La déclaration d'utilité publique de l'A45 une nouvelle fois attaquée

La déclaration d'utilité publique de l'A45 une nouvelle fois attaquée
Illustration - LyonMag

Le feuilleton de l'autoroute A45, qui doit relier Lyon à Saint-Etienne, a connu un nouvel épisode ce mercredi.

L'A45 une nouvelle fois devant la justice. Ou plus précisément sa déclaration d'utilité publique (DUP). L'association Alcaly tentait ce mercredi de faire annuler cette DUP, prise en 2008, devant les tribunaux parisiens.

Pour faire valoir ses intérêts, l'association a tenté de démontrer l'impact négatif de l'augmentation du montant des subventions publiques sur le projet, ainsi que la surévaluation du trafic des poids lourds et le changement de politique publique en matière de transition énergétique, rapporte Le Progrès.

Des arguments farouchement démontés par le rapporteur public, qui a une nouvelle fois tenté d'écarter les attaques d'Alcaly. Aucune des thèses de l'association ne serait en mesure de remettre en cause la saturation de l'actuelle A47, ni un effondrement du taux de rendement de la nouvelle infrastructure ou son inadéquation avec les politiques de transition énergétique, a justifié le rapporteur.

La DUP semble donc bien partie pour être maintenue. Une décision sera rendue "dans les prochaines semaines", selon nos confrères.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Z comme Zorro le 16/11/2017 à 11:40
n'a pas aimé la réponse ? a écrit le 16/11/2017 à 11h27

n'a pas aimé la réponse ? :D

:D ! La signature lol

Signaler Répondre

avatar
n'a pas aimé la réponse ? le 16/11/2017 à 11:27
Dupont et Dupond a écrit le 16/11/2017 à 10h56

On progresse c est bien tort avec un T

n'a pas aimé la réponse ? :D

Signaler Répondre

avatar
Dupont et Dupond le 16/11/2017 à 10:56
Madame Irma a écrit le 16/11/2017 à 10h39

On sait déjà le résultat : les intérêts économiques vont gagner et la massacre de l'environnement continuera.
Vive le fric et son utilisation !
Qui a tort ?

On progresse c est bien tort avec un T

Signaler Répondre

avatar
Madame Irma le 16/11/2017 à 10:39

On sait déjà le résultat : les intérêts économiques vont gagner et la massacre de l'environnement continuera.
Vive le fric et son utilisation !
Qui a tort ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.