Centre de gestion de la fonction publique territoriale : une présidence qui fait envie

Centre de gestion de la fonction publique territoriale : une présidence qui fait envie
Max Vincent - LyonMag

Décidément, la loi sur le cumul des mandats provoque bien des bouleversements locaux.

En tant que sénatrice LR, Catherine di Folco va devoir abandonner la présidence du Centre de gestion de la fonction publique territoriale. Reste à lui trouver un successeur.

Toujours disponible dès qu’une présidence se libère, le maire de Limonest Max Vincent s’y verrait bien. D’autres évoquent l’éventuelle candidature de Philippe Locatelli (Oullins) ou celle du maire de Vourles Serge Fagès.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Si le 19/10/2017 à 18:34

Si la justice fait son travail avec Mercier, il est probable qu'il laisse ce poste comme Mercier l'a fait avec le conseil constitutionnel...

Signaler Répondre

avatar
post politique le 19/10/2017 à 14:21

L'intéressé est bien à l'image de l'UDI où il est encarté : translucide, impersonnel, opportuniste, INDEPENDANT....comme le "I" de UDI !
l'UDI, le parti des "sans valeur", "sans conviction", sans "traçabilité", toujours prêt à s'allier au meilleur offrant.
Les citoyens ne veulent plus de ces politiciens "spéculatifs" qui sont en permanence dans l'opportunisme électoral.

Signaler Répondre

avatar
poudriere le 17/10/2017 à 10:30

Retourner son pantalon ... Dagobert l'a déjà fait, il va falloir que le Seigneur des Monts d'Or trouve autre chose ...

Signaler Répondre

avatar
le-fait-politique le 16/10/2017 à 22:25

2014: Municipale, élu Maire sous l'étiquette UDI, sans mystérieusement aucunes listes d'opposition.

2014 :Métropole, élu curieusement conseiller à la coopération décentralisé, sous l'étiquette Synergie, et siège dans la majorité alors que l'UDI se trouve dans l'opposition.

2015: Régional, soutien le Républicain WAUQUIEZ.

2017:Primaire, soutien Juppé.

2017:Législative, mène bizarement une campagne anti Cochet, et participe activement à l'élection de la candidate LREM, Brocard.

2017: et maintenant le CGFPT69,plus, toujours plus, encore plus.

"a la prochaine révolution je retourne mon pantalon"

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.