Des chercheurs lyonnais impliqués dans la capture de la toute première image confirmée d'une protoplanète

Ce lundi, l'Observatoire européen austral (ESO) a annoncé la capture de la toute première image confirmée d'une protoplanète.

Des chercheurs lyonnais impliqués dans la capture de la toute première image confirmée d'une protoplanète
La protoplanète PDS 70b - DR ESO

C'est une avancée majeure réalisée par une équipe internationale de chercheurs. Parmi eux, des scientifiques dépendant du Centre de recherche astrophysique de Lyon (Cral), regroupant des astronomes de l'Université Lyon 1, du CNRS et de l'ENS.

À l'aide de SPHERE, un instrument installé sur le Very large telescope de l'ESO situé dans les Andes chiliennes, l'équipe est parvenue à capturer la toute première image confirmée d'une protoplanète. Il s'agit d'un astre "en formation dans le disque de poussière d'une jeune étoile (PDS 70, ndlr.)", précise l'Observatoire dans un communiqué. "Les données obtenues suggèrent que la planète est dotée d’une atmosphère nuageuse", poursuit le document.

Baptisé PDS 70b, cette protoplanète est un embryon de planète qui se forme après la collision de divers corps. Mais déjà, cette "géante gazeuse est dotée d'une masse supérieure à plusieurs fois la masse de Jupiter", la planète la plus lourde de notre système planétaire. Quant à la température à la surface de PDS 70b, elle avoisine les 1000 degrés, "ce qui est largement supérieur à celle de toute planète de notre Système Solaire", précise encore l'ESO.

"La découverte du jeune compagnon de PDS 70 constitue un résultat scientifique d’importance qui mérite déjà d’être approfondi", assure l'Observatoire. C'est à cela que les astronomes vont désormais s'atteler, appuyer par l'instrument SPHERE, déjà à l'origine d'une découverte importante il y a un an.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.