Le département du Rhône en alerte sécheresse

Le département du Rhône en alerte sécheresse
Lyonmag

Le préfet du Rhône a placé, ce mardi, l’ensemble des cours d’eau dans le département ainsi que dans la Métropole de Lyon en alerte sécheresse. La préfecture a donc mis en place des restrictions.

Malgré les orages et les averses de ces derniers jours, les nappes phréatiques n’ont pas pu retrouver un niveau satisfaisant. La préfecture a donc décidé de placer l’ensemble des cours d’eau de la région en alerte sécheresse, à l’exception du fleuve Rhône et de la Saône. Des nappes phréatiques étaient déjà concernées par des restrictions, dans l’Est lyonnais. Ces dernières sont dorénavant étendues à la plaine du Pliocène et renforcées sur la nappe de Meyzieu. Une utilisation raisonnable et économe de l’eau est donc demandée aux professionnels, comme aux particuliers. 

En plus de cette alerte, la préfecture a prévu des interdictions ainsi que des restrictions : 

- Les pompes mobiles doivent être retirées de l'eau entre 8h et 20h

- L'arrosage des pelouses, espaces verts, jardins et terrains sportifs est autorisé seulement de 20h à 8h 

- L’arrosage des potagers est autorisé 24h/24h

- Il est interdit de remplir sa piscine, sauf pour les nouvelles constructions, ou un remplissage complémentaire

- Il est interdit de laver son véhicule (sauf les véhicules sanitaires, alimentaires ou techniques comme les bétonnières)

- L’arrosage des bâtiments, voiries ainsi que des voies privées est interdit

- Les fontaines publiques en circuit ouvert doivent être coupées

De plus, pour les usages professionnels et agricoles, une demande de baisse de 25% des prélèvements dans le milieu est demandée. À cela s’ajoute une réduction de 50% des prélèvements sur le territoire de la nappe de Meyzieu.

Il est possible de retrouver le détail de l’arrêté sur le site des services de l’État dans le Rhône.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
DEJA VISIBLE le 16/08/2018 à 09:47

Malgré les restrictions , il suffit de faire un tour du coté de méribel jonage pour assisté au dégâts causé par l'arrosage des plans de maïs .

Signaler Répondre

avatar
@penurie le 16/08/2018 à 08:45

Source fiable svp sinon c'est un gros troll poilu à 2 balles

Signaler Répondre

avatar
veau en veut l'Ain le 15/08/2018 à 16:40
penurie a écrit le 15/08/2018 à 13h37

Le préfet qui n'est pas lyonnais ne sait pas que les nappes phréatiques sont pleines a ras bord ! Alors de quelle sécheresse s'agit il ?? Mystère !

Vos sources svp? Je n'ai pas l'impression que le département du Rhône soit au top.

Signaler Répondre

avatar
penurie le 15/08/2018 à 13:37

Le préfet qui n'est pas lyonnais ne sait pas que les nappes phréatiques sont pleines a ras bord ! Alors de quelle sécheresse s'agit il ?? Mystère !

Signaler Répondre

avatar
Au fond du filet le 15/08/2018 à 12:02
Impressionnant a écrit le 15/08/2018 à 11h39

Après l'alerte canicule, l'alerte pollution, l'alerte orage, l'alerte bouchons, maintenant l'alerte sécheresse. Après on aura l'alerte vent, l'alerte tempête, l'alerte grèves, l'alerte froid, l'alerte neige, l'alerte inondation...ça devient stressant la vie...

Si les médias n'utilisent pas de spectaculaire pour vous retenir, et bien vous feriez autre chose et eux perdraient leur chiffre d'affaires.

Le monde du fric dans toutes sa splendeur.
Mais ne remettez pas en cause ce monde de malades, sinon c'est que vous êtes fou !
;)

Signaler Répondre

avatar
Les bourricots européens endormis. le 15/08/2018 à 12:02
Impressionnant a écrit le 15/08/2018 à 11h39

Après l'alerte canicule, l'alerte pollution, l'alerte orage, l'alerte bouchons, maintenant l'alerte sécheresse. Après on aura l'alerte vent, l'alerte tempête, l'alerte grèves, l'alerte froid, l'alerte neige, l'alerte inondation...ça devient stressant la vie...

Bravo, vous avez tout compris. L’infantilisation par voies médiatique et publicitaire de notre société Pour mieux nous dominer et nous asservir. La preuve est ,qu’une invasion de clandestins affrétés par le système mafieux européen nous envahis. Et ,personne,n’y trouve à redire,c’est normal.......

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 15/08/2018 à 11:39

Après l'alerte canicule, l'alerte pollution, l'alerte orage, l'alerte bouchons, maintenant l'alerte sécheresse. Après on aura l'alerte vent, l'alerte tempête, l'alerte grèves, l'alerte froid, l'alerte neige, l'alerte inondation...ça devient stressant la vie...

Signaler Répondre

avatar
Zig le 15/08/2018 à 07:05
OL a sec a écrit le 14/08/2018 à 17h25

Mince alors, comment on va arroser la pelouse qui doit être plantée dans le stade ?
Hé les buveurs de bières à 6 euros, on a besoin de vous pour pisser dessus !

Ça c'est LE vrai sujet d'inquiétude du moment.

Putain de Peulousse du Stadeu !
Wouala comment que c'est con va y faire monter ?

Le reste on 100 fous.

Signaler Répondre

avatar
Alain 2 le 14/08/2018 à 22:43

La sécheresse maintenant !

Les idéologues du réchauffement climatique vont à nouveau pouvoir trouver des trucs à raconter.
Il était temps.

Signaler Répondre

avatar
Euh... le 14/08/2018 à 19:07
OL a sec a écrit le 14/08/2018 à 17h25

Mince alors, comment on va arroser la pelouse qui doit être plantée dans le stade ?
Hé les buveurs de bières à 6 euros, on a besoin de vous pour pisser dessus !

ah ah ah ah

Signaler Répondre

avatar
as le 14/08/2018 à 18:58

Si seulement les services de la ville appliquaient ces restrictions. Allez vois les pelouses de la cité internationale. Ils ont peut être une dérogation les bobos

Signaler Répondre

avatar
OL a sec le 14/08/2018 à 17:25

Mince alors, comment on va arroser la pelouse qui doit être plantée dans le stade ?
Hé les buveurs de bières à 6 euros, on a besoin de vous pour pisser dessus !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.