et revenez.

Les enfants sont fatigue depuis quand l’an ville s inquiete sachant qu ils sont réduits les budget scolaire les frais périscolaires sont chere ils sont supprimer les cours de natations au maternelle. L ete les enfant qui partent pas en vacances n ont pas ou se baigner en raison des tarifs en augumentation . Les seuls personne profitant de ces endroit sont les agents de la ville juste s’en compter du sport’ en pleine aire et activité manuel et des fauteuils

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 08/02/2018 à 13:48
kumer a écrit le 08/02/2018 à 06h03

Ah villeurbanne qui aime toujours faire ce que lyon ne fait pas Histoire de montrer que c est une ville indépendante Au fil du temps villeurbanne et ses impôts locaux de folie est devenue une ville ou les assistés ont plus de droit que les travailleurs Ou les fameuses incivilité sont courantes Ou il ne fait plus bon vivre Fusionnons toutes les communes périphériques pour une politique unifiée qui faciliterai bien les habitants

Apprenez la ponctuation et revenez.

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 08/02/2018 à 13:48
Une villeurbannaise a écrit le 07/02/2018 à 22h57

Pourquoi ne pas prendre en compte la fatigue des enfants ? Et les avis negatifs de la majorité des parents et des enseignants ?

Que voulez-vous dire ?
La majorité ? De qui, de quoi parlez-vous ?
Vos enfants sont fatigués ? Cessez de leur imposer de multiples activités qui les empêchent de se construire et couchez-les tôt : la durée du sommeil est fondamentale pour le cerveau, le calme.

Signaler Répondre

avatar
kumer le 08/02/2018 à 06:03

Ah villeurbanne qui aime toujours faire ce que lyon ne fait pas Histoire de montrer que c est une ville indépendante Au fil du temps villeurbanne et ses impôts locaux de folie est devenue une ville ou les assistés ont plus de droit que les travailleurs Ou les fameuses incivilité sont courantes Ou il ne fait plus bon vivre Fusionnons toutes les communes périphériques pour une politique unifiée qui faciliterai bien les habitants

Signaler Répondre

avatar
Une villeurbannaise le 07/02/2018 à 22:57

Pourquoi ne pas prendre en compte la fatigue des enfants ? Et les avis negatifs de la majorité des parents et des enseignants ?

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 07/02/2018 à 12:36

"en balance deux organisations pour lesquelles les adultes ont tendance à se prononcer en fonction de leurs propres contraintes organisationnelles et de leur propre subjectivité"

Bien dit.
C'est pour cela qu'il y a des experts, des politiques qui doivent décider pour le bien des Hommes-citoyens. Si Badinter et Mitterrand avaient suivi l'opinion publique on n'aurait pas aboli la peine de mort.

Peillon, auquel on peut reprocher une forme de dogmatisme, a eu l'immense qualité et le grand courage (marqueur de la qualité des hommes) d'essayer de refonder le système éducatif dans l'intérêt de l'enfant. Hamon a suivi intelligemment, mais Valaud-Belkacem a réduit les avancées et le pouvoir actuel se montre réactionnaire en la matière. Et comme les élus locaux veulent dépenser le moins possible...

J'ai fustigé et continuerai de le faire la politique de l'autruche des socialistes villeurbannais en matière de sécurité. Pour ce qui est de la culture, des actions sociales ou pour l'école ils représentent la gauche, et c'est ce qu'on attend.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.