Le personnel des hôpitaux lyonnais accuse ce samedi

Le personnel des hôpitaux lyonnais accuse ce samedi
LyonMag.com

Il ne s’agit pas d’une manifestation mais d’une action citoyenne.

Elle est organisée par le collectif de lutte inter hosto lyonnais créé à la suite des dernières grèves des urgences dans les différents établissements hospitaliers de l’agglomération. Le personnel hospitalier va s’installer ce samedi à partir de 14h sur la place de la République pour une pièce de théâtre s’inspirant du "J’accuse" d’Emile Zola. "Un "J’accuse" de l’hôpital directement adressé à Emmanuel Macron pour lui expliquer la situation dans les hôpitaux qui n’est plus possible mais aussi pour le mettre face à ses responsabilités", explique Hannah, une infirmière du collectif. 

L’action aura également comme objectif d’interpeller les passants. "Nous ne sommes pas aujourd’hui en capacité de prendre en charge correctement les patients car il n’y a pas les moyens ni les effectifs. On fait ce qu’on peut avec les moyens du bord", ajoute la soignante lyonnaise pour qui le plan santé présenté récemment par Emmanuel Macron et Agnès Buzin n’est pas "conforme aux réalités".

Le collectif de lutte inter hosto lyonnais envisage d’autres actions similaires pour se faire entendre.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Collectif inter hosto le 30/09/2018 à 07:57
soignant a écrit le 30/09/2018 à 03h35

Je trouve que l initiative est intéressante mais absolument pas organisée. Je travaille à l hôpital et je ne savais pas qu une telle manifestation avait lieu. Il n y a aucune communication autour de cela. Les syndicats feraient mieux de réunir le personnel soignant tout le personnel c est à dire ide, aides soignants , cadre de santé et médecins, au lieu de vouloir toujours les diviser. La où je ne suis pas d accord c est lors de votre «  j accuse «  vous exprimez le fait que le père n n est pas à la maison pour Noël. Comment voulez vous être crédible en tant que soignant comme si nous pouvions demander aux patients de ne pas venir du vendredi au lundi et les jours fériés. Certes nous ne sommes plus des nonnes mais notre hôpital ne peut pas ouvrir aux heures ouvrables. Avant de revendiquer tout et n importe quoi il faut peut être dans un premier temps demander que l on revoit les effectifs cibles et donner du sens au travail de soignant.

Que la communication ne soit pas suffisante peut être mais mal organisé, la critique est facile ! On fait ça sur notre temps libre donc un peu facile n’hésitez pas à venir donner de votre temps le Collectif est ouvert !

Quand à nos revendication, nous ne demandons pas de ne pas travailler les jours feries ou dimanche (et croyais moi ayant choisi de travailler de nuit je sais de quoi je parle ) la phrase a bien été mal interpréter. Je récite «  toi qui n’avait pas ton papa pour Noël car on l’a obligé à revenir sur ses congés » on parle bien là du management et du manque de personnel nous obligeant à changer de planning à la dernière minute !

Quand aux soignants on englobe bien du médecin à l’aide soignant ! Et même tous les métiers hospitaliers comme préciser toute au long du texte !

Il n’y a que ceux qui ne font rien ne gagne rien ! Dommage qu’une fois de plus la critique soit si facile et peu constructive pour le reste !

On reste fier de l’énergie et des valeurs qu’on defend en tous les cas pour nous cette action était réussi et on remercie les personnes nous ayant encouragé !

Signaler Répondre

avatar
soignant le 30/09/2018 à 03:35

Je trouve que l initiative est intéressante mais absolument pas organisée. Je travaille à l hôpital et je ne savais pas qu une telle manifestation avait lieu. Il n y a aucune communication autour de cela. Les syndicats feraient mieux de réunir le personnel soignant tout le personnel c est à dire ide, aides soignants , cadre de santé et médecins, au lieu de vouloir toujours les diviser. La où je ne suis pas d accord c est lors de votre «  j accuse «  vous exprimez le fait que le père n n est pas à la maison pour Noël. Comment voulez vous être crédible en tant que soignant comme si nous pouvions demander aux patients de ne pas venir du vendredi au lundi et les jours fériés. Certes nous ne sommes plus des nonnes mais notre hôpital ne peut pas ouvrir aux heures ouvrables. Avant de revendiquer tout et n importe quoi il faut peut être dans un premier temps demander que l on revoit les effectifs cibles et donner du sens au travail de soignant.

Signaler Répondre

avatar
Les couloirs du temps le 29/09/2018 à 18:06

On manque de tout dans les hôpitaux,les agressions ,vols et incivilité sont quotidiennes.

Signaler Répondre

avatar
Boycott de la consommation! le 29/09/2018 à 18:05

Une dette colossale qui ne sera jamais remboursée a mis la France en Faillite depuis Mitterand. Toutes les professions sont concernées,santé,industrie,bâtiment, artisans et commerçants ect... les fermetures de petits commerces,les bars,les restaurants,prouvent bien que l’argent fait défauts aux ménages français. Seuls ,les franchisés et les multinationales désormais se partagent les restes. La dette représente aujourd’hui,100/100 du PIB ,prouve bien aussi que nous sommes surendettés et qu’un jour prochain,l’huissier viendra nous saisir comme en Grèce ..en attendant,continuez en marche Arrière,le moyen âge nous va si bien. De toute manière c’est irréversible, le jour où il faudra passer en caisse ,BEAUCOUP comprendront leurs erreurs.

Signaler Répondre

avatar
Maintenant vous savez. le 29/09/2018 à 16:54

Ce genre d'initiative est symbolique et n'aura aucune portée.

Elle sert de soupape au personnel c'est tout.
Il y a encore peu, des syndicats organisaient des randonnées pédestre en milieu urbain.
C'est bien connu le sport c'est bon pour la santé physique et mentale.

De manifs en manifs, les randonneurs se sont rendu compte de la supercherie.

Vous l'aurez compris, cette action théâtrale comme les randonnées, présentent l'avantage pour le pouvoir en place, de canaliser puis éteindre doucement la contestation.

Non la vraie et seule question qui me semble d'intérêt, ce serai de connaitre le pourcentage d'électeurs de macron dans ces manifestants !

Car dans le programme de cet ultra-libéral, figurait la casse de notre système de santé publique !

Donc la prochaine fois, ont réfléchis et on se document avant de voter pour n'importe qui !
Ca vous évitera de passer pour des guignols !

Maintenant vous savez.

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 29/09/2018 à 15:58
Sakura a écrit le 29/09/2018 à 11h22

Pour info, quand on.est à l hôpital, le personnel.que l.on voit le plus, ce ne sont pas les médecins ou les infirmières mais les aides soignant(es). Ce sont eux qui font les toilettes, eux qui viennent en premiers quand on.sonne, eux qui vous emmènent aux toilettes. Ces personnes sont autant nécessaires à l hôpital. Donc ne les oubliez pas.

Vs avez entièrement raison accepté mes excuses en effet vous aussi faîte partie du personnel désolé de vous avoir oublié mais il est vrai que sans vous le service au patients ne serais pas complet vs méritez des augmentations également cordialement

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 29/09/2018 à 11:22
Papimouzo a écrit le 29/09/2018 à 11h01

Pour ceux qui veulent se présenter pour les prochaines élections voici le programme a savoir embauchent d infirmière pour 10 patients et augmentation de leur salaires a 1800 euros quand au directeur soit il fait ce que lui dicte la loi soit il démissionne sincèrement je plains et je soutiens a bout de bras ces personnes quelques leur soit leur nationalité et je leur dit merci et je leur envoie mon profond respect

Pour info, quand on.est à l hôpital, le personnel.que l.on voit le plus, ce ne sont pas les médecins ou les infirmières mais les aides soignant(es). Ce sont eux qui font les toilettes, eux qui viennent en premiers quand on.sonne, eux qui vous emmènent aux toilettes. Ces personnes sont autant nécessaires à l hôpital. Donc ne les oubliez pas.

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 29/09/2018 à 11:01

Pour ceux qui veulent se présenter pour les prochaines élections voici le programme a savoir embauchent d infirmière pour 10 patients et augmentation de leur salaires a 1800 euros quand au directeur soit il fait ce que lui dicte la loi soit il démissionne sincèrement je plains et je soutiens a bout de bras ces personnes quelques leur soit leur nationalité et je leur dit merci et je leur envoie mon profond respect

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 29/09/2018 à 09:57

Quel titre d’article à la c.. n’est pas Zola qui veut

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.