Benjamin Griveaux à Lyon : une parodie de rencontre citoyenne

Benjamin Griveaux à Lyon : une parodie de rencontre citoyenne
Benjamin Griveaux ce mercredi à Lyon - LyonMag.com

Mercredi soir, Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, avait donné rendez-vous aux Lyonnais, à la préfecture du Rhône, pour débattre de la politique mise en place par Emmanuel Macron depuis le début de son mandat. Cette même rencontre avait été faite à Tours le mois dernier.

Les élus étaient, forcément, placés au premier rang - LyonMag.com
Les élus étaient, forcément, placés au premier rang - LyonMag.com

L'accueil est courtois. Il n'y a aucun signe d'hostilité ou d'affection particulière à l'arrivée du porte-parole. Le public attend le début de la messe.

Après une introduction de cinq minutes orchestrée par Georges Képénékian, maire de Lyon, c'est au tour de Benjamin Grivaux de prendre la parole. Il donne la trame de la soirée à venir. Le porte-parole indique qu'il n'est pas là pour faire un grand discours, il n'est pas là pour convaincre.

La conférence est retransmise en direct sur Facebook, et les internautes pourront poser des questions auxquelles, promis, Benjamin Griveaux répondra. Ce dernier termine son introduction en demandant à ce que les questions posées soient courtes pour pouvoir répondre à un maximum d'entre elles. Les mains se lèvent, c'est parti pour une heure et demie de débat.

Une première personne prend le micro en main. Il s'agit de Martine, une retraitée en colère, et elle le fait savoir. Elle reproche l'augmentation de la CSG de 1,7 point. Sa prise de parole dure quatre minutes. On a l'impression que Benjamin Griveaux va passer sur le grill toute la soirée.

La République en Marche omniprésente

Mais voilà. Derrière cet arbre, représenté par cette dame retraitée, se cache la forêt politique. Alors que la rencontre prévoyait un débat avec les citoyens, près de la moitié des questions ont été posées par des élus locaux. Max Vincent, maire (UDI) de Limonest, est le premier à s'être exprimé, juste après Martine.

Alors que 800 inscriptions avaient été faites, seulement 300 personnes ont pu assister à l'évènement. Et on imagine aisément que les personnes n'ont pas été tirées au sort par hasard quand on voit le gratin politique lyonnais assis devant le porte-parole. Étaient notamment présents la référente de la République en Marche dans le Rhône Caroline Collomb, les députés du Rhône Danièle Cazarian, Anissa Khedher, Jean-Louis Touraine et Hubert Julien-Laferrière, la sénatrice Michèle Vullien...

Tout ce petit monde était bien sûr au garde-à-vous, prêt à encourager le porte-parole. Benjamin Griveaux a d'ailleurs été applaudi à plusieurs reprises durant ses interventions, puis en clôture de l'évènement. C'est dire combien la salle lui était plutôt favorable.

Malgré cela, quelques sujets ont été évoqués par des citoyens lambdas au cours de la soirée. La retraite, le service national, le droit d'asile, le manque d'effectif dans la police, ou encore la nouvelle limitation de vitesse sur le réseau secondaire. Benjamin Griveaux a tour à tour répondu aux questions posées. Du moins, quand il ne bottait pas en touche, comme lorsqu'il indique que la proposition sur le service national est en cours d'étude ou encore quand il ne fait que rappeler les objectifs sur la création de postes pour la police : "Il y a 10 000 emplois supplémentaires qui seront créés dans le quinquennat. Il y en a 7 000 qui seront créés entre 2018 et 2020. Il faut juste qu'on forme les policiers."

Benjamin Griveaux répond à une dernière salve de questions. Il remercie son public qui l'applaudit une dernière fois. Le porte-parole invite les gens qui n'ont pas eu l'occasion de poser leur question à le faire autour d'un verre. Au final, les internautes qui ont suivi la conférence sur Facebook ont été oubliés. On se demande finalement si le live sur le réseau social, à l'instar de cette rencontre dont le côté citoyen a été zappé, n'a pas simplement servi à faire la promotion de l'invité du soir.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ahouuuh ! le 12/01/2018 à 13:23

Des grives au loup...

Signaler Répondre

avatar
Sofia le 12/01/2018 à 08:50

Cette pseudo rencontre a juste servi à gonfler les égo déja surdilatés des membres de LREM . Car au fond c'est quoi LREM ? un ramassis de chalut, de gens inconnus, néophytes en politiques mais qui ont vite appris à dompter la com car avec la com on peut endormir les braves gens (enfin ceux qui veulent bien se laisser endormir).
Au fond c'est une hiererchie bien organisée avec en haut Micron 1er qui dit aux autres ce qu'ils doivent dire (par ex Grivault qui est le toutou de Macron comme Castaner, comme Philippe....)
Pourquoi sur certains sujets ne mettent ils pas en place des référendums d'initiative populaire ?? Ca ce serait une belle avancée , eux qui ne cessent de vanter le changement (comme Flamby l'avait fait en son temps)..Mais bon, au niveau com ça le fait moins et puis c'est trop risqué...

Signaler Répondre

avatar
Explication de texte le 12/01/2018 à 08:07
la bergere a écrit le 11/01/2018 à 22h26

Arf arf je suis désespérée en lisant vos commentaires.. c est comme avoir un avis sur le mec qui lave les vitres. Des vrais moutons..

Faut expliquer le coup du laveur de carreau.... C est incomprehensible

Signaler Répondre

avatar
la bergere le 11/01/2018 à 22:26

Arf arf je suis désespérée en lisant vos commentaires.. c est comme avoir un avis sur le mec qui lave les vitres. Des vrais moutons..

Signaler Répondre

avatar
der le 11/01/2018 à 20:07

avatar
Vomitoto le 11/01/2018 à 18:56
sakura a écrit le 11/01/2018 à 15h14

Parce que sous hollande et sarkozy, vous les croisiez beaucoup les députés. Il y a un moment ou il faut arrêter l hypocrisie. Et pour info, cela fait un bout de temps que les présidents sont élus par défaut.
Melanchon aurait été aussi élu par défaut si il avait été face á Le Pen.,
Il reste quatre ans a tous les râleurs, les mécontents pour préparer un projet de société.
Ah mais suis je bête, j avais oublié, en France, on est fort pour se plaindre, mais pour l action, on attend de voir ce que fait l autre, faudrait surtout pas fatiguer.

Je te decouvre suiveuse... Pardon, marcheuse

Hollande et sarko se sont reclamés comme heritiers de valeurs et de leur mouvement
LREM se reclame de la nouvelle politique, du nouveau monde, en clamant haut et fort qu ils sont aux antipodes de leurs predecesseurs... "Faire de la politique autrement"
Tu constates toute seule que c est du flan, surtout lorsque tu les compares a holande et sarko

Et au fait, le "faites ce que je dis, pas ce que je fais" de ces oligarches, avec notamment les 150kmh de ton premier ministre?

Je comprend que tu prennes du temps pour digerer le fait que ces immondes personnages soient des menteurs et des incompetents.... Une arnaque

Signaler Répondre

avatar
Honte le 11/01/2018 à 16:23

Sacré Max Vincent, toujours prêt pour la gamelle.....il est Maire depuis 50 ans....et il vient justifier sa paye

Signaler Répondre

avatar
sakura le 11/01/2018 à 15:14
vomito a écrit le 11/01/2018 à 11h39

LREM... La grosse blague du siecle
est ce que quelqu'un a remonter le fait que personne ne croise JAMAIS les députés LREM dans leur circonscription??

dans la 6eme, nous n avons JAMAIS vu monsieur Bonnel... sauf a la télé...


que c est il dit sur les 80kmh?
a t on rappelé que notre cher 1er ministre a été flashé il y a peu à ... 150kmh?

un ramassis de menteurs, de fraudeurs, et de petits despotes... élus par défaut

Parce que sous hollande et sarkozy, vous les croisiez beaucoup les députés. Il y a un moment ou il faut arrêter l hypocrisie. Et pour info, cela fait un bout de temps que les présidents sont élus par défaut.
Melanchon aurait été aussi élu par défaut si il avait été face á Le Pen.,
Il reste quatre ans a tous les râleurs, les mécontents pour préparer un projet de société.
Ah mais suis je bête, j avais oublié, en France, on est fort pour se plaindre, mais pour l action, on attend de voir ce que fait l autre, faudrait surtout pas fatiguer.

Signaler Répondre

avatar
De la com! le 11/01/2018 à 14:37

A quoi cette réunion a-t-elle servi? A rien.
La macronie, c'est de la com!

Signaler Répondre

avatar
Aristote69 le 11/01/2018 à 13:54

Macron et la République en marche sont une sinistre plaisanterie. Quand je pense que l'on va subir cela pendant cinq ans, il y a de quoi être dégoûté. Ce qui me frappe avec les Benjamin Griveaux et consorts, c'est qu'ils ont toujours réponse à tout, avec une belle langue de bois.

Signaler Répondre

avatar
naness69 le 11/01/2018 à 13:50

800 moutons qui voulaient lui parlé, 300 moutons retenus par le berger lol Sur une agglomération de 1,5 million d habitant... sacrée démocratie..mdrr

Signaler Répondre

avatar
commentaires le 11/01/2018 à 12:48
vinze111 a écrit le 11/01/2018 à 12h31

C'est drôle comment chaque article sur LREM est à charge chez vous... mon commentaire sera t'il diffusé ? permettez-moi d'en douter...

ils laissent passer les moins percutants et moins argumentés.

Qui a écrit ce texte ?
(juste parce que d'habitude, il y a des signatures lorsqu'il s'agit d'autre chose que d'une info brute).

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 11/01/2018 à 12:46
vinze111 a écrit le 11/01/2018 à 12h31

C'est drôle comment chaque article sur LREM est à charge chez vous... mon commentaire sera t'il diffusé ? permettez-moi d'en douter...

Vous savez très bien qu'en écrivant "permettez-moi d'en douter" votre commentaire sera publié.

De mon expérience depuis quelques mois, je constate que ce média est l'un des rares à ne pratiquement rien censurer, chacun peut le constater par ses posts personnels et en lisant les fils de commentaires.
C'est autre chose que cette espèce de messe gratinée : il est où le bouleversement ?

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 11/01/2018 à 12:43
Non à LaRem a écrit le 11/01/2018 à 12h17

Monsieur Griveau est un grand spécialiste de la langue de bois. Il suffit de l'écouter dans les médias.
Monsieur Griveau ne fait qu'un meeting en province pour porter la "bonne parole" du Président.
Bravo à Martine qui a dénoncé la néfaste politique de Jupiter (avantages uniquement pour les riches).

M. Griveaux a les dents extrêmement longues ; l'archétype de l'horreur en politique.

Signaler Répondre

avatar
vinze111 le 11/01/2018 à 12:31

C'est drôle comment chaque article sur LREM est à charge chez vous... mon commentaire sera t'il diffusé ? permettez-moi d'en douter...

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 11/01/2018 à 12:17

Monsieur Griveau est un grand spécialiste de la langue de bois. Il suffit de l'écouter dans les médias.
Monsieur Griveau ne fait qu'un meeting en province pour porter la "bonne parole" du Président.
Bravo à Martine qui a dénoncé la néfaste politique de Jupiter (avantages uniquement pour les riches).

Signaler Répondre

avatar
vomito le 11/01/2018 à 11:39

LREM... La grosse blague du siecle
est ce que quelqu'un a remonter le fait que personne ne croise JAMAIS les députés LREM dans leur circonscription??

dans la 6eme, nous n avons JAMAIS vu monsieur Bonnel... sauf a la télé...


que c est il dit sur les 80kmh?
a t on rappelé que notre cher 1er ministre a été flashé il y a peu à ... 150kmh?

un ramassis de menteurs, de fraudeurs, et de petits despotes... élus par défaut

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.