Lyon : la justice autorise un mineur isolé sous le coup d'une expulsion à rester en France

Lyon : la justice autorise un mineur isolé sous le coup d'une expulsion à rester en France
photo d'illustration - Lyonmag.com

Sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français, un mineur isolé d'origine burkinabaise pourra finalement rester en France.

La cour administrative d'appel de Lyon a annulé ce jeudi l'OQTF délivrée par la préfecture du Rhône à l'encontre de ce jeune de 17 ans car sa minorité n'était pas officiellement reconnue. Dans l'arrêt rendu ce jeudi, la justice estime que ce Burkinabé a démontré sa minorité, reconnaissant la validité des actes civils présentés, à savoir un acte de naissance et une attestation délivrée par le consulat du Burkina-Faso faisant office de passeport, et rejetant les résultats des tests osseux ordonnés par les services de l'Etat et jugés "relatifs".

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yacine le 07/05/2018 à 22:15

Un mineur, migrant entré illégalement en France est inexpulsable et à des droits.
Avec la nouvelle loi migration, il pourra profiter du rapprochement familial et donc faire venir en France ces proches.
Que la France est généreuse et naïve sous couvert d'humanitaire.

Signaler Répondre

avatar
Jeanvag le 04/05/2018 à 15:05

Le parquet n'existe pas devant les juridictions administratives, seulement devant les juridictions judiciaires. Seul le défendeur, en l'espèce la préfecture, pourra former un pourvoi en cassation devant le Conseil d'Etat. Le rapporteur public ne fait par ailleurs pas office de parquet non plus.Article mal rédigé.

Signaler Répondre

avatar
A vous la belle vie le 04/05/2018 à 15:02
enfumage a écrit le 04/05/2018 à 14h11

Beaucoup se disent mineurs alors que certains ont la trentaine révolue. Normal, on est en France. Terre d'asile et d'allocs (surtout!) pour les gens du tiers-monde

Si vous croyez que c'est si confortable qu'attendez vous pour faire des gosses pour toucher les allocations familiale, vous mettre au chômage pour toucher des indemnités, et pourquoi pas même le RSA.

Signaler Répondre

avatar
Des chiffres ! le 04/05/2018 à 14:54
enfumage a écrit le 04/05/2018 à 14h11

Beaucoup se disent mineurs alors que certains ont la trentaine révolue. Normal, on est en France. Terre d'asile et d'allocs (surtout!) pour les gens du tiers-monde

Comparons combien coûte des "allocs" à la france, données à des humains, avec combien coûte un seul humain qui planque des centaines de millions au fisc...

Affaire classée ?

Signaler Répondre

avatar
enfumage le 04/05/2018 à 14:11

Beaucoup se disent mineurs alors que certains ont la trentaine révolue. Normal, on est en France. Terre d'asile et d'allocs (surtout!) pour les gens du tiers-monde

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 04/05/2018 à 13:43

Ras-le-bol du laxisme de cette justice gaucho-laxiste.
Encore un délinquant en liberté.
Fançais protégez-vous !

Signaler Répondre

avatar
ah carrement le 03/05/2018 à 18:13

"une attestation délivrée par le consulat du Burkina-Faso faisant office de passeport"
nous sommes donc bien en relation diplomatique avec ce pays... pourquoi ce "mineur" n a pas fait les choses dans la légalité en demandant un visa?
.. ça sent l enfumage cette histoire...

pour info, "burkina faso" signifie "terre des hommes honnêtes" ... pourquoi ne pas avoir fait une demande de visa!!!!!!???????

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.