Mission Patrimoine 2020 : un monument choisi en Auvergne-Rhône-Alpes

Mission Patrimoine 2020 : un monument choisi en Auvergne-Rhône-Alpes
DR

Les "18 projets emblématiques" de Mission Patrimoine 2020 ont été présentés ce mardi matin lors d’une conférence de presse, en présence notamment du ministre de la Culture, Franck Riester, et du chargé de la mission Patrimoine, Stéphane Bern.

Parmi les projets sélectionnés figure un monument de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il s’agit de l’église Saint-Etienne de Mélas, située au Teil, en Ardèche.

Composée d’une "nef centrale à cinq travées" datant du XIIe siècle, d’une "nef unique dans le bas-côté nord" et d’une "chapelle octogonale" construites au XIe siècle, l’église a subi d’importants dommages à la suite du séisme du 11 novembre 2019. La poursuite des travaux de sécurisation est ainsi prévue, avant de débuter la restauration, pour une réouverture au public envisagée en 2022.

La Mission Patrimoine vise à identifier les monuments et ouvrages en péril et à les restaurer pour les valoriser. Le financement provient notamment de l’organisation du Loto du patrimoine ou du Pass patrimoine, accordant un accès illimité d’un an aux monuments et autres lieux présents sur la plateforme Patrivia.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Abracadabra le 01/07/2020 à 22:14

Que pourrions nous sauver, la France et son histoire ce sont les châteaux les églises ce sont nos ancêtres qui ont bâti ou contribuer à les bâtir ces monuments, on a aussi le droit de vouloir être reconnus par toutes ces 'richesses'.

Signaler Répondre

avatar
hihi le 30/06/2020 à 16:06

JE CROYAIS LES ECOLOS MOINS BAS DU FRONT!

Signaler Répondre

avatar
haha69 le 30/06/2020 à 14:35
Anonyme Lyonnais a écrit le 30/06/2020 à 13h58

Le patrimoine de la France contient depuis 2000 ans un certain nombre d'édifices liés à son histoire ; édifices qui, ne vous en déplaise, ont été bâti en lien avec une seule religion, et qui aujourd'hui sont reconnus pour leur valeur patrimoniale plutôt que religieuse.
Alors que tant d'éléments de notre culture se dégradent (ou sont dégradés...) par manque de moyens, il est heureux que les principaux soient préservés via ce genre d'initiatives !
A votre commentaire, on reconnaît bien les adeptes de l'acculturation et de l'effacement de notre histoire tels que vous...
-Si depuis 1905, nous avons réussi à nous défaire de l'influence de la religion, ce n'est pas pour nous faire polluer par d'autres religions et leurs militants-

mdr, ecolo machin est un sympathisant rn.

Signaler Répondre

avatar
Anonyme Lyonnais le 30/06/2020 à 13:58
Electeur écologiste a écrit le 30/06/2020 à 13h14

Et allez encore une église !!!
Ne pourrait-on pas consacrer des énergies à des patrimoines communs qui n'excluent pas des français d'autres confessions ?

Nos nouveaux élus ont du pain sur la planche quand on constate que chaque article exclu ou stigmatise des personnes.

Le patrimoine de la France contient depuis 2000 ans un certain nombre d'édifices liés à son histoire ; édifices qui, ne vous en déplaise, ont été bâti en lien avec une seule religion, et qui aujourd'hui sont reconnus pour leur valeur patrimoniale plutôt que religieuse.
Alors que tant d'éléments de notre culture se dégradent (ou sont dégradés...) par manque de moyens, il est heureux que les principaux soient préservés via ce genre d'initiatives !
A votre commentaire, on reconnaît bien les adeptes de l'acculturation et de l'effacement de notre histoire tels que vous...
-Si depuis 1905, nous avons réussi à nous défaire de l'influence de la religion, ce n'est pas pour nous faire polluer par d'autres religions et leurs militants-

Signaler Répondre

avatar
Ami du passé, du présent et du futur le 30/06/2020 à 13:54

Certes monsieur ! Mais dans une époque où les bâtiments en "dur" étaient religieux ou de l'état et le christianisme majoritaire, cela relève de l'utopie car le choix est mince. Doit-on vraiment s'interdire de restaurer un bâtiment magnifique mais délabré car il appartient à telle ou telle religion ? Je crois que ce choix doit exclure toute considération religieuse et prendre en compte seulement les considérations architecturales et culturelles. Mais bien-sûr vous allez être d'accord avec moi, car justement je m'oppose à la stigmatisation des bâtiments ! Je crois que les élus comprendront l'importance du patrimoine et de l'histoire et en seront respectueux car notre regard moderne nous permet justement de voir que le passé n'a pas été assez ouvert à d'autres modes de pensées. Pour sauver notre futur, il faut sauver ce patrimoine parsemé de nos erreurs afin de ne pas oublier.

Signaler Répondre

avatar
Electeur écologiste le 30/06/2020 à 13:14

Et allez encore une église !!!
Ne pourrait-on pas consacrer des énergies à des patrimoines communs qui n'excluent pas des français d'autres confessions ?

Nos nouveaux élus ont du pain sur la planche quand on constate que chaque article exclu ou stigmatise des personnes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.