Limonest : la mère se serait débarrassée de certains vêtements des deux fillettes juste avant la tragédie

Limonest : la mère se serait débarrassée de certains vêtements des deux fillettes juste avant la tragédie
Photo d'illustration - LyonMag

L'enquête sur la mort des deux petites filles dans un appartement de la caserne de gendarmerie de Limonest progresse.

La police vient de trouver un nouvel élément pour le moins étrange. La mère des victimes soupçonnée d'avoir tué les fillettes se serait débarrassée des vêtements de ses filles juste avant le drame.

Elle se serait présentée le vendredi midi au centre de loisirs de Limonest, où sont accueillies généralement les petites filles, et aurait prétendu vouloir donner des jouets mais a réclamé de l'aide pour les transporter. Le responsable de la structure l'a donc suivi donc jusqu'à son domicile où il a récupéré un grand sac de vêtement et quelques jouets, explique le Progrès.

En fin de journée, la protagoniste est revenue au centre récupérer ses deux filles, mais le personnel a constaté que la mère marchait de façon étrange comme si elle avait consommé une surdose de médicaments. Elle aurait par ailleurs perdu ses clefs en route et aurait fait un aller-retour avant de revenir prendre ses enfants.

Lors de son audition, les explications sur ce don impromptu n'ont pas convaincu les enquêteurs. Pour rappel, la mère des victimes a été mise en examen pour assassinats et transférée mercredi soir à Corbas.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bianca le 19/06/2018 à 10:42

Si les riches ne savent pas utiliser leur fortune pour être heureux qu'ils donnent leurs sous aux pauvres qui sauront quoi en faire.

Tous ces commentaires sur l'argent qui ne fait pas le bonheur prouvent une chose, qu'il est illogique de laisser les gens s'enrichir. Cela ne leur sert à rien. Cerise sur le gateau c'est vous même qui le dites.

Signaler Répondre

avatar
befun le 17/06/2018 à 17:21

je suis dégouté par certains commentaires qui ne parlent que de "villes avec pognon"...on s'en tape de cela...par contre toutes mes pensées vont vers LE PAPA qui doit être dévasté ainsi qu'à ses collègues gendarmes et leurs familles et enfants et vu qu'ils vivent en vase clos fêtent à chaque naissance ces arrivées.
Ca doit être terriblle.
Le papa doit être aidé et j'espère que la gendarmerie l'épaule car c'est une épreuve qui te massacre ta vie !!!
Courage et respect

Signaler Répondre

avatar
Lou le 17/06/2018 à 14:42

Les commentaires de certains sont absolument affreux.
Parfois la vraie folie n'est justement pas perceptible car insidieuse.
Parfois l'équilibre psychologique de certaines personnes est si fragile qu'un jour elles passent à l'acte.
Ceux qui restent, en l'occurence le père et la famille, doivent déjà faire face à ce drame inconcevable, à une profonde culpabilité de n'avoir pas anticipé. N'en rajoutez-pas.
Les seuls qui auraient peut-être pu réagir en amont, ce sont les divers pro de la petite enfance, comme le personnel de ce centre de loisir, qui a tout de même laissé une mère repartir avec ses enfants alors que, je cite "la mère marchait de façon étrange comme si elle avait consommé une surdose de médicament".

Signaler Répondre

avatar
ça suffit le 16/06/2018 à 18:14
bras de fer a écrit le 15/06/2018 à 23h31

Pour les enfants c'est triste, si c'est la mère qui est coupable, il faut qu'elle paie, Le mari décrit sa femme comme psychologiquement instable, pourquoi n'a t-il rien fait pour protéger ses deux filles. Il est lui même responsable en tant que père, J'attends de connaître la vérité. Dans les communes riches, faut pas croire que tout le monde est heureux, on veut bien dire ce que l'on veut,

Il aurait rien pu faire, les assistantes sociales et les juges sont tous du côté de la mère quoiqu'il arrive. Et si le père titille trop la mère, elle part avec les enfants et avec l'approbation de la justice.

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 16/06/2018 à 16:14
bras de fer a écrit le 15/06/2018 à 23h31

Pour les enfants c'est triste, si c'est la mère qui est coupable, il faut qu'elle paie, Le mari décrit sa femme comme psychologiquement instable, pourquoi n'a t-il rien fait pour protéger ses deux filles. Il est lui même responsable en tant que père, J'attends de connaître la vérité. Dans les communes riches, faut pas croire que tout le monde est heureux, on veut bien dire ce que l'on veut,

Tiens me doutais bien que quelqu'un un s en prendrait au père. . Bien oui chacun sait que lorsqu un mère tue ses enfants, c est a cause du père. Par contre,quand c est le père qui tue ses enfants, la mère n y est pour rien,c est juste une victime.,

Signaler Répondre

avatar
ESPRIT EST TU LA ? le 16/06/2018 à 07:08
Bianca a écrit le 15/06/2018 à 13h03

Les gens habitent à la campagne à proximité de la ville, bus au pied de l'immeuble dans un des villages les plus riches du Rhone et ils trouvent encore le moyen de ne pas être heureux.

Si vous pensez que le bonheur trouve sa source dans l’environnement extérieur , c'est votre opinion . Le bonheur se construit avant toute chose dans votre esprit . Justement parlons en de l'esprit , est tu là ?

Signaler Répondre

avatar
rien a dire le 16/06/2018 à 02:38

Sans commentaires

Signaler Répondre

avatar
bras de fer le 15/06/2018 à 23:31

Pour les enfants c'est triste, si c'est la mère qui est coupable, il faut qu'elle paie, Le mari décrit sa femme comme psychologiquement instable, pourquoi n'a t-il rien fait pour protéger ses deux filles. Il est lui même responsable en tant que père, J'attends de connaître la vérité. Dans les communes riches, faut pas croire que tout le monde est heureux, on veut bien dire ce que l'on veut,

Signaler Répondre

avatar
Yasmynne le 15/06/2018 à 22:23
Bianca a écrit le 15/06/2018 à 13h03

Les gens habitent à la campagne à proximité de la ville, bus au pied de l'immeuble dans un des villages les plus riches du Rhone et ils trouvent encore le moyen de ne pas être heureux.

Le commentaire de Bianca ne veut rien dire car une personne très malade psychologiquement refuse souvent de se faire soigner. Et cela peut toucher toutes catégories sociales. Enfin j'ai déjà vu la maman a l'école de mes enfants ce n'était pas une femme riche comme tu dis mais une femme au foyer marié à un gendarme.

Signaler Répondre

avatar
Yasmynne le 15/06/2018 à 22:17
Bianca a écrit le 15/06/2018 à 13h03

Les gens habitent à la campagne à proximité de la ville, bus au pied de l'immeuble dans un des villages les plus riches du Rhone et ils trouvent encore le moyen de ne pas être heureux.

Le message de Bianca n'est pas cohérent car si une personne a des grâces problèmes psychologiques c'est très rare que ce type de personne accepte de l'aide pour se soigner. Et malheureusement cela peut toucher aussi bien les personnes aisées et pauvres. À titre d'info j'ai déjà vu la mère à l'école de mes enfants et elle n'était pas "riche" mais femme au foyer marié à un gendarme .

Signaler Répondre

avatar
zorgut le 15/06/2018 à 15:32
Bianca a écrit le 15/06/2018 à 13h03

Les gens habitent à la campagne à proximité de la ville, bus au pied de l'immeuble dans un des villages les plus riches du Rhone et ils trouvent encore le moyen de ne pas être heureux.

C'est que vous n'avez rien compris au bonheur, c'est tout.

Signaler Répondre

avatar
Jérémy le 15/06/2018 à 15:03
Bianca a écrit le 15/06/2018 à 13h03

Les gens habitent à la campagne à proximité de la ville, bus au pied de l'immeuble dans un des villages les plus riches du Rhone et ils trouvent encore le moyen de ne pas être heureux.

N'importe quoi c'est bien connu il n'y a aucune personnes en dépression dans les villes les plus riches du Rhône !

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 15/06/2018 à 14:59

Le fait d être heureux ou malheureux n excuse en rien qu elle a peut être tué ses enfants.

Mes pensées,vont et iront toujours vers le parent qui reste. Pour le reste.laissons la justice faire son boulot.

Signaler Répondre

avatar
Chachouines le 15/06/2018 à 14:36

Quel rapport avec habiter à la campagne?? Parce que l'on habite dans le village le plus riche du rhone on a pas le droit d'être malheureux? En tout cas pour avoir de tels pensées vous devez être bien bête! Aucun rapport avec l'histoire!

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 15/06/2018 à 13:03

Les gens habitent à la campagne à proximité de la ville, bus au pied de l'immeuble dans un des villages les plus riches du Rhone et ils trouvent encore le moyen de ne pas être heureux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.