Thierry Frémaux taclé par un réalisateur : "Je retournerai à Cannes quand il n'y sera plus"

Thierry Frémaux taclé par un réalisateur : "Je retournerai à Cannes quand il n'y sera plus"
Thierry Frémaux - LyonMag

Thierry Frémaux est aujourd'hui l'un des protagonistes les plus plus influents du cinéma français, voire au-delà. Car avant d'être directeur de l'Institut Lumière et de s'occuper du festival éponyme de cinéma, le Lyonnais est délégué général du Festival de Cannes.

Alors forcément, tel un empereur romain, il peut parfois lever le pouce, ou bien l'abaisser. C'est ce qui est arrivé au réalisateur Xavier Beauvois, prix du Jury à Cannes en 1995 et plus récemment césarisé et Grand Prix du jury à Cannes en 2010 pour "Des Hommes et des Dieux".

Moins en vue ces derniers temps, Xavier Beauvois a très mal vécu la non-sélection de son film "Les gardiennes" sur la Croisette. "N’importe quel crétin à qui on montrerait le film d’Ozon et le mien aurait dit : “C’est mieux que ce film-ci aille à Cannes plutôt que celui-là.” De toute façon, je m’en fous. Cannes, je n’y crois plus. J’appelle ça le Festival de Thierry Frémaux, maintenant. Je suis joueur mais il y a des règles du jeu, et je déteste les tricheurs !", s'emporte Xavier Beauvois dans un entretien acide accordé à Paris-Match.

Le réalisateur en veut donc beaucoup à Thierry Frémaux, à tel point qu'il ne remettra pas les pieds à Cannes : "C’est terminé. J’y retournerai quand Frémaux ne sera plus délégué général. Mon prochain film, il ne le verra même pas ! Sauf s’il paie sa place pour aller le voir au cinéma".

On ne risque pas de voir Xavier Beauvois au Festival Lumière non plus.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mr le 24/12/2017 à 09:25

le film n'est pas bon. Avant de parler allez le voir.

Signaler Répondre

avatar
#Balancetonporc... mais pas tous! le 16/12/2017 à 10:04

En 2010 Lambert WILSON avait mis une main aux fesses de Sabrina OUAZANI devant tous les photographes de Cannes et embrasser sur la Bouche Xavier Beauvois...

http://larealiteenface.overblog.com/2017/10/viol-harcelement-sexuel-cinema-mode-politique-universite-sciences-po-paris-omerta-scandale-weinstein-marre-des-hypocrites-tout-le-mo

Comment ce fait-il que Lambert WILSON soit passé à travers les gouttes? ...parce qu'il n'aime pas La Marseillaise?

Signaler Répondre

avatar
Berneuil le 16/12/2017 à 09:37
Le Canut de Lyon a écrit le 16/12/2017 à 08h11

Frémaux, sans aucun talent ni expérience (quel film a-t'il réalisé ?) s'arroge droit de sélection.
Placé là par ses amis Francs Maçons, il sert les intérêts de certains (dont GL Events qui, depuis son arrivée en tant que DG du festival de Cannes, couvre l'événement)
Être DG du festival de Cannes lui permet surtout de faire la groupie : ah, se faire photographier en haut des marches avec les (vraies) vedettes... C'est le premier DG qui fait ça à ma connaissance... Et c'est tellement risible !

deux réponses possibles :

- vous n'allez pas assez souvent au cinéma et désolé pour vous, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas très bien ;

- on peut se demander si vous même, tel un troll, n'avez pas cherché à vous faire remarquer par la teneur de votre message.

Rayer l'option inutile.

Signaler Répondre

avatar
Le Canut de Lyon le 16/12/2017 à 08:11

Frémaux, sans aucun talent ni expérience (quel film a-t'il réalisé ?) s'arroge droit de sélection.
Placé là par ses amis Francs Maçons, il sert les intérêts de certains (dont GL Events qui, depuis son arrivée en tant que DG du festival de Cannes, couvre l'événement)
Être DG du festival de Cannes lui permet surtout de faire la groupie : ah, se faire photographier en haut des marches avec les (vraies) vedettes... C'est le premier DG qui fait ça à ma connaissance... Et c'est tellement risible !

Signaler Répondre

avatar
Berneuil le 14/12/2017 à 15:51
Le Roi a écrit le 14/12/2017 à 13h12

Pour qui vous prenez-vous en employant le "nous" ? Pour un juge ?
Vous n'êtes qu'un commentateur de forum, tenez-vous le pour dit. Je répète pour mon compte (chacun écrit pour soi et ne représente personne) : non au comportement moutonnier de caste, oui aux hommes libres.

le juge au roi :

1) je ne crois pas que M. Beauvois soit un homme libre. Il est surtout "subventionné" et "caresse dans le sens du poll" tout ce qui est convenu dans la vie contemporaine ;

2) et pourquoi je ne pourrais pas être critique de film moi-même, sans le talent de M.Frémaux ; je vais au cinéma deux fois par semaine en moyenne, et ce depuis 42 ans. Pouvez-vous dire autant ;

3) j'aime beaucoup le "nous de majesté " que les juges savent utiliser à bon escient... et le roi tant qu'on y est ,
surtout s'il s'agit d'un roi de France comme Louis XIV qui a su choisir des artistes de talent pour les encourager,
ce qui n'est plus le cas du président de la République et de ses ministres, à l'époque contemporaine,, M. MItterrand excepté (petit émoticône très ironique)

j'aime la politesse aussi mais pas les étiquettes : nous n'avons pas été encore présentés.... à l'Institut Lumière, par exemple.

Signaler Répondre

avatar
nul en quoi ? le 14/12/2017 à 15:20
j’ai vu son film... a écrit le 14/12/2017 à 15h02

Avant d’imaginer des conflits entre ces deux messieurs... allez voir ce film qui n’a pas été selectionné. « Les gardiennes ». Et vous comprendrez pourquoi. Il est nul !

vous parlez de celui là ?
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19574535&cfilm=243261.html

pourquoi vous le trouvez nul ?

Signaler Répondre

avatar
j’ai vu son film... le 14/12/2017 à 15:02

Avant d’imaginer des conflits entre ces deux messieurs... allez voir ce film qui n’a pas été selectionné. « Les gardiennes ». Et vous comprendrez pourquoi. Il est nul !

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 14/12/2017 à 14:26

Les voix (sic) du saigneur (resic) sont impénétrables.

Signaler Répondre

avatar
julienlyon7 le 14/12/2017 à 14:10
bob a écrit le 14/12/2017 à 13h24

La critique d'une œuvre est par nature suggestive... Frémaux fait des choix (bons ou mauvais), c'est son rôle.

Vous avez raison ... mais tout le monde sait très bien que ce sont toujours les mêmes réalisateurs qui sont sélectionnées... à tort ou à raison...

Signaler Répondre

avatar
Niveau de langue le 14/12/2017 à 13:26
bob a écrit le 14/12/2017 à 13h24

La critique d'une œuvre est par nature suggestive... Frémaux fait des choix (bons ou mauvais), c'est son rôle.

Apprenez déjà le français : ce n'est certainement pas "suggestive" mais plus probablement "subjective".
Mais si ça l'est, ce choix doit être fait par une équipe plurielle.

Signaler Répondre

avatar
bob le 14/12/2017 à 13:24

La critique d'une œuvre est par nature suggestive... Frémaux fait des choix (bons ou mauvais), c'est son rôle.

Signaler Répondre

avatar
Le Roi le 14/12/2017 à 13:12
Berneuil a écrit le 14/12/2017 à 11h34

Et bien, donnons raison à M. Frémaux qui a certes les défauts de plusieurs critiques de cinéma en situation de monopole (cahiers du cinéma tout autant que positif).
L'expression d' "empereur romain" est déplacée dans le contexte relaté
ici : en effet Xavier Beauvois, archétype du cinéma subventionné n'a aucun talent tant il est incapable d'écrire des scénarios.

Pour qui vous prenez-vous en employant le "nous" ? Pour un juge ?
Vous n'êtes qu'un commentateur de forum, tenez-vous le pour dit. Je répète pour mon compte (chacun écrit pour soi et ne représente personne) : non au comportement moutonnier de caste, oui aux hommes libres.

Signaler Répondre

avatar
La cour ! le 14/12/2017 à 13:10

Apprécions à leur juste mesure ce comportement libre de personnes qui refusent ce comportement de caste et de cour qui gangrène la société française. Merci M. Beauvois.

Signaler Répondre

avatar
Égalité ? le 14/12/2017 à 13:08

"Sauf s’il paie sa place pour aller le voir au cinéma"

Donc, il ne le verra pas ; car ces gens sont habitués à tout avoir sur un plateau.

Signaler Répondre

avatar
Berneuil le 14/12/2017 à 11:34

Et bien, donnons raison à M. Frémaux qui a certes les défauts de plusieurs critiques de cinéma en situation de monopole (cahiers du cinéma tout autant que positif).
L'expression d' "empereur romain" est déplacée dans le contexte relaté
ici : en effet Xavier Beauvois, archétype du cinéma subventionné n'a aucun talent tant il est incapable d'écrire des scénarios.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.