Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag.com

Vélos Indigo weel à Lyon : “On a appris des erreurs de nos prédécesseurs” - VIDÉO

LyonMag.com

Ce lundi, la société Indigo a débuté le déploiement de son offre de vélos en libre-service à Lyon, avec l'arrivée progressive de 1 000 bicyclettes dans la ville sous dix jours. Jean Gadrat, directeur général adjoint chez Indigo weel, assure avoir pensé à tout pour ne pas imiter l'échec récent de Gobee.bike.

L'offre des deux services est pourtant bien similaire : des vélos en libre-service sans station, une application pour localiser et débloquer son deux-roues, un système de cadenas connecté. Mais, d'après Jean Gadrat, l'offre d'Indigo weel peut bel et bien fonctionner, là où son concurrent hongkongais s'est retiré après de nombreuses dégradations constatées.

 

Pour cela, le directeur général adjoint d'Indigo weel a tout d'abord décidé de s'implanter progressivement sur le territoire français, quand Gobee.bike s'était installé rapidement dans les villes de l'Hexagone. Ainsi, Lyon est la quatrième ville, après Metz, Tours et Bordeaux, à pouvoir bénéficier de l'offre proposée par le leader mondial du stationnement et de la mobilité individuelle.

 

De plus, Jean Gadrat, qui explique avoir "appris des erreurs de [ses] prédécesseurs", indique avoir mis les moyens afin d'offrir un vélo de qualité. Ce dernier dispose de trois vitesses, pèse 18 kilos (contre 22kg pour les Vélo'v), est équipé de pneus increvables et d'une selle ajustable selon la taille. Cette qualité à toutefois un coût pour la société : 280 euros par vélo.

 

Question prix justement, il faut compter 50 centimes les trente minutes d'utilisation, avec un tarif dégressif pour la formule sans abonnement. Plusieurs forfaits sont également proposés : ils vont de 5 euros la journée à 79 euros l'année. Une caution de 5 euros est aussi demandée lors de l'inscription, permettant uniquement de "payer la dernière utilisation en cas de découvert". En revanche, la société effectue une autorisation de prélèvement à hauteur de 240 euros en cas de dégradation ou vol du vélo.

 

Un système de bonus/malus

 

Mais le cœur du problème constaté par Gobee.bike concerne bien le mauvais stationnement et les dégâts causés sur les appareils. Indigo weel a mis en place, en accord avec la Ville de Lyon, une zone de délimitation pour garer le vélo. Celui-ci doit être rangé "dans la zone de couverture définie et représentée en vert sur l'application" et si possible à proximité immédiate des arceaux à vélo. Pour les personnes ne respectant pas ces règles, un avertissement leur sera envoyé par mail et l'utilisateur pourra être banni en cas de multiples récidives.

 

Un système de bonus est également instauré pour les personnes indiquant par exemple un vélo mal garé, offrant ensuite des cadeaux ou des coupons de réduction. Mais le système marche aussi dans l'autre sens, et des malus pourront être distribués pour les gens enfreignant le règlement.

 

L'offre n'est cependant pas étendue sur tout le territoire lyonnais. En effet, les 7e, 8e et 9e arrondissement ne sont pas ou peu couvert dans la zone de stationnement. S'il est toutefois possible de circuler dans ces quartiers, il sera interdit d'y stationner. Pour Jean Gadrat, il est de nouveau question de temps et d'adaptation : "si j'ai suffisamment de courses à vélo, alors on s'élargira."

 

Le directeur général affirme avoir des résultats satisfaisants dans les villes où sont implantés les vélos depuis désormais trois mois. La société a pour but à moyen et long terme de développer une offre de location de tous types de véhicules sur un large réseau. Indigo devrait commencer par mettre en place, d'ici juin 2018, un service de scooter en libre-service dans une ville du sud de la France.

 



Tags : INDIGO weel | Lyon | gobee.bike |

Commentaires 2

Déposé le 13/03/2018 à 09h46  
Par Je demande Citer

Ah, Indigo, anciennement Vinci Park...
Ils cherchent à investir les millions gagnés sur le dos des contribuables ?
Une de leurs filiales s'est fait prendre en train de frauder alors qu'ils sont chargés du contrôle du stationnement à Paris...
Ca met en confiance !

Déposé le 13/03/2018 à 06h54  
Par DTCTDM Citer

Gros changement , ils sont blanc, gobee les peint en vert et les récupère. ?..c est une affaire qui roule sous fond de blanchiment .enfin je me comprend ....

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.