Début du procès du couple libertin soupçonné d’avoir poignardé un chef d’entreprise lyonnais

Début du procès du couple libertin soupçonné d’avoir poignardé un chef d’entreprise lyonnais
Photo d'illustration - LyonMag

Ce lundi s’ouvre le procès attendu de violences envers un chef d'entreprise lyonnais en novembre 2015 dans le Jura.

Dans la nuit du 4 au 5 novembre, un jeune homme âgé de 18 ans et sa petite amie de 16 ans avaient proposé des rencontres libertines tarifées à un Lyonnais de 53 ans, à la tête d'une société de 70 employés. Après un dîner à Lons-le-Saunier, les trois personnes s’étaient retrouvées dans la voiture du Lyonnais. La rencontre libertine avait alors basculé.

Le Jurassien avait poignardé, notamment à la gorge, le chef d’entreprise qui avait ensuite cédé aux menaces du couple en leur laissant sa carte bleue afin de retirer 4000 euros.

Le Lyonnais, marié et père de famille, avait ensuite réussi à prendre le volant et à rouler jusqu’à l'aire d'autoroute de Jasseron dans l'Ain. Retrouvé par les gendarmes, il avait d’abord été hospitalisé à Lyon mais sera retrouvé pendu dans la douche de sa chambre d'hôpital le lendemain matin.

Après les faits, le couple était allé se réfugier chez des amis qui avaient fait disparaitre l’arme du crime. Les amis avaient donc été mis en examen, l’arme n’a pas été retrouvée.

Le procès qui s’ouvre ce lundi aux assises des mineurs du Jura dois durer trois jours et devrait se dérouler à huis clos.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Piégé par sa morale le 12/11/2018 à 13:01
"Soirée libertine mortelle"! a écrit le 12/11/2018 à 11h34

"il avait d’abord été hospitalisé à Lyon mais sera retrouvé pendu dans la douche de sa chambre d'hôpital le lendemain matin."

Cette agression a conduit la victime au suicide!

Faux c'est la révélation à ses proches de ces activités extra conjugales qui l'ont conduit au suicide.

Signaler Répondre

avatar
KAPELO le 12/11/2018 à 11:55
Maitre capellus a écrit le 12/11/2018 à 11h34

égorger
verbe transitif

Tuer (un animal, un être humain) en lui coupant la gorge.

Ce serait donc erroné d'utiliser égorger puisque l'homme n'a pas été tué

eufémismes

>> euphémismes.

Signaler Répondre

avatar
mineur, à 18 ans? le 12/11/2018 à 11:35

Pourquoi le Tribunal des mineurs pour un majeur?

Signaler Répondre

avatar
Maitre capellus le 12/11/2018 à 11:34
dites "égorger"! Appelez un chat un chat! a écrit le 12/11/2018 à 11h32

"Le Jurassien avait poignardé, notamment à la gorge"

Mais qui a écrit cet article un jeune pigiste frais émoulu d'une école de journalistes pour ne parler que par eufémismes?

égorger
verbe transitif

Tuer (un animal, un être humain) en lui coupant la gorge.

Ce serait donc erroné d'utiliser égorger puisque l'homme n'a pas été tué

Signaler Répondre

avatar
"Soirée libertine mortelle"! le 12/11/2018 à 11:34

"il avait d’abord été hospitalisé à Lyon mais sera retrouvé pendu dans la douche de sa chambre d'hôpital le lendemain matin."

Cette agression a conduit la victime au suicide!

Signaler Répondre

avatar
dites "égorger"! Appelez un chat un chat! le 12/11/2018 à 11:32

"Le Jurassien avait poignardé, notamment à la gorge"

Mais qui a écrit cet article un jeune pigiste frais émoulu d'une école de journalistes pour ne parler que par eufémismes?

Signaler Répondre

avatar
Prostitution! le 12/11/2018 à 11:30

"un jeune homme âgé de 18 ans et sa petite amie de 16 ans avaient proposé des rencontres libertines tarifées "

N'ayons pas peur des mots il s'agissait de prostitution!

Je t'en foutrais des "rencontres libertines"!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.