Abandon de l'A45 : une "méthode indigne" pour Laurent Wauquiez

Abandon de l'A45 : une "méthode indigne" pour Laurent Wauquiez
Laurent Wauquiez - LyonMag

C'était attendu. Grand défenseur de l'autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne, Laurent Wauquiez s'est ému de l'abandon du projet par le gouvernement.

Le président de la Région a trouvé "la méthode indigne" d'apprendre la nouvelle dans la presse : "Il y a quelques jours encore, la ministre indiquait que "l'hypothèse de cette liaison autoroutière entre Lyon et Saint-Etienne n’était pas écartée (...)". Il ne lui aura fallu que quelques jours pour faire sombrer un projet qui mobilise des centaines de milliers d’usagers, d’élus et le milieu économique au coeur de notre Région depuis vingt ans. Ce Gouvernement rompt la parole donnée en méprisant nos territoires. De son bureau parisien, Elisabeth Borne sacrifie un projet vital sans même se déplacer sur le terrain. Le gouvernement manque totalement de respect, de méthode et de cohérence dans ses affirmations successives".

Dans un communiqué signé avec le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau et le président du Département de la Loire Georges Ziegler, Laurent Wauquiez presse désormais la ministre des Transports Elisabeth Borne de prendre son courage à deux mains et de l'annoncer personnellement "auprès des acteurs de notre territoire".

Tags :

a45

wauquiez

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
StCham le 18/10/2018 à 16:52

Enfin une bonne idée du gouvernement.

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 18/10/2018 à 13:08

Il faut reconnaître que niveau INDIGNE Wauquiez maitrise largement son sujet.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 18/10/2018 à 12:52
Exocet a écrit le 18/10/2018 à 12h50

Tout à fait d’accord avec lui les décisions sont prises par des bureaucrates au sens le plus péjoratif du terme qui ne doivent guère rouler entre Lyon et saint Étienne ras le bol du parisianisme de bas étage vive le régionalisme

Vive le quartier-tisme !

Mais ce que les autres, plus loin, ce sont rien que des vilains qui viennent manger le pain des français ! :D

Signaler Répondre

avatar
Exocet le 18/10/2018 à 12:50

Tout à fait d’accord avec lui les décisions sont prises par des bureaucrates au sens le plus péjoratif du terme qui ne doivent guère rouler entre Lyon et saint Étienne ras le bol du parisianisme de bas étage vive le régionalisme

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 18/10/2018 à 11:53
Mdr a écrit le 18/10/2018 à 11h19

Dit l expert en transport électrique propre.
Trop drôle

Tout ça parce que vous n'avez pas apprécié que je dise qu'on pourrait peut être réorganiser le transports des objets lourds en ville, et utiliser des tramways électriques différemment ?

:D

Sacré expert de la manipulation que vous êtes :)

Signaler Répondre

avatar
le roux le 18/10/2018 à 11:40
Post monétaire a écrit le 18/10/2018 à 11h05

C'est un question de coût... monétaire.

Coincés.

On remet un jeton ? :D

le mot que tu cherches... ici.. ce n est pas "monétaire", mais "financier"

les mots ont un sens... et ta technique de changement de mot tend juste a un truc: mettre en avant le mot qui colle a ton pseudo...

ça n'a aucun sens!!! ça devient vraiment ridicule!

Signaler Répondre

avatar
Mdr le 18/10/2018 à 11:19
Post monétaire a écrit le 18/10/2018 à 11h05

C'est un question de coût... monétaire.

Coincés.

On remet un jeton ? :D

Dit l expert en transport électrique propre.
Trop drôle

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 18/10/2018 à 11:05
je dis ça... a écrit le 18/10/2018 à 10h37

Le gouvernement va abandonner les petites lignes de chemin de fer, lutter contre la voiture, pour ne laisser que les cars Macron sur les axes les plus rentables...

C'est un question de coût... monétaire.

Coincés.

On remet un jeton ? :D

Signaler Répondre

avatar
je dis ça... le 18/10/2018 à 10:37

Le gouvernement va abandonner les petites lignes de chemin de fer, lutter contre la voiture, pour ne laisser que les cars Macron sur les axes les plus rentables...

Signaler Répondre

avatar
kuraso le 18/10/2018 à 09:18

lui il vit toujours dans les années 60....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.