Lyon : une triche au concours d'entrée en médecine ?

Lyon : une triche au concours d'entrée en médecine ?
DR

L'université Claude-Bernard Lyon 1 a porté plainte contre X après la découverte d'une possible fraude lors des épreuves du concours de première année commune des études de santé (PACES) de la Faculté Lyon Est.

Ce sont les épreuves de Physique, Biochimie Moléculaire et Mathématiques qui ont fuité. Selon des témoignages, relayés par France 3, une jeune fille aurait demandé à des deuxièmes années de réviser sur les sujets qui se sont révélés être ceux de l'épreuve.

Dans un communiqué, le doyen de la faculté se dit "profondément affecté par la découverte de cet incident".

Les étudiants repasseront les épreuves annulées le 8 janvier prochain.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jeanmarcdaumale le 04/01/2019 à 15:22

on recommence les épreuves avec les mêmes organisateurs, alors que l'auteur de la fuite n'a pas été identifié, puisque l'enquête de police est encore en cours.
Les étudiants n'ont donc aucune garantie que le concours se déroulera cette fois dans le respect des règles d'équité.

Signaler Répondre

avatar
jeanmarcdaumale le 16/12/2018 à 09:18

1) Je conseille aux étudiants de prendre rendez-vous avec le Doyen et le Président du jury pour leur demander officiellement si l'auteur de la fuite a été identifié.
En cas de réponse positive, il faut exiger une réponse écrite garantissant que des poursuites administratives et pénales sont engagées à l'encontre de l'auteur de la fuite

Dans le cas contraire, il faut exiger qu'une équipe entièrement nouvelle gère les nouvelles épreuves ( ce qui parait impossible à réaliser, compte tenu des délais très courts).

2) Si aucune réponse valable n'est donnée. Il faudra contacter la CADA (commission d'accès aux documents administratifs) pour obtenir les réponses demandées.

3) Si l'auteur n'est pas clairement identifié. Si l'équipe n'a pas été changée entièrement. Vous pourrez demander l'annulation des nouvelles épreuves devant le tribunal administratif, en arguant le fait que vous n'avez aucune garantie que de nouvelles fuites n'ont pas été à déplorer, dans la mesure où les mêmes personnes ont pris en charge l'organisation des épreuves.
La saisine du tribunal administratif est gratuite. Un simple courrier suffit. Tout étudiant concerné peut en faire la demande. Le recours à un avocat n'est pas indispensable.
Ce recours doit être effectué dans les deux mois suivant l'épreuves..

Signaler Répondre

avatar
jeanmarcdaumale le 15/12/2018 à 17:40

Le problème dans une telle affaire est qu'il est tout à fait inutile de recommencer les épreuves, si la "taupe" n'est pas identifiée. Car, dans ce cas, les étudiants n'auront aucune garantie que de tels faits ne se reproduiront pas.

L'étudiante détentrice des sujets a pu les obtenir par un moyen détourné et ne connait pas forcément l'auteur de la fuite.

Il faut savoir que de nombreuses personnes connaissent un voire plusieurs sujets (ce qui est le cas pour de nombreux concours quels qu'ils soient)

.Prenons le cas qui nous intéresse

1) pour chaque sujet l'enseignant coordonnateur de la discipline et éventuellement la secrétaire qui a tapé le sujet.
2) Les membres du service des examens.
3) les personnes chargées de répartir les sujets dans les enveloppes.
4) Les personnes chargées d'imprimer les sujets.
5) Eventuellement les informaticiens, si les sujets sont transmis de cette façon
6) éventuellement les personnes chargées d'acheminer les sujets sur le site de l'examen.
7) ces sujets, il faut les stocker dans une salle (est-elle sécurisée à Lyon ?) Si oui qui en a accès ? Cette salle est-elle équipée d'un digicode permettant d'identifier les personnes qui y pénètrent.
D'autres personnes connaissent éventuellement plusieurs questions d'une même matière. C'est le cas lorsque plusieurs enseignants enseignent dans une m^me discipline. Chacun d'entre eux fournit plusieurs questions.
Au moins deux personnes connaissent tous les sujets : le Président du concours et le chef du service des examens.
Bien sûr, toutes sont des personnes dignes de confiances, triées sur le volet.

Malheureusement, il suffit d'ajouter une seule goutte d'urine pour corrompre le meilleur des plats.

Dans la mesure où 4 sujets étaient concernés, il y a de fortes chances pour qu'il s'agisse d'une fuite interne.
Bien sûr, il faut compter également sur une négligence. Dans ce cas la fuite serait due à un manque de précautions dans un des maillons de la chaîne.
Comme on le voit c'est très compliqué et refaire les épreuves dans ces conditions ne résout pas le problème.

Mais il existe bien d'autres façons de tricher.

1) construire un dossier médical pour tenter d'obtenir un tiers temps au concours (avantage considérable).

2) Etudiants voisins de table qui travaillent en tandem. Il est très facile de communiquer la réponse d'un QCM, en utilisant un code convenu à l'avance...

Je recommande aux étudiants de lire le livre
MACHIAVEL AU CAMPUS qui aborde toutes ces questions on peut le télécharger sur amazon kindle

Signaler Répondre

avatar
papy Michel le 15/12/2018 à 06:47
Paces a écrit le 14/12/2018 à 12h36

Bonjour monsieur,
Pouvez vous indiquer vos sources ? Ce que vous dites est grave, je souhaiterai entrer en contact avec vous.
Cordialement

Oui, pour des sources attestant des "fumées" étranges qui
laissent penser qu'il existe un "feux", voir plusieurs feux qui
provoquent ces fumées de triche organisées; parmi ces
soupçons :
-une étude sur les taux de réussites des étudiants au paces, suivant las catégories socioprofessionnelles; certains taux semblent étrangement élevés. (attention, un fait statistique n'est juridiquement pas une preuve).
- Ayant été élu pendant de nombreuses années, sur liste
inter-syndicales ou syndicale, dans des instances de l'université, j'ai entendu nombre d'allusions et de murmures, dans les discussions inévitables lors de ces réunions d'instances, et des réponses très parlantes par
l'élimination arbitraire par l'instance de certaines questions et parfois par une réponse au moyen d'un silence "assourdissant" comme l'on dit. Ce sont d'autres
fumées mais rien comme preuves.
- une autre toute petite fumée : le temps de correction des examens au paces est nettement plus long que celui usuel mis dans les UFR de la Doua.
(je suis maitre de conf émérite de l'université Lyon 1, en poste à la Doua depuis 1969).

Papy Michel

Signaler Répondre

avatar
Paces le 14/12/2018 à 12:36
Papy Michel a écrit le 13/12/2018 à 06h09

Bonjour, depuis de nombreuses années, il est soupçonné qu'ici, à Lyon, il existe un système de
triche discret et efficace visant à favoriser certains étudiants;
et si cette triche découverte était une révélation de ce système ?

Bonjour monsieur,
Pouvez vous indiquer vos sources ? Ce que vous dites est grave, je souhaiterai entrer en contact avec vous.
Cordialement

Signaler Répondre

avatar
olo le 13/12/2018 à 23:53

ils trichent aux exams, leurs ainés trichent le fisc depuis des décennies, c'est une mentalité chez eux.

Signaler Répondre

avatar
jeanmarcdaumale le 13/12/2018 à 18:57

bonjour

Je recommande aux étudiants de télécharger sur amazon kindle le livre MACHIAVEL AU CAMPUS
Qui traite dans le cadre d'un roman policier la face cachée du concours et les risques de fraude

Signaler Répondre

avatar
pfiouutttt le 13/12/2018 à 12:33

Visiblement, certains ont triché au bac de Français..

Signaler Répondre

avatar
Complot médical? le 13/12/2018 à 10:15

Entre ceux qui voient des complots partout et ceux qui veulent voir la disparition de la sécu (qui aurait pour conséquence que seuls les riches pourraient se soigner), on est dans de beaux draps! Encore des gens qui doivent communiquer avec l'au-delà! hihihi!

Signaler Répondre

avatar
mot le 13/12/2018 à 09:56

dans tous les concours de médecine il y a et toujours eu de la fraude:ça fait des années que ça existe.

Des étudiants qui achètent des examens.
Les parents qui achètent des diplômes.

Même des médecins de 70 ans attestent qu'ils ont été confrontés à la tricherie durant leurs études .

Signaler Répondre

avatar
Coline le 13/12/2018 à 08:13

C'est pas uniquement le concours d'entrée en Médecine, c'est le concours PACES donc entrée non seulement en médecine mais aussi Pharmacie, kiné, ergothérapie, dentaire...

Signaler Répondre

avatar
Papy Michel le 13/12/2018 à 06:09

Bonjour, depuis de nombreuses années, il est soupçonné qu'ici, à Lyon, il existe un système de
triche discret et efficace visant à favoriser certains étudiants;
et si cette triche découverte était une révélation de ce système ?

Signaler Répondre

avatar
lyyyooonnn le 12/12/2018 à 23:28

@AZERTY16 : C’est plutôt à la rédaction de se taire s’ils n’ont pas plus d’infos à donner, justement l’objet de mon commentaire c’est d’en savoir plus mais tu va me le dire vu que visiblement tu maîtrises bien le sujet. Et sur un autre ton la prochaine fois, à prendre les gens de haut, tu souffres certainement d’un complexe d’infériorité...

Signaler Répondre

avatar
philomène le 12/12/2018 à 21:02
La mort d’hypocrates. a écrit le 12/12/2018 à 20h18

La plupart aujourd’hui marche avec la sécu et font surtout le serment d’hypocrites et de business.

Exactement, les professions médicales sont les seules qui ne seront jamais en crise
leur fonds de commerce est la sécu, donc ils multiplient les actes et surfactures les honoraires allègrement

Vivement le moment où ils seront indépendants du remboursement de la sécu, et dans ce cas, ce sera la libre concurrence et dans ces, c'est la compétence qui fera leur chiffre d'affaires et non la sécu; et certains auraient du souci à se faire !

Signaler Répondre

avatar
La mort d’hypocrates. le 12/12/2018 à 20:18

La plupart aujourd’hui marche avec la sécu et font surtout le serment d’hypocrites et de business.

Signaler Répondre

avatar
azerty16 le 12/12/2018 à 18:14

Non mais quand on n'a pas d'information on se tait. Evidemment qu'il y a d'autres éléments...

Signaler Répondre

avatar
lyyyyooonnnn le 12/12/2018 à 14:55

Et ça ne peut pas être par hasard ?? J’espère qu’il y a d’autres éléments car parler de triches par ce qu’on révise un sujet susceptible de tomber le jour du concours...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.