Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Marin - DR

Procès de l’agresseur de Marin : “Pourquoi tant de violence ?”

Marin - DR

Le 11 novembre 2016, la vie du jeune Marin basculait.

Après avoir pris la défense d'un couple qui s'embrassait devant le centre commercial de la Part-Dieu de Lyon, le Vénissian âgé de 20 ans avait été violemment frappé de trois coups de béquille dans la tête. Un an et demi après, le jeune homme suit toujours un traitement pour tenter de se remettre de cette agression ultra-violente.

 

Cette semaine, Marin fera une pause dans son traitement pour se rendre au procès de son agresseur qui débute ce mercredi devant la cour d'assises des mineurs de Lyon. Sur le banc des accusés, un jeune âgé de 17 ans au moment des faits est poursuivi pour "violences avec usage ou menace d'une arme suivie de mutilation ou infirmité permanente". Le procès se déroulera à huis clos et devrait durer jusqu’à vendredi.

 

Pour l’un des deux avocats de Marin, Me Frédéric Doyez, l’enjeu de ce procès "n’est pas seulement d’apporter une réponse judicaire", mais également de répondre à un mystère : "pourquoi tant de violence de la part d’un garçon ? Il explique seulement qu’il y a eu ce différend, qu’ils en sont venus aux mains et puis ensuite qu’il a porté des coups mais qu’il ne voulait pas taper la tête et finalement c’est la faute à pas de chance".

 

L’agresseur, incarcéré depuis son arrestation, a depuis écrit des courriers d’excuses. Le clan Marin se demande si ces lettres ont été rédigées dans une perspective de tenter d’atténuer la sanction ou pour véritablement demander pardon. Pour l’avocat de Marin, "la réponse à cette question sera déterminée durant les débats à la cour d’Assises".

 

L’accusé, qui était déjà connu des services de police, risque en tout cas une peine de 15 ans d’emprisonnement. Une peine qui pourrait être ramenée à 7 ans et demi si la cour d’assises retient l’excuse de minorité.

 

Pour le moment, Marin a touché une somme provisoire de 150.000 euros. Un délai de quatre ans après l'agression est nécessaire afin d’établir les séquelles définitives du Stéphanois et ainsi déterminer le montant exact à réclamer aux assureurs des parents de l'agresseur.



Tags : marin |

Commentaires 8

Déposé le 04/05/2018 à 13h44  
Par Laulau Citer

Tout ce que je retiens c est le courage de marin. Pour avoir voulu s interposer pour une situation injuste sa vie a basculé. Rien ne rendra sa vie à ce jeune ni l argent. Je ne crois pas en la justice. Il aura quoi ? Car il est mineur..... Cela ne devrait pas être pris en compte. Je souhaite à marin du courage une vie avec moins de souffrance. Rien ni personne ne pourra lui rendre son insouciance et sa vie. Qu on ose écrire le nom de son agresseur qui est majeur à ce jour. Je ne crois pas en ses escuse. Heureusement que tous nos jeunes ne réagissent ainsi avec une telle violence. Et je vous en prie un peu de dignité en donnant des escuses à ce voyou pour marin qui était un jeune qui n a pas hésité à prendre la défense de ce couple au péril de sa vie. Combien de personnes auraient continué leur route sans rien faire... Je suis indigné par les escuses des avocats de ce voyou à qui on donne toujours des escuses. Cela suffit. Que marin se soigne se reconstruise. Que son acte de bravoure ne reste vain....

Déposé le 02/05/2018 à 15h45  
Par joseph77 Citer

pour ce voyou il faut la perpétuité , j’espère que la justice fera son travail correctement , Les parents de l’ingénieur auraient donc une responsabilité dans l'échec scolaire de l'enfant .

Déposé le 02/05/2018 à 13h02  
Par miquette Citer

ça serait bien de devoiler son nom
et en plus 15 ans c'est bien ^^peu par rapport aux souffrances de marin
il faut le mettre au travail sous surveillance
et qu'il reverse la moitie de son salaire a vie a Marin, a vie
ça siffit les bisous nours

Déposé le 02/05/2018 à 10h52  
Par Boule de cristal Citer

Je vois.. 3 ans dont la moitié avec sursis.

Déposé le 02/05/2018 à 10h03  
Par Je demande Citer

Ce "jeune" est maintenant majeur... peut-on connaître son nom ?
J'espère qu'il fera ses 15 années de prison. Il les mérite bien...

Déposé le 02/05/2018 à 09h33  
Par Jeansais Citer

"L’accusé (,... )risque en tout cas une peine de 15 ans d’emprisonnement. Une peine qui pourrait être ramenée à 7 ans et demi si la cour d’assises retient l’excuse de minorité."

Non c'est l'inverse : il encourt 7 ans et demi de prison parce qu’il est mineur ou 15 ans si la cour d'assises lève l'excuse atténuante de minorité...
Nuance:
L'excuse de minorité est la règle lever l'excuse de minorité ( pour un mineur de plus de 16 ans au moment des faits) est l'exception ...

Déposé le 02/05/2018 à 08h43  
Par sans souci Citer

courage MARIN

Déposé le 02/05/2018 à 07h59  
Par Sakura Citer

Un jeune à 16 ans, peut manifester car il aurait une conscience politique, et c est pour cela que certains partis voudraient qu'on leur donne le droit de vote.

Mais bizarrement, pour les faire des conneries, un jeune n aurait plus conscience de ce qu il fait. Faut arrêter de prendre les gens pour des ...

De plus, faut savoir que si la majorité des actes sont fait par des jeunes, c est parce que ces jeunes ont une conscience juridique et qu ils savent qu en dessous de 15 ans ils ne risquent rien et qu entre 16 et 18 ans, quasiment rien par rapport au même actes commis si ils avaient 18 ans et un jour.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.