Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean Gadrat lors de la présentation d'Indigo Weel à la presse - LyonMag

Deux mois après son arrivée à Lyon, Indigo Weel s’accroche et annonce le retrait de la caution

Jean Gadrat lors de la présentation d'Indigo Weel à la presse - LyonMag

Voilà plus de deux mois que les bicyclettes d'Indigo Weel arpentent les rues de Lyon. Et malgré le cuisant échec de Gobee.bike avant lui, le directeur général adjoint de la marque, Jean Gadrat, est plutôt confiant pour l'avenir.

L'annonce de l'implantation d'Indigo Weel sur le même créneau que Gobee.bike avait de quoi faire craindre le pire. La marque aux vélos verts s'était en effet retirée du marché français en hâte, après seulement deux mois d'activité à Lyon.

 

Pourtant, Jean Gadrat, directeur général adjoint d'Indigo Weel, se veut plutôt rassurant. "En termes de fréquentation, c'est plutôt pas mal", se félicite-t-il. Si le premier bilan établi après un mois de présence était tout juste satisfaisant, l'enthousiasme du dirigeant reste intact et l'objectif aussi audacieux. "On souhaite conquérir le cœur des Lyonnais pour qu'il fasse du vélo et combattre le vandalisme", assure-t-il.

 

Les dégradations et le vol, bête noire d'Indigo Weel

 

Si la première mission était gagnée d'avance – davantage grâce aux Velo'v qu'à Indigo ou même Gobee –, la seconde risque d'être plus ardue. "Il y a des vélos qui ont souffert, c'est indéniable. Ce n'est pas encore préoccupant, même si les dégradations sont plus nombreuses que lors du déploiement", tente néanmoins de rassurer le directeur. Reste qu'en un peu plus de deux mois, plus de 10 % du parc Indigo a été perdu, soit près de 130 vélos. "C'est raisonnable, mais ça nous embête un peu", avoue Jean Gadrat.

 

À environ 280 euros la bicyclette, il est indéniable que ces pertes ont des conséquences tangibles pour la société. Ce sont ainsi pas moins de 36 000 euros qui se seraient envolés. Les dégradations ont certainement un coût aussi. Mais là, les vélos restent dans le circuit. "Tous les vélos que l'on récupère (notamment dans les cours d'eau, ndlr.), on les répare. Cela nous a coûté environ 8 à 10 % de la valeur du parc", précise le directeur adjoint d'Indigo Weel. Soit entre 22 000 et 28 000 euros.

 

Un service qui va continuer de progresser

 

Mais malgré les coûts importants provoqués par certains usagers peu précautionneux ou par les personnes qui "s'amusent" à abîmer le matériel, la société est confiante. Avec 25 000 courses en avril, déjà 15 000 en mai et l'arrivée des beaux jours, le chiffre d'affaires d'Indigo Weel à Lyon continue de grimper. Reste donc à diminuer les vols et dégradations. Et sur ce point, Jean Gadrat assure que la coopération avec les services publics se passe bien et que trois flagrants délits ont été enregistrés.

 

Indigo Weel poursuit donc son rêve Lyonnais. Conscient que des améliorations doivent être apportées au matériel, "notamment sur le cadenas et la roue arrière", Jean Gadrat rappelle que 500 nouveaux vélos devraient arriver d'ici le 15 juillet pour porter le nombre de bicyclettes à près de 1 500. Par ailleurs, depuis ce jeudi matin, la société a décidé de retirer la caution de 5 euros exigée lors de la création d'un compte, alors que le montant sera remboursé à ceux qui l'ont payée. Preuve, peut-être, que la santé financière du service reste encourageante.



Tags : INDIGO weel | Jean Gadrat | Vélos en libre-services | Lyon | Vélo'v | gobee.bike |

Commentaires 11

Déposé le 22/05/2018 à 13h43  
Par julbute Citer

Perso j'ai vu des petits de 12/13 ans faire sauter le verrou et la panier samedi dernier !
Ils en avaient même repeint un en bleu... dans le 7ème.

Déposé le 21/05/2018 à 07h01  
Par Veritase Citer

La noiraude a écrit le 17/05/2018 à 12h08

La petite racaille du Tonkin se fait un plaisir de les desosser pour s'en servir gratuitement..........

Bof..ça les occupe il vaut mieux ça que de faire brûler des voitures !

Déposé le 17/05/2018 à 17h45  
Par bah non Citer

Madame Irma a écrit le 17/05/2018 à 16h37

Je n'ai jamais été géné par un vélo sur le trottoir, par contre par des voitures souvent

Pareil, je n'ai jamais vu un de ces vélos à un endroit gênant.

Déposé le 17/05/2018 à 16h37  
Par Madame Irma Citer

justement a écrit le 17/05/2018 à 16h14

si, mais a leur place: dans la rue
les vélos sont mis n importe ou

Je n'ai jamais été géné par un vélo sur le trottoir, par contre par des voitures souvent

Déposé le 17/05/2018 à 16h14  
Par justement Citer

@kumer a écrit le 17/05/2018 à 13h38

Parce les voitures ne sont pas garées sur la voie publique peut être?

si, mais a leur place: dans la rue
les vélos sont mis n importe ou

Déposé le 17/05/2018 à 13h38  
Par @kumer Citer

kumer a écrit le 17/05/2018 à 10h47

Encore des vélos posés n importe où sur la voie publique ????

Parce les voitures ne sont pas garées sur la voie publique peut être?

Déposé le 17/05/2018 à 12h08  
Par La noiraude Citer

La petite racaille du Tonkin se fait un plaisir de les desosser pour s'en servir gratuitement..........

Déposé le 17/05/2018 à 11h40  
Par Madame Irma Citer

Coalchief a écrit le 17/05/2018 à 10h58

Vous pourriez au moins vous relire avant de publier s'il vous plaît? C'est bourré de fautes, ça pique les yeux.

n'importe quoi

Déposé le 17/05/2018 à 11h39  
Par Madame Irma Citer

kumer a écrit le 17/05/2018 à 10h47

Encore des vélos posés n importe où sur la voie publique ????

non

Déposé le 17/05/2018 à 10h58  
Par Coalchief Citer

Vous pourriez au moins vous relire avant de publier s'il vous plaît? C'est bourré de fautes, ça pique les yeux.

Déposé le 17/05/2018 à 10h47   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par kumer Citer

Encore des vélos posés n importe où sur la voie publique ????

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.