Rythmes scolaires à Lyon : le maire du 6e arrondissement dénonce "une parodie de consultation"

Rythmes scolaires à Lyon : le maire du 6e arrondissement dénonce "une parodie de consultation"
Pascal Blache - LyonMag

Depuis quelques semaines, les Lyonnais, qu'ils soient enseignants, parents d'élèves ou même enfants, sont consultés par la mairie sur le devenir des rythmes scolaires.

Sur un site internet dédié, des avis sont laissés, le débat est ouvert. Et la Ville doit compiler toutes ces données pour améliorer le temps périscolaire à la rentrée 2018.

Sauf que cette consultation n'est pas du goût de tous. Habituellement toujours prudent dans ses prises de position, Pascal Blache évoque lui une "parodie" de consultation sur un site internet qui ne "sert que d'exutoire et ne permet en rien aux intéressés de voter pour un maintien des rythmes scolaires ou pour un retour à l'ancienne formule". Le maire du 6e arrondissement de Lyon est donc très peu convaincu par le travail de Civocracy et de l'adjoint à l'Education Guy Corazzol. Il accuse d'ailleurs ce dernier d'avoir déjà arrêté une solution "depuis longtemps en catimini, dans les bureaux de l'Hôtel de Ville, loin de l'intérêt des enfants lyonnais".

Pascal Blache annonce enfin vouloir boycotter les réunions publiques programmées dans son arrondissement dans le cadre de cette consultation qui se terminera très prochainement.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
aveugle le 07/11/2017 à 13:57
l'hopital qui se fout de la charité a écrit le 07/11/2017 à 10h10

toi aussi il faut que tu retournes à l'école

"soi disant" sans t à soi, c'est pourtant élémentaire !

ou as tu vu une erreur a "soit disant "??

Signaler Répondre

avatar
" c'est la faute à pas moi" le 07/11/2017 à 13:54
l'hopital qui se fout de la charité a écrit le 07/11/2017 à 10h10

toi aussi il faut que tu retournes à l'école

"soi disant" sans t à soi, c'est pourtant élémentaire !

Incroyable le donneur de leçons qui pour un oublie de frappe sur un mot déplace sa critique sur la personne et non plus sur l'idée!! cette faiblesse intellectuelle dénote aujourd'hui l'irrespect virtuel gratuit .Vous devriez vous même m'accompagner à l 'école afin d essayer de réapprendre à écrire correctement la langue française...car votre phrase "toi aussi il faut que tu retournes à l'école" devrait se traduire en : "toi aussi, tu devrais retourner à l'école..mais vous êtes excusé...car je ne veux pas vous ressembler en étant moi aussi donneur de le-con

Signaler Répondre

avatar
l'hopital qui se fout de la charité le 07/11/2017 à 10:10
" c'est la faute à pas moi" a écrit le 07/11/2017 à 09h45

Les pauvres petits sont fatigués!? chers commentateurs : arrêtez de prendre les lecteurs pour des cons...quelque soient les rythmes scolaires choisis, ce ne sont pas eux qui fatiguent les petits mais le fait de les lever tous les jours pour soit aller à l'école ,soit pour se rendre chez la nourrice ou la crèche les jours ou ils sont "soit disant" de repos..les fautifs : ce sont tout simplement les parents qui s en débarrassent avant leur départ pour le taf.

toi aussi il faut que tu retournes à l'école

"soi disant" sans t à soi, c'est pourtant élémentaire !

Signaler Répondre

avatar
" c'est la faute à pas moi" le 07/11/2017 à 09:45

Les pauvres petits sont fatigués!? chers commentateurs : arrêtez de prendre les lecteurs pour des cons...quelque soient les rythmes scolaires choisis, ce ne sont pas eux qui fatiguent les petits mais le fait de les lever tous les jours pour soit aller à l'école ,soit pour se rendre chez la nourrice ou la crèche les jours ou ils sont "soit disant" de repos..les fautifs : ce sont tout simplement les parents qui s en débarrassent avant leur départ pour le taf.

Signaler Répondre

avatar
consultation? le 07/11/2017 à 08:47

La réponse est simple sur Lyon: comment peut-on dire que c’est dans l’intérêt de l’enfant alors qu’avant ils pouvaient se reposer le mercredi et avec cette reforme sur Lyon ils ne le peuvent plus et sont fatigués le vendredi et puis encore un truc payant pour les parents classes moyennes parce que pour certains c’est gratuit et les autres mettront leur enfant dans le privé comme un ce grand chef de la mairie de Lyon !

Signaler Répondre

avatar
démocratie directe réelle le 06/11/2017 à 16:33
ouais a écrit le 06/11/2017 à 14h35

Simulacre de démocratie. La ville se fout de la gueule des Lyonnais et les prends pour des cons

seule la démocratie directe réelle empêche ces magouilles.

Signaler Répondre

avatar
tatou le 06/11/2017 à 16:22
ouais a écrit le 06/11/2017 à 14h35

Simulacre de démocratie. La ville se fout de la gueule des Lyonnais et les prends pour des cons

Ca a touojours été ainsi,
mais les lyonnais ne sont pas capables de voir qu'ils sont pris pour des cons

Ils sont contents d'avoir des quais aménagés et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez

La Ville régresse sur le plan international, le chomage a meme augmenté plus qu'ailleurs aux dernieres statistiques comme aux précédentes

et LE BARON continue son cinéma par derrière pour reprendre la mairie quand ils va se faire gicler poliment du gouvernement, tant il est nul, inefficace et insignifiant, surtout ce poste de l'intérieur qui demanderait une toute autre pointure

La preuve, tout ce qui se trame dans son service est guigé et chapeauté par philippe et macron qui ne lui laisse jamais la parole tant ils sont peur du ridicule du "minister of police"

Signaler Répondre

avatar
ouais le 06/11/2017 à 14:35

Simulacre de démocratie. La ville se fout de la gueule des Lyonnais et les prends pour des cons

Signaler Répondre

avatar
Ryrthmes tragi-comiques! le 06/11/2017 à 13:50

C'est comme la dernière fois, les conseils d'école se sont prononcés et la Mairie de Lyon a fait ce qu'elle a voulu...
Elle a alors choisi la pire des solutions, on se demande encore comment elle a pu imposer ces rythmes déstabilisants pour les enfants.
Les Lyonnais n'ont rien dans le ciboulot!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.