Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Illustration - LyonMag

L’hôpital de la Croix-Rousse en grève pour dénoncer le transfert de son service de greffe du foie

Illustration - LyonMag

C'est une décision qui a provoqué l'ire du personnel soignant de l'hôpital de la Croix-Rousse.

Dans un rapport de juin 2017 et rendu public en octobre, l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a établi une liste de préconisations concernant les transplantations hépatiques au sein des Hospices civils de Lyon (HCL). Un rapport qui tire la sonnette d'alarme sur certaines pratiques des HCL. Ces derniers ont donc prévu une mesure radicale.

 

Le service de greffe hépatique adulte de l'hôpital de la Croix-Rousse pourrait tout bonnement être transféré à l'hôpital Édouard-Herriot (HEH). Un transfert qui pourrait être acté en avril 2018 pour une entrée en vigueur d'ici 18 mois. Mais la gouvernance des HCL s'est attirée les foudres dudit service de l'hôpital de la Croix-Rousse. L'équipe dénonce "une interprétation partisane (du rapport, ndlr.), totalement à charge comme depuis 20 ans, contre l'hôpital de la Croix-Rousse" sur la page de la pétition qui a été mise en ligne.

 

Car en effet, si le rapport de l'IGAS préconise bien l'existence d'un unique centre de transplantation au sein des HCL, rien n'est précisé quant au site qui devrait être choisi. Et pour le personnel du Groupement hospitalier nord (GHN, l'autre nom de l'hôpital de la Croix-Rousse), leur établissement est largement apte à accueillir un tel service, grâce à une "expertise acquise depuis 30 ans". "Cette décision brutale, rigide, unilatérale, dans un calendrier irréalisable, va totalement déstabiliser toute une filière de soin, régionale, pour les patients défaillants hépatiques", commente à l'inverse la page internet de la pétition.

 

Ce qui est en jeu, c'est bien l'acte de transplantation lui-même. Si tout le suivi et l'hospitalisation se poursuivraient au Groupement hospitalier nord, seule l'opération chirurgicale serait effectuée à HEH. Conséquence : des allers-retours entre les deux établissements, avec tous les risques que cela implique en cas de pathologie grave. "On peut aller au casse-pipe", confiait l'un des médecins du service à nos confrères de 20 minutes. Un problème logistique pourrait aussi naître d'un tel transfert.

 

Face à l'absurdité d'une telle décision qui pourrait "compromettre gravement l'avenir du GHN", certains estiment même qu'un transfert complet du service serait de meilleur augure. Une option a priori impensable en l'état actuelle des choses, HEH n'étant pas en mesure d'accueillir l'intégralité des patients hospitalisés à la Croix-Rousse. D'où le choix, a priori, de se limiter à l'acte chirurgical uniquement.

 

L'hôpital de la Croix-Rousse est donc dans l'impasse face à cette décision. Il n'empêche que son personnel espère se faire entendre, grâce à cette pétition qui a déjà recueilli près de 5 300 signatures et via une page Facebook. Et pour contester cette mesure, une journée de grève est prévue ce mercredi.



Tags : GHN | Groupement hospitalier nord | hopital | croix-rousse | greffe | foie | Hépathique | transplantations | Lyon | edouard-herriot | HEH |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.