Ardèche : un homme originaire de la région lyonnaise perd la vie en canoë

Ardèche : un homme originaire de la région lyonnaise perd la vie en canoë
Photo d'illustration - LyonMag

Le drame s’est déroulé ce dimanche matin au Pont d’Arc, en Ardèche.

Une centaine de mètres avant l’arche, l’embarcation d’un homme en canoë a chaviré. Dans les rapides, le malheureux âgé de 40 ans, s’est retrouvé coincé sous l’eau. Malgré les efforts de ses amis, et l’intervention des secours, la victime originaire de la région lyonnaise a été remontée une heure plus tard à la surface.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour tenter de comprendre les circonstances du drame. Selon les premiers éléments, un pied de la victime aurait pu se coincer entre deux rochers, l’empêchant de remonter à la surface.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Triste le 22/05/2018 à 12:19
niska a écrit le 22/05/2018 à 10h55

ce n'est pas non plus les rapides d'Inga cette descente...
À un commentaire précédent,il appartient à tous de mesurer une sortie dans la nature.. si vous ne voulez aucun risque, emmenez vos enfants à Ikea...

Evidemment qu'il faut mesurer les risques, mais la preuve en est que cette descente a ses pièges malgré tout. Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas la première fois qu'un tel accident se produit et que le long du parcours il n'y a aucune surveillance de la part des loueurs de bateaux ou autre. Sur une trentaine de kilomètres, les gens sont livrés à eux mêmes.

Signaler Répondre

avatar
niska le 22/05/2018 à 10:55

ce n'est pas non plus les rapides d'Inga cette descente...
À un commentaire précédent,il appartient à tous de mesurer une sortie dans la nature.. si vous ne voulez aucun risque, emmenez vos enfants à Ikea...

Signaler Répondre

avatar
Triste le 21/05/2018 à 16:26

Vraiment triste et terrible pour les amis présents. J'ai eu l'occasion de faire cette descente de l'Ardèche en canoë avec mes enfants il y a quelques années. J'avais été très très surpris de l'absence d'encadrement ou de patrouille de surveillance le long du parcours. On vous loue le canoë, gilet de sauvetage, bidon pour les effets personnels et vogue la galère que vous soyez confirmé ou débutant !!! Pour ma part, même pas de casque en cas de choc avec les rochers à un passage du parcours ! J'avais trouvé cela très surprenant. Surtout qu'il y a quelques "rapides" ou on peut facilement se retourner.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.